Pas de raisons que messieurs les Rois soient les seuls à être affublés de noms à coucher dehors comme en témoigne ce top des noms de rois les plus pourris, mesdames les monarques ont aussi des noms qui donnent envie de brûler sa carte d’identité. Et on ne va pas se retenir de charrier parce que papa est soit disant empereur de Chine ou que madame a conquis le pouvoir en décimant la population d’un petit pays. On ne cédera pas à la peur. Quand tu as plus un nom de modèle de porte-fenêtre ou que tes parents n’ont pas su choisir parmi les 30 prénoms que le focus group leur a proposé à ta naissance, tu mérites.

1. Cixi et C’ian

Ça n’est pas tant pour leurs noms ridicules qu’elles ouvrent ce classement, encore que de gros lourdauds penseront sûrement à : “Hey Cixi, t’es trop sexy”. C’est plutôt parce que Cixi était concubine de l’empereur et mère du prince héritier de l’empire de Chine et C’ian la femme de l’empereur. Elles ont régné conjointement pendant vingt ans à la mort de l’empereur Xianfeng en 1861, une situation unique dans l’histoire de Chine. Après, pour d’évidentes raisons de “je veux le pouvoir donc bois ce poison”, Cixi se débarrassera de C’ian après vingt ans de règne commun pour assurer seule le contrôle de la Chine. Trois ans après sa mort en 1908, l’Empire sera déposé par la révolution chinoise de 1911 instaurant la République. Ces deux impératrices auront également inspiré les personnages éponymes de la BD Lanfeust de Troy. Spéciale cassdédi !

2. Didon

Hé, Didon ! Voilà, fin de la vanne. Outre ce moment d’humour de qualité tout à fait médiocre, Didon est une femme exceptionnelle de l’Antiquité. Non, pas le meuble, l’époque. Cette phénicienne aurait, selon la légende, créé Carthage. La ville, aujourd’hui dans la banlieue de Tunis, était un centre culturel et politique de l’Antiquité. Par ailleurs, elle se serait immolée par le feu pour éviter le mariage avec Hiarbas, Roi de Numidie. Encore un problème de consentement.

3. Isabeau de Bavière

Pour Isabeau de Bavière (1370-1465), le problème patronymique vient d’ailleurs. On a l’impression que quelqu’un n’a pas tranché, contrairement à Marie-Antoinette. Evidemment, on est pour abolir le déterminisme de genre mais bon Isabeau, c’est quand même sacrément pas beau. En réalité, Isabeau est une femme à l’histoire très intéressante. C’est l’épouse de Charles VI, le roi fou. Grâce à la maladie de son mari, elle endossera des responsabilités politiques importantes et inhabituelles pour une reine de la cour de France (les reines ne pouvant pas accéder au Trône d’après la loi salique). Finalement, elle ne parviendra pas, en pleine guerre de cent ans, à préserver la paix et cristallisera, à tort, la décadence de la cour au Traité de Troyes (1420), traité qui cède la couronne de France au Roi d’Angleterre à la mort de Charles VI. Pas de chance.

4. Louise-Hippolyte Grimaldi

Quand tu sais pas si tu vas avoir une fille ou un garçon, tu lui donnes les deux prénoms que t’avais choisis. C’est ce qui est arrivé à Louise-Hippolyte de Monaco. Très progressistes les parents.

5. Isabelle-Claire-Eugénie d’Autriche

Les parents de cette reine d’origine espagnole ont mis tous les prénoms de la liste sur sa carte d’identité. La pauvre Isabelle (1566-1633) sera trimbalée au gré de la volonté de son père, Philippe II, Roi d’Espagne pour échouer Reine des Pays-Bas mariée à un homme se destinant à la robe, pas les soirées de RuPaul, mais la robe de cardinal. Elle finira sa vie au couvent, dévote et dépressive. Le bonheur…

6. Ingeborg Hakonsdatter

Dyslexiques, accrochez-vous ! On rentre dans une zone turbulente de noms rapportant des points au Scrabble. Ingeborg est la fille de Hakon de Norvège (qui ne fait pas du R’n’B) et de Euphémie (qui n’est pas une figure de style), fille de Wislaw II de Rügen. Vous avez toujours les muscles de votre langue ? Côté biographie, Ingeborg aura failli déclencher une guerre entre la Suède et la Norvège donc on est sur un impact modérément positif.

7. Ulrique-Éléonore de Suède

Ulrique-Éléonore, c’est non ! Non mais Ulrique-Eléonore (1688-1741), sérieusement. Même en suédois, ça fonctionne pas. Tu m’étonnes qu’avec un nom pareil tu sois la dernière de ta dynastie. Bon après son règne signera l’effacement de la monarchie au profit d’une monarchie parlementaire et une expansion économique et culturelle de la Suède. Mais quand même, c’est pas sympa de faire ça à une jeune fille.

8. Véronique Ière du Matamba

C’est sérieux les prénoms, on ne peut pas baptiser les souveraines comme des coiffeuses de Super U en Picardie ou comme tata Véronique avec ses cheveux rouges et ses lunettes à montures carrées violettes. À un moment, il faut de la cohérence. Véronique Ière est reine du royaume de Matamba en actuel Angola. Son histoire est malheureusement liée à la colonisation du pays par les Portugais. Elle participe, malgré elle, au commerce triangulaire, vendant des prisonniers fuyants les zones conquises par les Européens comme esclaves à ces mêmes Européens. Tragique Véronique.

Mais les rois et les reines ne sont pas les seules coupables, aujourd’hui encore des stars donnent des prénoms pourris à leurs enfant. Quant à toi, si tu souhaites notre aide, tu peux dès à présente faire ce test ultime : quel prénom vas-tu donner à ton enfant ? Comme ça on est fixé.