Quand on a un bébé, il y a des tonnes de règles de sécurité à respecter si tu ne veux pas le mettre en danger. C’est valable à la maison, en poussette, dans son lit… Et encore plus en voiture ! Déjà que pour les adultes, il faut être vigilant, alors avec un bébé, c’est encore pire. Même si certaines règles ne sont simplement que du bon sens, d’autres peuvent être plus subtiles, surtout si on débute et qu’on y connait pas grand chose. Allez, en voiture Simone !

1. Enlève-lui son manteau

On y pense pas forcément, parce qu’il fait froid dehors, que la voiture n’est pas chauffée, et que tu ne veux pas que ton enfant ait froid. Sauf qu’en l’attachant avec son manteau d’hiver, la sangle ne sera pas adaptée à son corps, mais à la surcouche du manteau. En cas d’accident, il ne serra pas suffisamment sanglé. Le mieux est d’enlever sa doudoune, de l’attacher, et de lui mettre une couverture par dessus.

2. Désactive bien l’airbag s’il est installé à l’avant

Si tu ne peux pas installer ton enfant à l’arrière (ce qui est préconisé jusqu’à ses 10 ans), tu peux l’installer à l’avant. Mais n’oublie pas de désactiver l’airbag passager, au risque qu’il se déclenche en cas de choc, avec toutes les conséquences que tu peux aisément imaginer.

3. Toujours l’attacher, même pour un court trajet

Même si c’est pour aller au bout de la rue, à la boulangerie, ou pour faire un demi-tour sur le parking. Tu ne sais pas ce qui peut arriver, et avoir un bébé non-attaché et un accident, même tout petit, peut avoir des conséquences extrêmement graves.

4. Vérifie que le siège est vraiment bien installé

Et pas mal sanglé avec la ceinture qui vrille, le siège qui bouge, etc. Tout doit être parfaitement calé. Imagine un choc sur l’autoroute si le siège est mal installé, c’est vraiment le drame.

5. Vérifie que le siège auto est réellement adapté à son poids

Chaque siège auto a son groupe en fonction du poids de l’enfant. Groupe 0, groupe 0+, groupe 1, etc.. N’achète pas un siège auto pour les enfants à partir de 9kg, si le tien n’en fait que 7, en te disant que tu pourras le garder plus longtemps comme ça. C’est dangereux.

6. Bien choisir son système d’attache

Ceintures de sécurité ou Isofix, il faut trouver le système adapté à ta voiture. L’Isofix étant le meilleur, puisqu’il limite le risque de mauvaise installation et qu’il assure un vrai lien entre le siège auto et le châssis du véhicule.

7. Pense à mettre la sécurité enfant sur la portière

Si ton gosse commence à utiliser ses mains et à toucher à tout ce qui est à sa portée, c’est le moment d’utiliser la sécurité enfant sur la portière de son côté, pour éviter qu’il ouvre la porte en plein trajet.

8. S’il pèse moins de 9kg, il est obligé d’être installé dos à la route

Parce qu’en cas d’accident, son dos n’est pas capable de supporter un trop gros choc. Il vaut mieux le mettre dos à la route, pour préserver ses cervicales.

9. Ne pas lésiner sur le prix du siège auto et sur les normes EU

N’achète pas ton siège auto à l’arrache. Vérifie bien son année de fabrication, et si toutes les vignettes de sécurité sont aux normes. Oui, un siège auto c’est pas donné, mais y’a des choses avec lesquelles on ne peut pas lésiner.

10. Il existe des taxis avec des sièges auto

Pour les parisiens par exemple, c’est bien pratique, quand tu n’as pas envie de te taper le métro bondé ou le bus avec ta poussette. Tu peux donc commander un taxi avec siège auto, certains en sont équipés, il faut juste le préciser quand tu le réserves.

Et vous, vous avez d’autres conseils de sécurité pour les trajets en voiture avec vos enfants ?