paris
Crédits photo (creative commons) : CGilles7

On vient de l'apprendre, Londres est désormais une ville plus visitée que Paris. S'il y avait UNE fierté à retirer d'avoir Paris pour capitale, c'était bien les chiffres du tourisme. Et bien même ça, on ne l'a plus. Si c'est pas malheureux. Alors, certes, on pourrait se sortir les doigts et essayer de s'améliorer, baisser les prix, mieux parler anglais, être un peu plus aimable, mais non. En tant que Français, on va d'abord soupçonner les chiffres d'être trafiqué, et ensuite, on va chercher un responsable. Et là, on a de quoi faire :

  1. Scarlett Johansson
    Madame s'installe à Paris, balance dans une émission que les Parisiens sont odieux, et une semaine plus tard, on apprend que les touristes ont déserté. Merci Scarlett. Sympa.
    scarlett-johansson-20-5
  2. Le Comité International Olympique
    Paris avait une super candidature en 2012, mais manifestement pas de porte-parole digne de ce nom. Tout le monde s'est accordé pour dire que le travail de lobby de Sebastian Coe avait payé, et le CIO n'a pas semblé gêné qu'on le décrive comme une entité hyper influençable qui mise sur le charisme des délégués plutôt que sur le dossier. En tout cas, Paris n'a pas eu les JO et le paie en terme de fréquentation aujourd'hui. De quoi relancer la Guerre de 100 ans.
  3. Les Roms
    Il faut bien leur coller une quelconque responsabilité dans cette affaire. Cette certitude commence a gagner les pays étrangers : la France serait un paradis si l'invasion de 15 000 Roms ne minait pas les efforts de nos dévoués responsables politiques. Bon, et puis même si ils n'y sont pour rien, c'est la seule communauté qu'on peut encore montrer du doigt, on ne va quand même pas accuser les Chinois, si?
  4. Le PSG
    Oui, le PSG est une attraction touristique. Oui, le PSG, c'est du patrimoine. Et qu'est-ce qu'ils en ont fait les Qatari de notre patrimoine? Ils l'ont bousillé. Où il est notre PSG d'autrefois, avec sa crise de novembre, ses recrutements douteux, ses matchs perdus pour une connerie administrative, ses joueurs en bois... Où êtes-vous les Kezman, les Edel, les Pichot, les Cardetti? Si c'est pour voir des mecs qui viennent de Milan ou de Barcelone, on avait déjà BeIn Sports, pas la peine de se taper des heures d'avions pour revoir les mêmes mercenaires.
    landreau
  5. Le vélib'
    C'est la principale réalisation de Delanoë ces dernières années. Des vélos. Partout. Qui traverse la planète pour passer ses vacances sur un vélo? "Les enfants, bonne nouvelle, cet été on va se muscler les mollets pendant deux semaines!" Pourquoi ne pas avoir mis des avirons sur la Seine ou des pistes d'athlé à côté des voies de bus? On veut des gros touristes pleins de fric ou des sportifs au régime???

    velib
    source photo : Les Joies du Vélib
  6. Paris Plage
    Il est temps de faire le bilan de cette merde : une ville qui se sent obligée de faire une fausse plage au bord d'un fleuve déconseillé à la baignade envoie un message très clair : on est jaloux des villes de la côte, et on n'a pas d'alternative à proposer. Paris a-t-elle vraiment besoin de concurrencer la Bretagne ou la Côte d'Azur sur leur terrain? C'est un peu comme si Deauville construisait une réplique du Sacré Cœur ou si Avoriaz se payait un Arc de Triomphe et demandait à ses habitants de tourner autour en bagnole. Ce serait pathétique.
  7. Le temps de merde
    C'était le dernier truc qui faisait de Paris une ville plus visitée que Londres : il n'y pleuvait pas tous les jours tous les mois toute l'année. Mais avec la météo de ces dernières années et les étés complètement pourris qu'on se coltine, les touristes ont fait un choix. Quitte à être trempé, autant l'être dans un pays réputé pour ses pubs chaleureux où l'on se réchauffe à la bière et à la tourte aux rognons. Nique sa mère le blizzard.

    via night tattoo rain
    Source photo : home-biba
  8. Le prix des Musées
    Payer l'équivalent d'un bon gueuleton au Burger King pour voir les toiles de Roy Lichtenstein, le mec qui a passé sa vie à recopier des comics et faire le décor des Zamours non merci, au moins à Londres c'est gratos.
  9. À peu près tout ce qu'on pensait être notre chasse gardée
    On s'était bien foutu de la gueule des trains anglais avant que les images de Brétigny ne fassent le tour du monde, on parle de déménager Roland Garros, Paris n'est plus la capitale de l'art, plus vraiment non plus celle de la mode ni de la fête. En fait, Paris n'est plus vraiment la capitale de quoi que ce soit. Au lieu de se demander "pourquoi les gens ne viennent plus?" il faudrait plutôt se demander "Pourquoi j'irais passer des vacances à Paris si j'habitais à des milliers de kilomètres de là?"
  10. Les touristes qui sont, globalement, des cons
    Voilà une attitude digne et constructive : si les touristes ne viennent plus à Paris, c'est surtout parce que ce sont des gros abrutis qui ne comprennent pas la finesse de la culture française! C'est vrai que c'est assez subtil et qu'il faut un peu de pratique pour faire "de belles rencontres sur la ligne 13" ou pour apprécier pleinement la valeur artistique des Tour Eiffel miniatures vendues à la sauvette sur le Champ-de-Mars. Qu'ils aillent à Londres, tous ces cons, ils ne nous manqueront pas.

Et vous, vous avez réservé pour Londres au printemps?

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.