C’est tellement normé, tellement cadré un CV. Tellement gris. Tellement triste. Tellement attendu. Alors qu’on pourrait faire exploser les barrières du CV et lui laisser prendre son envol en y rajoutant des rubriques de bonne qualité à même de donner envie à l’employeur de vous découvrir vous dans votre entièreté, dans votre nudité, dans votre vérité, la vraie, pas la fausse. Mais c’est à croire que chacun se complaît dans ce monde de paravent parce que personne ne le fait.

1. Trucs que je maîtrise pas du tout

Je maîtrise pas du tout la filière bois. Et je reconnais très très mal les oiseaux d’après leur cri.

2. Hobbies honteux

Il m’arrive régulièrement de me masturber devant des matchs de tennis en fauteuil.

3. La photo de la star à qui je ressemble vaguement

Sisi je te promets, tu m’aurais vu y’a dix ans, j’étais le sosie de Tom Cruise de profil.

4. Talents d'imitation ringards

J’imite à la perfection tous les imitateurs morts qui imitaient à la perfection des stars de l’époque mortes avant eux. Mon répertoire contient tout aussi bien Yves Montand que François Mitterrand. Fun.

5. Trucs que je compte faire avec mon salaire

Boire de l’alcool pour oublier que la moitié passe en loyer.

6. Pays où je n'ai AUCUNE envie d'aller

Il est pas arrivé le jour où on me verra fouler le sol de la Macédoine, je vous le dis.

7. Films que je préférerais être mangé par des piranhas plutôt que de voir

Comptez pas sur moi pour une projection d' »Oncle Boonmee » entre collègues.

8. Mots que j'utilise régulièrement sans vraiment trop savoir ce qu'ils veulent dire

Délétère. Rétif. Ah, et derechef aussi. Mais ça me donne l’air érudit. Si ça veut bien dire ce que je crois que ça veut dire.

9. Le nom de tous mes partenaires sexuels

En laissant des blancs en vue de pouvoir ajouter les collègues à la liste.

10. La mention "Ok je connais pas grand chose dans ce domaine mais j'apprends vite"

Ouais, je sais bien que c’est pour un poste dans l’industrie thermonucléaire, mais bon ça doit pas être sorcier sorcier, hein tout ça. Je suis pas plus con qu’un autre.

Sinon je vous ai parlé de la taille de mes oreilles ?