En France, on aime le vin. Coup de bol, car on sait aussi le faire. Le monde nous envie nos vins légendaires. On nous jalouse nos beaux vignobles et nos vignerons qui, à longueur d’années, chouchoutent leur vigne pour en tirer le meilleur. Des artisans ravis d’accueillir les visiteurs partis explorer les nombreuses routes des vins qui sillonnent l’hexagone. Des parcours passionnants, qui éveillent les sens. Voici quelques pistes pour en prendre plein la vue.

1. Le Bordelais

12 000 hectares pour une dizaine de cépages populaires dans le monde entier (Cheval Blanc, Latour, Pétrus…). Les vins de Bordeaux sont l’une des références absolues et la région dans laquelle ils s’épanouissent, l’une des plus prisées par les amateurs de tous horizons. De Bordeaux à Saint-Émilion, en passant par Bazas, Saint-Macaire, ou encore Blaye, cette route des vins légendaires offre, outre de savoureuses dégustations, quelques étapes touristiques incontournables, à commencer par la ville qui a donné son nom à ces grands crus.

2. Le Gaillacois

La route des vins du Bordelais conduit tout naturellement à Toulouse, la ville rose, qui elle-même, offre une porte d’entrée idéale vers le Gaillacois. Un vignoble qui serait le plus ancien du pays et qui possède la particularité de se situer en hauteur afin de le préserver du froid et obtenir des vins de caractère. Du blanc, du rouge, du rosé, des cépages de légende comme le Mauzac ou le Sauvignon, des paysages magnifiques (riches en pigeonniers) le Gaillacois ne manque pas d’atouts pour séduire les épicuriens, qui pourront ensuite rallier Cahors et déguster le vin que l’on surnomme la perle du Sud-Ouest.

3. Le Beaujolais

Qui dit Beaujolais dit bouteille à 5€ que l’on écume dans la rue, entre amis (d’un soir) et qu’on retrouve parfois le matin venu sur les fringues, un sale goût amer dans la bouche. Pourtant, ce vignoble mérite beaucoup plus que cette réputation festive (même si ce n’est déjà pas si mal). Il suffit pour s’en convaincre d’aller du côté de Beaujeu puis de se laisser guider. De passer à Salles-Arbuissonnas et Villefranche-sur-Saône, en prenant le temps de découvrir des endroits magiques comme le Pays des Pierres Dorées et le village d’Oingt.

4. Le Languedoc-Roussillon

Terre d’aventure, le Languedoc-Roussillon cultive sur près de 250 000 hectares, 19 cépages pour 18 appellations. À la clé, une vaste palette de vins en IGP et AOP, et des étapes franchement sublimes, comme Carcassonne et Nîmes. Une région riche en histoire qui saura combler les aficionados de pinard certes, mais aussi ceux qui seront avides de découvrir de célèbres monuments, pour un retour dans le temps, arrosé de Banyuls, de Muscats, de Rivesaltes et de Corbières.

5. La Champagne

On pense bien sûr à la boisson des Dieux. Celle qui fait des petites bulles et qui ravit les grands de ce monde depuis la nuit des temps (au moins). Mais cette magnifique région ne se limite pas à la boissons hors de prix à laquelle elle a donné son nom. On retrouve aussi du Chardonnay, du Pinot noir et le fameux Menier. La Vallée de la Marne, la Côte des Bar, la Côte des Blanc ou encore la Montagne de Reims constituant autant d’itinéraires fabuleux à parcourir pour s’immerger dans une terre de fantasmes.

6. Le Cognac

Il existe plusieurs façons de faire la route des vins du Cognac, de Saintes à Angoulême. On peut se focaliser sur la vigne bien sûr, mais aussi sur le fleuve, la pierre et les traditions, tant la région possède une histoire aussi généreuse que passionnante. Côté bouteille, les présentations ne sont plus à faire. Exporté dans le monde entier le Cognac naît ici, aux côtés de ses cousins le Pineau des Charentes et les vins de pays.

7. Le Val de Loire

En voiture, à moto ou à vélo, cette route des vins donne l’opportunité de découvrir une dizaine de vins AOC, avec du rouge, du blanc et du rosé (et même un vin HellFest). Le parcours de 800 km est jalonné de caves accueillantes et des fameux Châteaux de la Loire, qui à eux seuls, constituent largement une raison valable d’entamer une ballade qui se révélera à n’en pas douter mémorable, dans le Val de Loire.

8. La Savoie

En Savoie, on peut admirer le Mont Blanc et faire du ski. On peut aussi profiter des spécialités culinaires bien caloriques qu’il convient d’arroser (avec modération) avec les excellents vins que produit la région. Longtemps mis au second plan, les cépages savoyards trônent maintenant à la place qu’ils méritent (le Chardonnay, le Pinot noir, le Gamay…). La route des vins quant à elle, est l’une des plus belles de France, entre montagnes et lacs, pour des itinéraires sauvages mais jamais hostiles.

9. Le Jura

Destination à privilégier pour les amateurs d’excellent pinard, le Jura sait prendre soin de ses visiteurs, avec des cépages comme le Poulsard, le Trousseau, et le Savagnin (vin jaune). On peut par exemple commencer sa ballade par Beaufort, avant de remonter à Lons-le-Saunier pour y déguster un bon vin de paille de derrière les fagots, et ensuite découvrir les multiples richesses du coin comme les cascades de Baume-les-Messieurs, la grotte des Planches, le village de Château-Chalon…

10. L'Alsace

Sylvaner, Riesling, Gewurztraiminer, Pinot noir, Pinot gris, Muscat… autant de noms qui éveillent les papilles. L’Alsace a repris la main niveau vin à la fin de Première Guerre mondiale, où les vignobles ont en quelque sorte réactivé leur production, plus forts que jamais. La route des vins relie Mulhouse à Strasbourg, en passant par Colmar, en offrant de multiples étapes gourmandes, historiques et culturelles. Du beau, du bon, du grand !

Bon, c’est quand qu’on part ?

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Sokodo qu'il te faut.

Qui arrache le plus la gueule ? Entre l'Everclear, le Poteen et le Bruichladdich notre coeur balance...