Vous pensiez qu’on avait épuisé tous les sujets possibles et inimaginables sur la série culte ? EH BAH NAN. Figurez-vous qu’on n’avait encore jamais songé à classer les 10 saisons de la série de la plus meilleure à la moins meilleure (parce que quand même, même la plus nulle des saisons reste plutôt honorable dans la moyenne générale de l’humour télévisuel).

Ce classement est subjectif. Donc si vous n’êtes pas d’accord, bah je m’en bats les steak. EH OUAIS.

1. Saison 5 : "My sandwich"

Beaucoup reconnaîtront à travers ces deux petits mots que cette saison bat les records de qualité de toute la série. Déjà c’est la saison du milieu, on est pile entre la montée du succès et son déclin. Et puis sur le plan scénaristique c’est évidemment une saison fondamentale puisqu’on y voit naître la relation cachée de Chandler et Monica (ATTENTION SPOILER !!!) et sa découverte progressive par Ross qui pète un câble à cause de son deuxième divorce. Sans compter qu’il se marie à la fin avec Rachel à Las Vegas totalement torché après avoir flingué son mariage en début de saison pour avoir dit le mauvais nom devant l’autel. Bref, j’ai un peu envie de dire que c’est la saison de Ross.

Source photo : Giphy

2. Saison 4 : à nous les p'tites Anglaises

Saison géniale qu’on a tendance à associer avec la suivante, précédemment sus-nommée. Déjà, on est content parce qu’on en finit définitivement avec Ross et Rachel et sans chialer cette fois-ci, youpi (la saison 3 nous en avait mis une tartine un peu soûlante). Maintenant Ross est avec Emily et se marie précipitamment avec elle. Toutefois, il se goure de prénom et dit « taking Rachel » devant l’autel ce qui constitue la meilleure vanne de toute la série.

3. La première saison : vive les années 90

Parce qu’elle constitue un documentaire ethnographique sur les années 90 entre les coupes de cheveux et les fringues, cette saison pourra servir de référentiel stylistique sur notre enfance. Par ailleurs, de façon générale, les scènes au Central Perk des deux premières saisons sont grave les meilleurs de la série.

Source photo : Giphy

4. Saison 9 : l'intégration du 7ème meilleur personnage, Mike

Remontée en puissance de la série qui commençait à nous gaver un tantinet (ça va j’ai juste dit un tantinet ouèche). On y voit l’arrivée du personnage Mike que va se taper Pheobe avec la scène mythique de la soirée malaise entre Ross et lui qui n’ont rien à se dire. Remontée en puissance également pour Chandler qu’on avait un peu perdu depuis la saison 6.

Source photo : Giphy

5. Saison 2 : Ross et Rachel, Rachel et Ross, Ross et Rachel, Rachel et Ross, Ross et Rachel, Rachel et Ross

Franchement les gars décidez-vous.

6. Saison 3 : la rupture salutaire

Le couple de Ross et Rachel commence à atteindre ses limites, on est tous content que ça parte en sucette on se serait juste bien passé de l’épisode de rupture larmoyante alors que franchement « They were on a break ».

Source photo : Giphy

7. Saison 8 : les couples de fin de tiroir

Eh bah voilà on avait déjà fait Ross et Rachel, on a déjà Monica Chandler, on a toujours cru que Pheobe et Joey finiraient ensemble. Mais Rachel et Joey ? Non clairement, on ne l’a pas vu venir. Alors évidement il fallait un peu de drame et du coup Joey le coureur de jupons se prend un zef intersidéral par Rachel enceinte, qui plus est. C’est un peu la saison de la loose entre Rachel qui se retrouve seule toute avec son moutard, et Joey qui peut même pas remplir ses fonctions d’amant.

8. Saison 6 : la propagande du mariage

Même si on démarre très fort avec une GDB de la mort de Ross et Rachel qui se sont mariés torchés à Las Vegas, c’est quand même avant tout la série de demande en mariage de Chandler à Monica. Et quand on voit tout le foin que cette cruche fait parce qu’elle a peur que son keum ne lui demande pas sa main pourrie, on se dit qu’il ferait bien de la laisser à Richard et qu’on en finisse. En revanche, grosse réussite pour Ross et Rachel, deux personnages qui reviennent en force notamment dans leurs amours (Ross avec son étudiante, et Rachel avec le père de l’étudiante, ce génial Bruce Willis).

Source photo : Giphy

9. Saison 7 : le ventre mou

Rachel s’est fait un coupe au carré. Voilà, voilà sinon rien à dire à part que Monica commence à nous les briser menue.

Source photo : Giphy

10. Saison 10 : la saison du vomi

Malheureusement la dernière mais aussi la plus mauvaise. Déjà on assiste à la dégradation physique de Monica qui a commencé à taper dans la chirurgie esthétique pour notre plus grand malheur. Monica et Chandler qui se cassent dans leur baraque immonde c’est vraiment l’horreur, quant à Pheobe qui se marie (parce qu’il n’y a pas d’autres rêves dans la vie et qu’elle avait quand même largué Mike parce qu’il voulait pas, cette conne) c’est la tristesse infinie. Et pour finir, Ross et Rachel qui, sur un coup de teub improvisé, cassent tout les plans de Rachel alors qu’elle partait à l’aventure à Paris, elle préfère rester avec son ex et emménager dans une maison en zone pavillonnaire. Coucou la déprime.

Source photo : Giphy

Telle est ma vision.