Le train est un moyen de transport bien pratique lorsqu’il s’agit d’aller d’un point A à un point B et que ces deux points sont reliés par des rails. Mais comme dans beaucoup de transports en commun, la promiscuité est grande et il vaut mieux respecter quelques règles pour faire en sorte que tout le monde passe un beau moment de sérénité, de partage, et de plaisir, tout simplement. TCHOU TCHOU.

1. On ne sent pas la transpiration

Ou tout autre odeur corporelle dégueulasse qui ferait passer à nos voisins le pire trajet de leur vie. Ca vaut même pour les plus petits trajets, parce qu’il suffit d’être exposé à peine 10 secondes à une puanteur des enfers pour avoir envie de repeindre tout le wagon avec son vomi.

Source photo : Giphy

2. On ne regarde pas de porno sur son ordi

Tout simplement parce que les gens n’ont pas envie de voir des trucs un peu crados sur ton ordi. Ça marche aussi avec les séries où il y a des scènes de sexe, parce qu’en plus il y a des gosses aussi dans le train. Et dans la même idée, on ne matte pas non plus le dernier épisode de Game Of Thrones qui vient à peine de sortir parce que le voisin de derrière il va se faire spoiler et se mettre à pleurer. Pensons à lui.

3. On ne mange pas de kebab

Ni d’œuf, de fromage odorant, de choucroute de la mer ou encore de tarte au maroilles. Les autres passagers ont aussi un nez, et ils veulent garder leurs narines et leur estomac intacts. Si vous les agressez avec un repas comme ça, vous serez la personne la plus détestée de toute la planète (devant Manuel Valls, oui.)

Source photo : Giphy

4. On use de diplomatie pour l'accoudoir central

Le débat est immense et divise tout le monde à la rédac’ : l’accoudoir entre les deux passagers doit-il être laissé au mec qui est compressé côté fenêtre ou à celui qui se fait bousculer par toutes les personnes qui passent dans le couloir ? Comme on n’a pas réussi à trouver un camp gagnant on a trouvé une solution : on ne monopolise pas cet accoudoir. On le partage avec intelligence. De toute façon personne ne reste trois heures dans la même position (ou alors faut être un sacré relou.)

5. On ne raconte pas sa vie à son voisin qui s'en fout

Ça peut être super bien de faire une belle rencontre dans le train, surtout quand le courant passe bien et que la rencontre en question deviendra la personne qui partagera le restant de notre vie (bon en vrai faudrait vraiment avoir du bol.) Mais c’est pas une raison pour forcer notre voisin à écouter le récit détaillé du week-end qu’on vient de passer chez nos parents : il n’en a probablement rien à foutre.

Source photo : Giphy

6. S'il y a du monde on pense à appuyer sur "ouverture manuelle" pour maintenir la porte ouverte

A chaque fois tout le monde se retrouve entre les portes automatiques en train de se refermer, alors qu’il y a une astuce toute bête. En haut il y a souvent un bouton « ouverture manuelle » qui permet de garder les portes ouvertes. C’est merveilleux.

7. On ne met pas son énorme valise au dessus d'un sac souple

Dans les endroits prévus pour les bagages, il se passe toujours un truc d’une injustice sans nom (ouais on n’a pas peur de dénoncer) : des gros bourrins foutent leur valise sur des sacs de voyage, écrasant tout ce qu’il y a dedans et comprimant tous leurs vêtements ainsi que la tarte aux pommes dans de l’aluminium qu’ils ont ramené de chez papy et mamie. Il ne faut plus que ça se reproduise. En plus ça coûte pas grand chose de soulever le sac pour glisser sa valise en dessous.

Source photo : Giphy

8. Les enfants qui font des crises, ça sort du wagon direct

On voulait même préconiser de les jeter par la fenêtre mais à ce qu’il paraît c’est illégal et dangereux pour l’enfant. Mais quoi qu’il en soit, c’est pas cool de laisser les autres passagers endurer les cris des gosses alors qu’ils ne les ont pas mis au monde, eux. Peut-être même qu’ils rêvaient de faire une bonne sieste.

9. Si on est assis dans un carré famille, on ne tend pas ses jambes

Ou alors on s’arrange avec le voisin d’en face pour chacun les tendre d’un côté. LA DIPLOMATIE qu’on vous a dit. Après si la personne en face est vraiment un membre de la famille, alors là aucune pitié.

Source photo : Giphy

10. Les riches de la 1ère classe ne doivent pas entrer en contact avec les pauvres de la 2nde classe

Il faut, si possible, qu’ils les toisent en passant à côté d’eux pour leur montrer leur supériorité de riches. Mais surtout on ne se mélange pas pour éviter de choper des trucs bizarres. C’est la règle, c’est comme ça. EH ON RIGOLE HEIN, on n’a rien contre les gens sales. (On re-rigole, bon sang.)

 

Allez on vous laisse on va prendre notre train-train quotidien.