Quand on parle du Guide Michelin, en général, on parle de restaurants super classes et super chers. Le genre d’endroits où on ne va pas comme on est, si vous voyez le rapport. Il n’empêche que des restaurateurs figurant dans le guide ont choisi de faire tout l’inverse et de proposer leurs menus à des prix défiant toute concurrence. Au final, nombre des établissements de ce top sont non seulement beaucoup moins chers que les restos étoilés classiques, mais aussi parfois que le premier fast food venu. On appelle ça un bon plan.

1. Tim Ho Wan (Hong Kong, Singapour, États-Unis)

Ancien chef au prestigieux Lung King Heen au Four Seasons de Hong Kong, qui est considéré comme le meilleur restaurant chinois du monde, Tim Ho Wan s’est rapidement fait remarquer en servant dans son établissement étoilé de Hong Kong des plats pour à peu près 90 centimes d’euros. Aujourd’hui, visiblement, il faut compter environ 5 € pour se remplir la panse. Tim Ho Wan qui a depuis monté un véritable empire, étendant son influence jusqu’à New York, et s’attirant les foudres de détracteurs qui n’hésitent pas à remettre en cause la légitimité de son étoile au Michelin.

2. Hong Kong Soya Sauce Chicken Rice and Noodle (Singapour)

C’est l’un des seuls restaurants de street food qui a reçu une étoile au Guide Michelin. La carte propose des plats à moins de 2 € et visiblement, vu les files d’attente, c’est très bon. Chan Hon Meng, le propriétaire, y propose notamment un délicieux poulet sauce soja. Imbattable. Surtout si on compare avec chez nous, où on peut, avec de la chance, trouver pour le même prix, une pauvre portion de frites décongelées au micro-ondes.

3. Hill Street Tai Hwa Pork Noodles (Singapour)

L’autre restaurant de street food à Singapour à bénéficier d’une étoile au fameux guide. Un établissement d’apparence modeste qui sert de délicieuses nouilles au porc (entre autres spécialités), qui est aussi populaire pour ses prix (on peut y manger pour un peu plus de 3 €) que pour ses files d’attente. Compter de 30 minutes à 2 heures pour pouvoir avoir la chance d’être servi.

4. Nakajima (Japon)

Direction Tokyo, qui compte plus de restaurants étoilés au Michelin que n’importe quelle autre ville de la planète. Des restos hyper classes où sévissent les plus grands maîtres sushis, où il faut réserver plusieurs mois à l’avance et où les prix atteignent des sommets. À l’inverse, Nakajima, un établissement familial, propose à ses clients de manger pour environ 7 € (au déjeuner) et possède également une étoile au précieux guide.

5. The Spotted Pig (États-Unis)

À New York, on peut manger des hot dogs, des burgers et des bagels pour 1€, mais la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Le Spotted Pig lui, qui est quand même le resto de Jay-Z et du célèbre chef Mario Batali, se targue d’une étoile au Michelin et d’une carte composée de spécialités britanniques et italiennes qui permet de se sustenter pour moins de 15 €.

6. The Hand and Flowers (Angleterre)

Deux étoiles pour le Hand and Flowers qui se trouve dans la petite ville de Marlow, sans le Sud du pays. On peut se payer un menu de deux plats pour 17 € et des poussières et un menu de trois plats pour moins de 23 €. Au programme, une cuisine raffinée qui n’a pas usurpé sa réputation et qui, dans d’autres restos, vaut au moins le double.

7. L'Onyx (Hongrie)

Tout ici respire le luxe, de la déco fastueuse aux plats, sauf les prix. On peut en effet y manger pour à peine plus de 24 € (si on prend qu’un plat hein) et déguster du loup de mer et d’autres spécialités locales aussi savamment préparées que présentées.

8. Laut (États-Unis)

Retour à New York, l’une des villes les plus cosmopolites du monde, avec un restaurant asiatique, spécialisé dans les gastronomies thaïlandaise et malaisienne. Non loin du Flatiron Building, on peut s’y bâfrer pour moins de 25€ et apprécier une cuisine récompensée par une étoile au Guide Michelin.

9. Nectari (Espagne)

Barcelone rime avec patatas bravas, jambon ou encore chorizo. Avec ces bons vieux tapas donc, qui s’accompagnent de sangria ou de bière, sur une terrasse baignée par le soleil. Le Nectari lui, évolue dans les hautes sphères, en proposant des produits de saison, comme des truffes et autres mets raffinés, et brille également grâce à sa cave à vin. De quoi justifier son étoile chez notre Bibendum préféré. Avec une addition moyenne de 25 €, aucune raison de se priver quand on est de passage dans la ville de Gaudi.

10. Chez Jean-Georges (États-Unis)

Dernière étape à New York, avec ce trois étoiles de classe internationale tenu par le chef français Jean-Georges Vongerichten, situé dans la Trump Tower. Le dernier endroit au monde où on s’attend à manger pour moins de 200 € et pourtant. Jean-Georges a pensé à tout et propose pour les bourses plus modestes des menus à un peu plus de 33 €. 33 € pour 3 étoiles, plutôt pas mal non ?

Et évidemment, tous ces prix sont indiqués pour le déjeuner qui est toujours une meilleure affaire que le dîner.

Et sinon, t'as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre notre dernière vidéo !