On est tous différents, mais on est quand même nombreux à boire de l’alcool. On espère avec modération, hein, trop d’alcool c’est de la connerie, mais il arrive quand même qu’on se prenne un petit tampon et que le lendemain soit difficile. Et si ce phénomène peut survenir n’importe où dans le monde, les techniques pour y remédier varient d’un pays à l’autre. Suffisamment pour faire un tour du monde des façons d’en finir avec la gueule de bois.

1. Le jus de cornichon - Pologne

Les cornichons, c’est sympa, sans déconner, moi j’aime bien ça, mais de là à s’envoyer le pot puis la saumure qui est dedans, il y a un pas. Pourtant, en Pologne, il semblerait que les gens fassent ce genre de trucs après s’être pris une cuite. Ils sont fous, ces Polonais.

L’explication possible : Le mec était encore bourré et cherchait à se finir avec quelque chose de fort. Il n’avait que ça sous la main. Il a débourré rapidement.

2. Les chaussettes à la vodka - Estonie

Ok, tu es estonien et tu t’es déglingué à la vodka. Tu vas mal, sans compter que tu es en Estonie, rappelons-le, et tu as envie que ça cesse : bah c’est tout simple, tu trempes tes chaussettes épaisses dans la vodka, tu les enfiles, et tu te fais un thé brûlant. Ensuite, tu te mets sous la couette, tu transpires tout ton saoul et tu combats le démon.

L’explication possible : « Putain, y’a encore Ular qui a renversé la vodka partout par terre hier, oh putain merde j’ai marché dedans, oh la flemme de nettoyer attends je me recouche, ah mais attends c’est pas désagréable, cette vodka sur les pieds finalement… »

Source photo : Giphy

3. Un cocktail à base d'eau, de miel et de vinaigre de cidre - Islande

Eau + miel = normal. Vinaigre de cidre = bizarre. Voilà ce qu’on peut dire du cocktail islandais. Le problème, c’est que si t’as que du balsamique chez toi, et bah ça marche pas.

L’explication possible : « Oh putain j’ai encore confondu le sirop de thym que je voulais mettre dans mon thé avec le vinaigre. je suis qu’un con. Je vais me jeter dans la banquise. »

4. Un jaune d’œuf cru et une sauce Worceister - Etats-Unis

En gros, les mecs s’envoient de la protéine à gogo avec un peu de sauce épicée pour faire passer tout ça. On voit dans Rocky Stallone se faire des shoots d’oeufs mixés et on a envie de vomir. Apparemment, pas besoin d’être boxeur pour faire ce genre de truc.

L’explication possible : « Je me ferais bien un tartare, moi. Un petit tartare pour aller mieux. Ce serait cool, ça… Oh merde : j’ai pas de viande. »

5. Un pénis de taureau séché - Italie

Bon, je doute que la pratique soit encore très en vogue dans une Italie moderne et qui regarde sereinement vers l’avenir, mais il semble que le remède de grand-mère ait eu son heure de gloire. Après, il faut prévoir son coup et avoir des pénis de taureau séchés en pagaille dans le frigo, parce que si tu dois aller tuer un taureau en gueule deub’, pas sûr que tu reviennes vivant.

L’explication possible : « Je me ferais bien un esquimau bien frais, là. Putain je trouve plus mes lunettes. »

6. Les prunes salées - Japon

Les Japonais s’envoient des Umeboshi quand ils ont trop picolé la veille, soit des petites prunes aigres qui assèchent un peu la bouche. Histoire vraiment d’être totalement déshydraté.

L’explication possible : « J’ai envie de fruiiits ! Oh non… Y’a plus que ces prunes pourries… Oh non… »

Source photo : Giphy

7. De la bière - aux Pays-Bas

Les Hollandais sont connus pour combattre les nausées du matin en se faisant une petite bière afin de diluer l’enfer et de relancer la journée. En vrai, ça peut marcher, mais ça fait bizarre, ça donne la gerbe, et ça peut donner envie de s’en faire plus d’une.

L’explication possible : « J’ai fait de la merde hier soir, je suis maxi fébrile, faut que j’oublie à tout prix… Je vais me faire une bière, ça va me calmer… »

8. Un oeil de mouton confit dans du jus de tomate - Mongolie

Je crois que je préfère vous laisser avec cette image brute plutôt que de la commenter. Le poids des mots, le choc des photos.

L’explication possible : Les Mongols sont vraiment bizarres.

9. Des fientes de moineau dans de l'eau de vie - Hongrie

Bon, la difficulté, c’est de réussir à forcer un moineau à chier droit dans ton verre, mais une fois surmonté ce problème, te voilà avec un remède parfait pour dégueuler un bon coup et ainsi évacuer les restes d’alcool.

L’explication possible : « Oh non. Déjà que je suis en gueule de bois de l’enfer, en plus un moineau a chié dans mon verre. Je crois que c’est un message de dieu, il ne me reste plus qu’à le boire pour accomplir mon destin. »

Source photo : Giphy

10. Le citron frotté contre les aisselles - Porto Rico

Tu coupes un citron en deux, et tu le frottes à tes aisselles. Et la gueule de bois disparaît. Apparemment.

L’explication possible : « Bon, je pue l’alcool mais j’ai un rendez-vous professionnel dans 25 minutes. Faut que je fasse un truc. J’ai plus de déo en plus. Qu’est-ce que je peux faire ? Vite, un citron ! »

Gaffe en vrai avec l’alcool. Allez-y mollo.