Tu l’auras remarqué, l’Internet tout entier ne pense qu’à une chose en ce moment : manger une bonne raclette. Et on peut très bien comprendre ça, parce que c’est vrai que c’est un des meilleurs repas du monde et qu’en plus ça permet de passer des soirées conviviales en famille ou avec ses potes. Mais attention, c’est convivial tant que tout le monde respecte ces quelques règles de bienséances. Qu’on en prenne un en train d’en enfreindre ne serait-ce qu’une, ça se passera très mal pour lui.

Crédits photo (creative commons) : Guillaume Capron from Issy les Moulineaux, France

1. Tu achèteras du bon fromage

Parce que le fromage à raclette en barquette de ton supermarché n’a aucun goût. Il vaut mieux mettre un peu plus de thunes et aller voir ton meilleur pote le fromager pour qu’il te fournisse de la bonne came. Il n’est pas interdit de varier en achetant plusieurs types de fromages, histoire de faire de ce repas le moment exceptionnel qu’il mérite d’être.

2. Tu ne voleras pas l'emplacement de ton voisin

On parle bien de l’endroit où tu poses ton poêlon (ou raclonette, ou pelle à tarte creuse, ou caquelon, ou bitonio, appelle ça comme tu veux, ça ne change rien) pour faire fondre ton fromage. On les connaît les gens qui veulent utiliser deux emplacements à la fois, et ils méritent d’aller brûler en enfer. Ou dans un appareil à raclette.

3. Tu boiras du vin blanc

Ou de l’eau si tu ne bois pas d’alcool, hein, on n’est pas des gros bourrins qui forcent tout le monde à boire. Mais si tu veux boire un alcool, il n’y a que le vin blanc qui accompagne dignement la raclette. Si les bières ont leurs heures de gloire avec les frites et le vin rouge avec la bidoche, là on laisse la place au blanc. C’est facile, c’est de la même couleur (bien que cette règle de la couleur ne marche pas pour l’association mandarine+mimolette, qui sont pourtant deux aliments oranges.)

Source photo : Giphy

4. Tu ne jugeras pas les autres s'ils mangent la croûte du fromage

Il y a toujours un relou pour lancer, d’un air qui se veut naïf mais qui cache en réalité beaucoup de dédain : « ah tu manges les croûtes toi ? » Ne sois pas ce relou. Les croûtes, c’est une histoire de goût, et ça ne se discute pas. Un peu comme les gens qui font du tennis de table. On ne les juge pas, ils ont aussi un cœur qui bat dans leur poitrine.

5. Tu mettras bien tes épluchures dans la poubelle de table

S’il n’y a pas de poubelle de table, quitte tout de suite cette soirée. Les gens qui l’ont organisée n’ont aucun savoir vivre. Un emballage vide de jambon fumé fera l’affaire, mais c’est quand même moins standing qu’une vraie poubelle de table en céramique créée exprès pour les raclettes.

6. Tu t'exploseras le bide

Il n’y a rien qui ne nous coupe plus l’appétit que de voir quelqu’un s’arrêter de manger après trois tranches de fromage fondu sous prétexte qu’il surveille sa ligne. On est là pour faire péter les boutons de notre chemise tellement on va bouffer, c’est ça le vrai esprit raclette. Pas de place pour les fins gourmets, ici c’est la table des morfales. Ces mêmes morfales qui vont regretter dans une heure d’avoir autant mangé, certes, mais ils auront été heureux pendant 60 merveilleuses minutes, et ça c’est beau.

Source photo : Giphy

7. Tu racleras ton poêlon avec une spatule en bois

Le matériel à raclette est sacré. Du bon matos peut tenir 30 ans facile, alors ne t’avises pas de faire une petite rayure sur le téflon en raclant avec ta fourchette. Ça devrait être passible d’une peine de prison. On ne comprend même pas pourquoi les politiciens ne se sont toujours pas penché sur la question.

8. Tu ne prononceras pas la phrase "c'est quand même meilleur la tartiflette, non ?"

Aïe aïe aïe, la dernière fois qu’on a entendu quelqu’un dire ça, c’était en 2011. C’était Cédric, le pote de Maxime (qu’on appelle tous Max.) On ne l’a plus jamais invité à une soirée raclette depuis. On imagine qu’aujourd’hui il a raté sa vie et qu’il mange des tartiflettes tout seul les soirs d’hiver en regardant Le Père Noël est une ordure et en se disant que « putain, on n’a jamais fait une aussi bonne comédie depuis ! » Pauvre Cédric, qu’est-ce qui lui a pris de manquer de respect à la raclette…

Source photo : Giphy

9. Tu proposeras une date pour une nouvelle soirée raclette en fin de repas

Ça peut très bien être le lendemain si t’es un dingo, nous on respecte ça. Le truc c’est qu’il ne faut surtout pas briser le cycle de la raclette, sinon ça veut dire que la saison est finie, qu’on est au printemps, et que tu vas laisser tomber la raclette pendant 6 mois. Quoiqu’on ait rien non plus contre une bonne petite raclette quand il fait chaud. Bref, il ne faut jamais s’arrêter. A ce qu’il paraît ça porte malheur.

10. Tu brûleras tes vêtements en rentrant chez toi

C’est obligatoire tellement ils seront contaminés par les effluves de fromage fondu. Et si c’est toi qui as accueilli les convives ? Alors tu peux mettre le feu à ton propre logement. Sinon il existe toujours des désodorisants, mais d’après notre expérience, on sait qu’il faut au moins trois bons jours pour faire partir toutes les odeurs. D’ici là, bon courage.

Source photo : Giphy

Mais surtout, prends beaucoup de plaisir.

Ceci était un communiqué des gens sympas qui ne te veulent que du bien.