Aventurier de la gastro, baroudeur de la tourista, ce top est pour toi ! Tu nous remercieras plus tard (tu es gentil, tu vas te désinfecter les mains d’abord, hein).

1. Une gorgée de Ricard pur

Voilà une bonne raison de partir en voyage avec une fiole de Ricard accrochée à la ceinture. Si on vous traite d’ivrogne, répondez que c’est de la médecine douce, recommandée contre les gastros et autres problèmes intestinaux. C’est radical en plus de vous réchauffer de l’intérieur.

2. Des bols de riz

En fait, laissez tomber les bols, prenez carrément un rice-cooker rempli à ras-bord ! Du riz, vous allez en bouffer à toutes les sauces ou presque… le riz doit en réalité être consommé nature, c’est-à-dire sans accompagnement : oubliez sauce tomate et autres petits plaisirs gustatifs, vous allez l’apprendre à vos dépends, vos intestins sont des intégristes du riz nature !

3. L’eau de cuisson du riz

Le riz c’est comme la gastro, quand y-en a plus, y-en a encore ! Vous pensiez être tranquille après avoir avalé votre 7 ème bol de riz de la journée ? Que nenni ! Va falloir maintenant boire l’eau qui a servi à sa cuisson.C’est aussi dégueulasse qu’efficace car super riche en amidon. Les plus intrépides rempliront des bouteilles d’eau avec ce breuvage infernal pour tenir toute la journée. Bande de gourmands !

4. L’alcool de riz

On déconne. Quoique sur un malentendu, à défaut de soigner votre tourista, vous pourriez au moins l’oublier le temps de cuver, et vue votre état, c’est déjà énorme.

5. Un jus de citron pressé pur, chaud et sucré

Le citron est censé vous nettoyer les intestins. Ça tombe bien, depuis que vous avez chopé cette satanée tourista, votre bide ressemble à une colonie de vacances pour bactéries. Il est temps de remettre un peu d’ordre et montrer une bonne fois pour toute, qui c’est le patron ici ! Avalez un jus de citron tiède et non brûlant (soyez pas con non plus) avec un peu de sucre. On a bien dit « un peu », c’est pas un soda.

6. Un verre de Coca sans bulle

L’efficacité de ce remède contre la tourista fait largement débat. Mais si vous n’avez que ça sous la main, virez d’abord toutes les bulles – oui c’est péché mais c’est pour la bonne cause – en remuant votre Coca à l’aide d’une cuillère. Buvez-le à température ambiante et à petites gorgées. Et inutile de vous siffler la bouteille entière, 2 verres de Coca sans bulle par jour suffit largement. Au-delà, vous ne feriez qu’empirer votre mal de ventre. Marche aussi avec du Pepsi, moins avec du Breizh Cola, faut pas déconner.

7. Une banane écrasée

Attention, ceci n’est pas vraiment un remède dans la mesure où cela ne soigne pas la tourista, c’est juste un des rares aliments que vos intestins vont tolérer, le temps qu’ils se remettent d’équerre. En plus, c’est tout sauf dégueu.

8. Des myrtilles séchées

Toujours avoir des myrtilles séchées en voyage ! En plus de pouvoir servir de projectiles en cas d’agression, elles vous sauveront la mise en cas de gastro carabinée. Plus sérieusement, celles-ci permettraient d’apaiser les crises et les spasmes intestinaux qui les accompagnent.

9. Le sous salicylate de bismuth

Sous ses airs de potion satanique, le sous-salicylate de bismuth recèle la formule magique contre vos problèmes gastriques. Vous le trouverez à l’étranger sous le nom de Pept-Bismol et c’est le truc le plus efficace, le moins dégueu et le moins cher contre la tourista. En plus, c’est rose et ça ressemble à du yaourt à boire.

10. Rien

Autre possibilité, vous pouvez juste attendre que ça passe. Une tourista est généralement d’origine virale, votre organisme devrait faire le ménage tout seul comme un grand, en maxi 3, 4 jours. Pensez juste à vous hydrater régulièrement et à réintégrer progressivement une alimentation adaptée, c’est-à-dire pas ce burger XXL qui va vous exploser le bide.

Vous connaissez d’autres remèdes contre la tourista ? Lâchez-vous ! (oui enfin faites gaffe quand même)

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.