Source photo : NBC / The Office

On ne va pas se mentir : parfois, travailler en équipe s'avère plutôt compliqué. Sartre, qui un jour a déclaré "l'enfer c'est les autres" a probablement dû s'inspirer de son expérience dans une grosse boîte, dans laquelle il passait ses journées à se fritter avec ses collègues. Une étude a d'ailleurs été menée à ce sujet, histoire de lister ce que les Français reprochaient le plus à leurs collaborateurs. L'occasion de faire le bilan et de rajouter un truc ou deux, histoire de mettre définitivement les choses au point et de montrer du doigt les coupables (même si ce n'est pas très poli de montrer du doigt). Alors, qui sont ceux qui rendent la vie en entreprise infernale, et en faites-vous partie ?

  1. Ceux qui ne pas nettoient pas les espaces communs
    Vous savez, les gens qui ne lavent jamais leur tasse après avoir bu le café, qu'ils ne font bien sûr jamais. Grâce à ces immondes malotrus, l'évier est toujours plein de vaisselle crade, le sol est dégueulasse et c'est toujours à vous de mettre la main à la patte. Scandaleux !
  2. Ceux qui font trop de bruit
    Parce qu'il y a déjà assez de boucan comme ça, sans avoir à supporter la pollution sonore de ceux qui ne sont pas foutus de bosser dans le silence.

    giphy-3
  3. Les malpolis
    Jamais un merci, jamais un bonjour ou un « au revoir machin truc, bonne soirée, embrasse machine pour moi ». Le genre de personne qui donne envie de se mettre au télé-travail.

    malpoli
  4. Ceux qui jacassent sans arrêt à propos de tout et de n'importe quoi
    Et vas-y que je te raconte mon week-end, ma semaine, mon mois et ma vie, alors que personne n'a rien demandé et qu'il n'est pas du tout nécessaire de savoir de quoi se composait le repas du midi de la veille, ou encore le comment du pourquoi de la diarrhée aiguë du petit dernier.

    Pbb
  5. Ceux qui arrivent perpétuellement à la bourre
    Ce qui implique en général que ceux qui sont arrivés à l'heure doivent : a) bosser deux fois plus en attaquant la journée ou, b) couvrir gentiment son collègue en expliquant qu'il y a des bouchons, qu'il a crevé, ou que la rame de métro dans laquelle il se trouvait vient d'être aspirée dans un vortex.

    glande
  6. Ceux qui ne prennent pas soin du matériel de travail
    Il existe des gens qui, à partir du moment où ils ne se servent pas de leur matériel, mais de celui de leur boulot et qu'après tout c'est le patron qui paye parce qu'il le vaut bien, n'hésitent pas à y aller comme des veaux et à tout casser. Inadmissible !
  7. Les dragueurs invétérés
    On appelle aussi cela le syndrome Jean-Claude Convenant. Il suffit qu'un(e) employé(e) fraîchement recruté(e) se pointe au bureau pour que la chasse commence, et avec elle des tentatives la plupart du temps pathétiques pour attirer l'attention et peut-être se payer un 5 à 7 dans la semaine. Et même si, au fond, ces personnes savent qu'elles sont super lourdes, elles ne peuvent pas s'en empêcher.
  8. Ceux qui puent
    « Ce matin, je me suis levé tôt et j'ai pris le temps d'aller courir avant de venir bosser. Ça fait un bien et crois-moi, tu sens les effets immédiatement ! » Ce à quoi on répond en général : « Je sens, je sens.»
    Et n'oublions pas les péteurs, dont les gaz peuvent pourrir littéralement une ambiance de travail. Si vous êtes concerné, rendez service à vos collègues et à vous-même et évitez le cassoulet à midi.
  9. Les gros fayots
    Vous savez, ceux qui savent toujours où est le patron et qui s'empressent de subvenir à tous ses besoins. « Un café Madame ? Noir sans sucre comme d'habitude ? » À gerber !
  10. Ceux qui manifestent ouvertement leur ennui
    Bosser avec un mec qui regarde l'heure 36 fois par jour et qui exprime son ennui sans arrêt, équivaut à faire Paris-Marseille en voiture avec 3 gamins...

C'est le moment de partager ça avec les personnes concernées et de faire passer des messages.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :