Tu le verras assez vite si tu es enceinte, le fait d’avoir un bide apparent te fait rentrer dans une espèce de domaine public des connards en tout genre. Plus ton ventre est volumineux, plus on te fera chier, c’est comme ça, on n’arrête pas les relous.

1. Ceux qui te touchent le ventre sans te demander

Genre dans le bus, dans le métro, chez le boucher, dans la rue… Ils te voient, te sourient en regardant ton ventre, et te disent « je peux ? » en ayant déjà la main sur ton bide, sans même attendre ta réponse. Mais touchez-vous les couilles, putain.

2. Ceux qui te parlent comme à une demeurée

« Alors, il est bien au chaud petit bébé ? », « Elle veut pas te partager ta maman, hein petit bébé ». Il va pas te répondre connasse, dégage de mon chemin.

3. Ceux qui posent des questions hyper intimes

T’es à une soirée, tu connais pas toutes les personnes présentes, et surtout pas ce type, appelons-le Patrick, qui vient te voir en te demandant si tu comptes allaiter à la naissance, et si tu vas accoucher avec ou sans péridurale. Mais dis-moi Patrick, pourrais-tu te mêler de ton cul ? On n’a pas élevé les cochons d’Inde ensemble à ce que je sache.

4. Ceux qui imaginent la scène de la conception

Ils te demandent la date présumée de la naissance, et une fois la réponse donnée, tu les vois sourire bêtement, les yeux pétillants, et là tu sais, TU SAIS qu’ils ont fait un calcul rapide dans leur tête pour connaitre la date de conception et qu’ils sont en train d’imaginer la scène. Bande de gros dégueu.

5. Ceux qui te prédisent déjà son caractère en fonction de son futur signe astrologique

« Haha, il est prévu pour Janvier, bonne chance avec son caractère vu que ça va être un Capricorne ! » Non mais ta gueule Josiane, vraiment, ferme-la s’il te plait.

6. Ceux qui veulent deviner le futur sexe de ton bébé en fonction de la forme de ton ventre

T’es à la pharmacie, tu fais la queue tranquillement pour récupérer ta crème anti-hémorroïdes (merci la grossesse hein), et celle qui attend juste avant toi se retourne et te balance que tu attends forcément un garçon, avec un ventre aussi bas. Bah c’est raté Madame, c’est une fille. En même temps, t’avais qu’une chance sur deux de te planter, le risque était pas si gros.

7. Ceux qui te balancent trois milliards de conseils alors que t’as rien demandé

Putain, tu voulais juste acheter une baguette pépouze à la boulangerie, sauf qu’en plus d’en ressortir avec ton pain, tu as aussi eu droit à tous les conseils possibles de la part de ta boulangère, qui t’a même précisé que niquer un soir de pleine lune allait accélérer l’accouchement, c’est ce qu’elle a fait avec son mari et ça a marché. Personne n’avait besoin d’entendre ça, personne, jamais.

8. Ceux qui te traitent comme une petite chose fragile

« Oh non, ne te lève pas, j’y vais pour toi », « Tu veux prendre mon bras pour monter les escaliers ? » « Tu as besoin d’aide pour te doucher ? » Non mais ça va hein, la grossesse c’est pas une maladie non plus, merci, mais oust.

9. Ceux qui te mystifient

Dès que tu es enceinte et que tu l’annonces officiellement, tu n’es plus seulement une femme, tu es une future mère, une Madone, limite une déesse. Tu vas donner la vie, et tu es mise sur un piédestal dont tu te serais bien passée, parce que visiblement tu n’as plus le droit d’avoir ta personnalité, tu n’es plus qu’une «future mère qui doit savoir se tenir».

10. Ceux qui vivent ta grossesse par procuration

Ils te demandent des photos de ton bide, ils adorent voir tes échographies, ils savent exactement ta date présumée d’accouchement, ils te proposent même de t’emmener à tes rendez-vous chez ta sage-femme et d’assister avec toi aux cours de préparation à l’accouchement. Tu ne sais pas pourquoi mais ils sont fascinés, alors qu’ils n’ont même pas fabriqué cet enfant avec toi.

Et vous, vous avez croisé quels types de relous pendant votre grossesse ?