Et voilà, c’est reparti pour une engueulade des familles entre toi et on keum ou ta meuf. C’est pas la première, c’est clairement pas la dernière, c’est pas bien grave mais c’est pas agréable non plus. Alors pour te venir en aide à toi qui souffre, nous avons mis nos plus grands spécialistes sur le coup afin de mener à bien cette séance de cris, de larmes mais aussi de passion et de sexe lubrifié.

1. On avait dit pas les mamans

Traiter ton partenaire de salaud/salope, bâtard/e, enculé/pute, connard/connasse, raclure/peau de vache, sous-merde/sous-mentale, ça passe crème. Mais si tu commences à dire des « nique ta mère » ou des « fdp » ALORS LA, NON. On joue plus dans la même cour. On n’est pas des sauvages non plus, c’est fou ça ? Et le respect des mères là dedans il est où hein ? Y’a plus de valeur putain de putain.

Source photo : Giphy

2. Ne pas ressortir de vieux dossiers qui n'ont rien à voir dans les dix premières minutes

Du genre « Ouiiiiiii mais quand on sortait pas encore ensemble j’me rappelle t’avais dit que ce gars tu le trouvais pas mal, alors quoi ? hein QUOI ? tu veux me quitter pour lui c’est ça ? ». Surtout si l’actuel objet du conflit est de fixer la prochaine sortie à Ikea. Moi je vous le dis, une bonne engueulade, ça se travaille comme une bonne viande au barbeuk. Si on attise le feu trop fort dès le début, ça crame trop vite. Parole de scout.

3. Toujours penser à être désolé/e et à prendre l'entière responsabilité de l'engueulade

Parce que c’est le meilleur moyen pour que l’autre fasse de même et qu’on se retrouve sur un partage égal de responsabilités du conflit et qu’on aboutisse peut-être à un armistice. Autrement dit : KEN.

4. ...Mais ne jamais reconnaître ses torts

C’est tout un art, il faut savoir reconnaître sa responsabilité sans reconnaître ses torts. En gros, il faut négocier. Et puis de toute façon, tu le sais que y es bien pour quelque chose. Alors pourquoi l’avouer et prendre le risque de mettre un terme à cette superbe engueulade très émouvante qui te donne enfin l’impression de vivre dans un film de Fellini ?

Source photo : Giphy

5. Ne pas jeter d'objets de valeur

Parce que c’était le vase de mamie, et qu’il avait plus d’un siècle et qu’il coûtait très très cher et que l’argent que tu aurais pu tirer de ce vase très très cher aurait pu te permettre de mettre fin à cette interminable engueulade en prenant par exemple un billet d’avion pour partir loin.

Source photo : Giphy

6. Ne pas frapper dans les zones sensibles

Déjà parce que la violence, c’est mal. Mais surtout parce que si cette engueulade n’est rien qu’une engueulade de routine et ne remet pas en cause fondamentalement ta relation, ce serait con de porter atteinte à des parties du corps dont tu peux tirer une forme de profit à l’avenir sur le plan sexuel. Donne plutôt un coup de pied contre le mur, ça te calmera.

Source photo : Giphy

7. Ne pas quitter le domicile

Parce que ça te servira à rien de gueuler tout/e seul/e dans la rue. Le meilleur moyen de respecter cette engueulade, c’est d’y participer, on ne fuit pas devant la bataille.

[Si en revanche cette engueulade a lieu dans un domicile qui n’est pas le tien, par exemple un domicile dans lequel tu étais en train de faire un cambriolage avec ton partenaire, il faut en effet bien penser à quitter le domicile.]

8. Ne pas faire de chantage au suicide

C’est le point Godwin de l’engueulade et il faut bien le dire ça ne permet pas beaucoup de faire évoluer les arguments de chacun. D’autant plus que si ton partenaire s’en tape et continue de te reprocher tous les maux de la Terre et que tu es très orgueilleux/se, tu te trouveras obligé/e d’aller jusqu’au bout et de mourir bêtement défenestré/e sur un coup de tête. Le truc con.

9. Penser à parfois niquer pendant l'engueulade

Et en profiter pour assouvir tous ses fantasmes bestiaux en étant très brutal et très tendre à la fois. Attention à ne pratiquer aucune forme de fellation dans ces conditions ce qui pourrait s’avérer très dangereux pour ton partenaire.

10. Penser à niquer juste après l'engueulade

Parce qu’une vraie engueulade n’existe pas si on n’a pas la partie de jambes en l’air qui vient la conclure. Parfois, il est parfois bon de s’engueuler juste pour niquer après.

Source photo : Giphy

Vous en avez d’autres ?

Source :

Le Monde

Et sinon, t'as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre notre dernière vidéo !