Y-a-t-il des scénarii plus classiques que ceux des films porno ? Le triptyque Plombier-Soubrette / Ouhlala /et "flutch" semble immuable. Et pourtant, il y a des règles. On ne crée pas un film porno dans le monde entier de la même façon. D'où une liste, très instructive, des règles parfois étonnantes qui régissent le porno dans le monde. A chaque pays ses petits habitudes. Ce sont parfois ceux qui en parlent le plus qui en permettent le moins…

  1. Poils interdits au Japon : les japonais, qui pourtant n'ont pas froid aux yeux (on leur doit l'importation du bukkake dans les vidéos porno, tout de même), interdisent la publication d'images représentant explicitement des… poils pubiens !
  2. La dictature des gros bonnets en Australie : l'organe de censure du gouvernement australien interdit de montrer des filles trop plates dans les publications pour adultes. Si l'actrice ou la mannequin ne dépasse pas le bonnet A, on craint que d'une façon ou d'une autre, elle excite les instincts pédophiles des spectateurs…
  3. Du X sans danger au Brésil : au Brésil, les acteurs porno sont légalement tenus de porter un préservatif... De quoi décomplexer les jeunes générations pour qui jouissance rimera toujours avec prudence.
  4. Censure draconienne en Ukraine : en Ukraine, les individus en possession de documents pornographiques peuvent être condamnés jusqu'à 3 ans de prison… à moins qu'ils ne soient en mesure de justifier l'utilisation de ces documents par un traitement médical !
  5. Gare aux fausses notes en Ouganda : en Ouganda, la musique à caractère érotique est interdite. (Il reste à déterminer ce qu'on entend par musique érotique : de Gainsbourg à Shakira, on devrait pouvoir se mettre d'accord, mais j'ai une voisine qui kiffe pas mal Salvatore Adamo et j'imagine que ça doit avoir des résonances érotiques dans son esprit).
  6. Interdit aux moins de 18 ans en Hongrie : cela dit, afficher ouvertement des unes de magazines pornos (parties génitales apparentes) dans les kiosques (donc à la vue de personnes de tous âges) est toléré.
  7. Un contrôle à l'unité en Irak : depuis l'annulation des restrictions anti-porno mises en place par Sadam Hussein, certains extrémistes espionnent les clients des cyber-cafés, et les kidnappent puis les torturent si ceux-ci ont été pris en flagrant délit de visionnage de films érotiques.
  8. Des lois à l'échelle de l'état aux Etats-Unis : certains états sont plus strictes que d'autres en matière de publication de contenus pornographiques. On note, d'ailleurs, une proportionnalité inverse entre la dureté de la loi et le nombres de souscriptions à des sites porno.
  9. Diffusion et pratique de la pornographie interdites dans les pays arabo-musulmans : la sexualité étant réservée aux couples hétéro et mariés. Même dans ce cadre privé, certaines pratiques, telle que la sodomie, sont répréhensibles .
  10. Une répression ferme en Chine : les peines encourues, selon le délit, peuvent aller jusqu'à la prison à perpétuité. Il y a quelques mois, 60 000 sites à contenu jugé inapproprié, ont été fermés et 58 personnes ont été emprisonnées.

Crédits photo (creative commons) : jvree

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :