Parfois, on veut bien faire, mais on n’y arrive pas. On voudrait redonner à une œuvre son éclat d’origine, on la souille, on la déglingue, on la fait retomber en deçà du statut d’œuvre d’art. Pas facile tous les jours de passer après les grands maîtres. Oui, enfin, quand même, pour se foirer à ce point-là, il faut y aller.

1. Ecce Homo, en Espagne

Ce truc est aussi connu que le loup blanc, même si, après restauration, Jésus ressemble plus à un ours brun qu’à un loup blanc. C’est à une peintre amatrice de 80 ans qu’on doit cet enfer, qui devrait faire l’objet d’une restauration post-restauration.

Crédits photo : Wikipédia

2. Des personnages de la chapelle Sixtine

La restauration de la chapelle Sixtine ne s’est pas exactement passée comme prévu. Si les dérives n’ont rien à voir avec le Christ qu’on a vu plus haut, certains personnages ont perdu leurs yeux dans l’opération, et les couleurs ont plutôt perdu de leur éclat. Nombreux sont les spécialistes de l’art qui crient au scandale.

Crédits photo (creative commons) : Michelangelo (1475–1564) Alternative namesMichelangelo di Lodovico Buonarroti SimoniDescriptionItalian painter, sculptor, architect and poetDate of birth/death6 March 147518 February 1564Location of birth/deathCaprese MichelangeloRomeWork periodfrom 1487 until 1564Work locationFlorence (1487-1494), Bologna (1494-1496), Rome (1496-1501), Florence (1501-1505), Rome (1505-1506), Florence (1506-1508), Rome (1508-1516), Florence (1516-September 1529), Venice (September 1529-November 1529), Florence (November 1529-1532), Rome (1532-1533), Florence (1533), Rome (November 1533), Florence (1533-August 1534), Rome (1534-1564)Authority controlVIAF: 24585191ISNI: 0000 0001 2124 3640ULAN: 500010654LCCN: n80152368NLA: 36432281WorldCat

3. Une statue de Jésus est dotée d'une tête provisoire à gueule de crapaud

Cette statue appartenant à une église de l’Ontario présentait Jésus avec sa môman. Sauf que la tête de Jésus a été volée et qu’une artiste locale a été chargée de la remplacer. Elle a fait une tête en terre cuite qui ne ressemble à rien et a fait hurler les fidèles. Depuis, la tête a été remplacée, mais quand même.

4. Le fort de Martrera, en Castille

Ce château mauresque du IX° siècle devait être restauré après des inondations intenses en 2013. Pour consolider la tour, l’architecte a fait couler… du béton. Et ça ne ressemble à rien. Désormais, le château mauresque ressemble à un HLM, et les associations de défense du patrimoine n’ont plus que leurs yeux pour pleurer.

5. Le tombeau de Kay Kâwus Ier, en Turquie

Ce Sultan a régné jusqu’en 1220, date de sa mort. Les mosaïques qui décoraient la tombe dataient donc de 800 ans. Mais, lors de sa restauration, les artistes ont fait n’importe quoi. On voit bien sur l’image que les mosaïques originelles, en bas, forment des rotondes azurées… Lesquelles ont tout simplement été remplacées par des espèces d’os sur fond noir. Aucun sens.

Crédits photo : Kedistan

6. Le Fort de Sile en Turquie

Perché sur un rocher du côté asiatique d’Istanbul, le fort de Sile a récemment fait l’objet d’une reconstruction tout à fait foirée qui a abouti à cet édifice sans rapport avec la construction originale et que certains ont comparé à Bob l’Eponge. Un beau fail.

7. La Vierge, l'Enfant Jésus et sainte Anne, de Léonard de Vinci

La restauration de cette huile sur panneau a donné lieu à son éclaircissement très net en mode habit de lumière. Ou comment ne pas respecter du tout le travail du peintre (pourtant pas un naze).

Crédits photo : Wikipédia

8. Cette statue de Lénine en Russie

Avant, ce truc ressemblait à Lénine. Maintenant, il ressemble à Chewbacca. Probablement, la restauration n’a pas été réalisée par un nostalgique du régime.

9. Les mosaïques du musée d'archéologie d'Hatay

Cet exemple est l’une des multiples erreurs recensées par les critiques après la restauration massive des mosaïques du musée turc. Une sorte de massacre généralisé de toutes les mosaïques antiques.

10. La mosquée Mesnevihane en Turquie

Ou comment transformer un vieil édifice en phare breton en 2/2, en lui ôtant tout cachet et en lui donnant le charme du HLM.

Les Turques n’ont pas l’air d’avoir une excellente école de restaurateurs.

Sources : Brightside, Kedistan