Rien ne vaut une petite salle, avec une bonne acoustique, pour apprécier un concert. Les stades et les arènes c’est bien beau, et c’est parfait pour certains artistes portés sur les gerbes de feu et autres feux d’artifice, mais bien souvent, la proximité avec le public en pâtit. C’est donc pour cette raison que toutes les salles trop « grandes » ont été écartées de ce top. Avec une exception cependant comme nos amis Lyonnais ne manqueront pas de le souligner. Un top qui compile les salles de concert les plus légendaires de France, avec forcément un gros focus sur Paris. Et oui, il en manque…

1. L'Olympia (Paris)

Avec sa légendaire façade, annonçant le nom des artistes en représentation en grandes lettres rouges, l’Olympia fait la pluie et le beau temps des sorties parisiennes depuis 1893. Des Beatles à Jacques Brel, d’Édith Piaf au Rolling Stones, ils y sont tous passés ou rêvent de le faire.

2. Le Trianon (Paris)

Sans aucun doute l’une des plus belles salles de Paris. Situé au pied de la butte Montmartre, le Trianon a traversé les âges sans se défaire de sa superbe. Autrefois consacré au music-hall, au théâtre et à l’opérette, le Trianon fait aujourd’hui la part belle à des artistes évoluant dans des genres diamétralement opposés. Un monument « sonore » phare de la capitale.

3. L'Élysée-Montmartre (Paris)

Inaugurée en 1807, cette salle mythique ne fait aucune distinction entre les genres et accueille tout le monde. On peut ainsi y voir du bon gros metal qui tâche, de la chanson française, du rap ou de l’électro. Y jouer est une forme d’accomplissement en soi.

4. Le Bataclan (Paris)

La salle autrefois connue sous le nom Le Grand Café Chinois-Théâtre Ba-ta-clan a ouvert ses portes en 1864. De John Cale et Nico aux Ramones, nombreux sont les artistes de légende qui y ont joué, contribuant largement à sa popularité dans le monde. Le 13 novembre 2015, le Bataclan est le théâtre d’une des plus terribles tragédies de notre histoire. Mais la légende n’a pas plié devant l’ignominie et a rouvert ses portes le 12 novembre 2016 avec un concert de Sting, continuant ainsi à écrire son histoire… et la notre.

5. Le Bikini (Toulouse)

Cette institution toulousaine a ouvert le 27 juin 1983, au bord de la Garonne. Le 21 septembre 2001, l’explosion d’AZF détruit partiellement la salle, qui déménage provisoirement à la salle des fêtes de Ramonville-Saint-Agne non loin de là. En 2007, le Bikini renaît de ses cendres, au bord du Canal du Midi, toujours à Ramonville, et continue de faire le bonheur des mélomanes. En 36 ans, le Bikini a accueilli la crème de la crème. Les plus grands y ont joué et continuent d’y jouer.

View this post on Instagram

@leweekenddescuriosites ça commence ce soir !!!

A post shared by Le Bikini (@le_bikini_toulouse) on

6. Le Rockstore (Montpellier)

À quelques mètres de la Place de la Comédie, le Rockstore et sa devanture emblématique, régalent les amateurs de musique depuis 1986. Une salle qui a reçu quelques-uns des plus grands, mais qui possède aussi une histoire unique. Car avant de généreusement distribuer les décibels, le Rockstore fut tout d’abord un couvent et une église romaine, avant de devenir un temple protestant. C’est là, alors que le bâtiment est redevenu une église que meurt le père de Napoléon 1er en 1785. En 1903, le Rockstore devient le premier garage de la ville puis se transforme en cinéma. C’est ici qu’est projeté en avant-première le film Napoléon, d’Abel Gance en 1928. Alors appelé l’Odéon, la salle devient le Grand Odéon et se consacre pleinement à la scène disco avant de laisser parler les riffs à partir de 1986.

7. La Halle Tony Garnier (Lyon)

La plus grande salle de ce top. Inscrite à l’inventaire des Monuments historiques depuis 1975, elle se démarque tout d’abord par son architecture puis par sa programmation toujours très pointue. D’Ariana Grande à Alice Cooper, de Dire Straits à Beyoncé et de Vanesa Paradis à Aerosmith, tout le monde y a joué.

View this post on Instagram

#lyon #halletonygarnier

A post shared by Spirit Phil (@phil_112_spirit) on

8. L'Aéronef (Lille)

Une salle de spectacle d’un peu moins de 2000 places où la musique se vit sans retenue. Keziah Jones, IAM, Oasis, Nashville Pussy, Angus and Julia Stone et Arcade Fire pourraient nous en toucher deux mots eux qui font partie de la prestigieuse liste des artistes ayant eu le privilège de s’y produire.

9. Le Dock des Suds (Marseille)

Marseille compte beaucoup de super salles de concert. Mais s’il fallait absolument n’en retenir qu’une, ce serait donc Le Dock des Suds. Parce que l’ambiance y est unique, et que ce n’est ni trop grand ni trop petit. Et en plus, la programmation est aux petits oignons.

10. L'Alhambra (Bordeaux)

Le seul lieu malheureusement fermé de ce top. Ouverte en 1878, cette salle de 1500 places a vu jouer Pink Floyd, Soft Machine et bien d’autres légendes. Les sages se souviennent de l’époque où l’Alhambra s’imposait comme l’une des meilleures et plus prestigieuses salles de concert de l’Hexagone. Une salle fermée en 1984. Oui, ça date mais on se devait de lui rendre hommage.

Tant pis pour les Zénith !