En ce moment côté catastrophe naturelle (primaire socialiste mise à part si vous êtes UMP), tout va plutôt bien. Mais vous le savez peut-être, ces mêmes catastrophes ont rarement la politesse de vous prévenir de leur arrivée fracassante. Alors autant vous préparer. Et ce n'est pas une fois que vous vous retrouverez sans rien qu'il faudra dire "si j'avais su j'aurais suivi les conseils de Topito". Prenez-vous en main. Grâce à ce Top, elles peuvent toujours venir les catastrophes, on les attend (ou pas).

  1. De l'eau : vous venez de défier les forces de la nature les plus meurtrières, alors ce serait franchement désolant de mourir d'une simple soif. N'oubliez pas, c'est 6 litres par personne la recommandation officielle. Comment ça "trop lourd" ? Ne ralez pas, vous êtes vivant, c'est déjà ça. Et non, des cannettes de 1664, c'est pas pareil...
  2. De la nourriture de secours : parce que se réchauffer le coeur avec une barre énergétique ou un cassoulet, c'est quand même plus sympa que de se ruer sur les restes faisandés d'une petite bête (rat, mulot, vers...). Oui des chips ça peut faire l'affaire, mais vous n'aurez sûrement plus le canapé qui va normalement avec.
  3. Le traditionnel "Couteau Suisse" : le paroxysme de l'outil multifonction. Grâce à lui, vous pourrez limer vos ongles, épiler vos sourcils, ouvrir une conserve de saucisses-lentilles et déboucher une bonne bouteille de vin de table. Tout ça en même temps, ouais. Ou vous défendre contre votre prochain, façon combat de rue, puisque ça risque d'être le chaos total.
  4. Une lampe de poche : l'installation électrique aura probablement sautée, donc si vous tenez à voir un minimum ou vous vous trouvez, ça peut toujours être utile. Et prenez des piles tiens, c'est pas bête.
  5. Des bougies : et/ou un briquet, des allumettes...Bref, de quoi réchauffer vos petits membres frigorifiés. Oui, vous venez de comprendre qu'il n'y aurait surement plus de télé, non. Encore une fois, vous êtes vivant, alors arrêtez de vous plaindre, on vit très bien sans "Confessions Intimes", vous verrez.
  6. Une radio : pour suivre les informations, connaître le nombre de victimes et accessoirement vous rendre compte de la merde dans laquelle vous êtes. Donc plutôt France Info que Oui FM.
  7. Une trousse médicale : pour cacher la misère le temps que les secours vous trouvent. S'ils vous trouvent bien entendu. Et vous pouvez virer les Strepsils, oui.
  8. Des doubles de clés : vos clés de maison, de voiture...Sachant que vous n'avez peut-être plus de maison ou de voiture. Mais ça peut toujours servir, au cas où.
  9. Des vêtements (chauds) : à part si vous tenez absolument à réaliser votre pire cauchemar jusqu'au bout: rescapé, sans rien, et à poil de surcroît. Et pas d'inquiétude, quand tout part en couille, on est bizarrement moins regardant sur le fait que ce petit haut soit moyennement coordonné avec votre pantalon.
  10. Votre téléphone portable : pour demander de l'aide par exemple. Ou prendre des nouvelles de vos proches accessoirement. Ou vérifier les derniers résultats sur l'Equipe. S'il en reste.
  11. Vos médicaments : parce que vous avez peut-être échappé à la mort, mais vous n'en êtes pas moins diabétique, cardiaque...

Et vous, vous mettriez quoi dans votre sac à dos de survie ?

Source : risques.gouv.fr

Crédits photo (creative commons) : babasu