Ce qui est cool, quand on est connu, c’est qu’on peut aborder à peu près tout le monde dans la rue sans passer pour un relou. Y compris d’autres gens connus, à condition bien sûr d’être à peu près aussi connu ou plus connu qu’eux, parce que sinon c’est bang bang mépris et hop t’as la honte. Et dans ce cadre, il est tout à fait possible de s’amuser à rencontrer ses coreligionnaires de célébrité.

1. Michael Jackson faisait des blagues au téléphone à Russel Crowe

Un jour, Michael Jackson s’est rendu compte que, quand il voyageait, Russel Crowe se faisait appeler Russel Wall dans les hôtels où il se trouvait. Et ça l’a fait marrer. Tellement que, même s’il n’avait jamais rencontré l’acteur, il s’est mis à l’appeler systématiquement à la réception desdits hôtels en faisant des jeux de mots sur les murs (walls) et le toit avec une voix d’enfant. Il se faisait aussi passer parfois pour le patron de l’hôtel et demandait à Russel Crowe de quitter sa chambre. Et il terminait par révéler la supercherie. Sans que Russel Crowe ne comprenne pourquoi Michael Jackson l’appelait, très exactement.

Source photo : Giphy

2. Freddie Mercury a traîné Lady Di dans un club gay

Ca commence par un concours de circonstances : Lady Di était fan d’une série anglaise dans laquelle jouait une actrice qu’elle connaissait, laquelle habitait en face de chez Freddy Mercury. Comme Diana en pinçait pour Kenny Everett, autre acteur qui partageait la vedette avec sa pote de la série en question, Diana, les deux acteurs et le leader de Queen se sont retrouvés à mater ladite série chez Everett en buvant un coup. Et une chose en entraînant une autre, Lady Di a suivi toute cette petite assemblée à la Royal Vauxhall Tavern, un club mythique de Londres et totalement gay. Pour éviter que Diana se fasse reconnaître, Freddy Mercury l’a déguisée en mec gay façon aviateur.

Une fois dans le club, il semblerait que tout le monde ait tiqué sur la présence de Freddie Mercury et que personne n’ait reconnu Lady Di.

3. Quand Marlon Brando emmerde Samuel L. Jackson

Ce qu’il faut savoir avec Samuel L. Jackson, c’est qu’il en peut plus qu’on lui refasse la tirade d’Ezechiel qu’il énonce dans Pulp Fiction pour se donner un genre. Il en peut tout simplement plus. Du coup, quand, en pleine rue un mec a commencé à la lui susurrer à l’oreille juste derrière lui, ça lui a légèrement foutu le dawa pour utiliser une expression que je ne sais pas écrire et dont je ne maîtrise pas tout à fait le sens. Sauf que le mec en question, c’était Marlon Brando.

Ensuite, Brando a donné son numéro de téléphone à Jackson en insistant pour qu’il l’appelle. Sauf que le numéro en question était en réalité celui d’un restaurant chinois. Enfin c’est ce qu’a compris Samuel L. Jackson, avant de se rendre compte que c’était la technique utilisée par Marlon Brando pour dissuader les importuns de l’appeler.

Source photo : Giphy

4. Il y a une bonne chance pour que Snoop Dogg ait vendu de la weed à Cameron Diaz au lycée

Long Beach Polytechnic High School avait deux stars en formation dans ses rangs. D’un côté Cameron Diaz, genre de fille de 16 ans parfaite façon pom pom girl, de l’autre Calvin Broadus, son aîné d’un an, qui était un peu le dealer attitré du lycée et allait devenir Snoop Dogg plusieurs années plus tard. Ce qui est sûr, c’est que Cameron Diaz est à peu près sûre d’avoir acheté de la weed à Calvin et que Calvin est à peu près sûr de lui avoir vendu de la merde en l’arnaquant.

5. Werner Herzog a sauvé Joaquin Phoenix d'un accident de bagnole

Un jour Joaquin Phoenix était en bagnole et boum la bagnole tête à queue et tonneau. Indemne le mec. Que fait Joaquin pour se remettre de tout ça ? Il farfouille pour trouver ses clopes et son briquet. Vous savez, le genre de truc qu’on fait normalement après, quand on raconte l’anecdote à tout le monde. Non, lui, il voulait faire ça alors qu’il était encore coincé dans sa bagnole. Heureusement, un mec passait par là qui a commencé par calmer l’acteur, lui confisquer son briquet et éclater la vitre de la voiture pour le sortir de là. Avant de disparaître comme il était arrivé.

Et ce type, c’était Werner Herzog.

6. Quand Quentin Tarantino lance sans le savoir un acteur et showrunner

Danny Strong, désormais connu pour avoir créé Empire et écrit les scénarios de deux volets des Hunger Games était surtout un acteur de séries qui apparaissait à l’arrière-plan dans les années 90. Mais la passion du ciné, Danny Strong la doit à un type qui bossait dans un vidéoclub quand lui était petit. Un type qui lui conseillait d’excellents films assez en avance sur son âge. Un employé qui n’était autre que Quentin Tarantino.

7. Tommy Lee Jones était en coloc avec Al Gore

En 1965, Tommy Lee Jones était un des heureux boursiers de Harvard. On lui avait attribué un appart sur le campus qu’il devait partager avec un mec qu’il ne connaissait pas, et ce mec c’était Al Gore. Or, il se trouve que les deux se sont tellement bien entendus qu’ils ont demandé à rester en coloc pendant 3 ans de plus. Tommy Lee Jones et Al Gore ont donc probablement pris leurs premières cuites ensemble. A la cool. On raconte même qu’ils se faisaient passer pour des chanteurs de country dans des bars pour essayer de dragouiller avec un succès modéré. Ca doit quand même bien moins marcher que d’avoir un Oscar ou un Prix Nobel.

8. Harrison Ford et Agnès Varda ont maté le premier pas de l'homme sur la Lune ensemble

A la fin des années 60, Agnès Varda et Jacques Demy s’étaient lancés dans l’aventure américaine. Ils vivaient à Los Angeles, en face de chez un jeune acteur qui n’avait pas la télé. Harrison Ford. Du coup, ce fameux jours de 1969 quand un petit pas a été fait, c’est chez ses voisins Varda et Demy que se trouvait Harrison Ford. Aujourd’hui encore, quand il passe par Paris, Harrison Ford passe toujours voir Agnès Varda.

A connu connu et demi.

Sources : Cracked, Cracked, Cracked