Let it snow let it snow let it snow. Aussitôt les petits malins s’emparent des résidus glacés pour se les envoyer à la tronche. C’est la fête, c’est la baston, c’est la bataille de boules de neige. On ne compte jamais trop les points, on ne sait pas qui a gagné, qui a perdu, mais on a passé un authentique bon moment. C’est ça aussi l’enfance : s’amuser d’un rien, même d’un truc qui pétrifie les doigts tellement que c’est froid.

1. Il est interdit de cacher de cailloux dans les boules

Parce que le but n’est ni de faire mal, ni d’éborgner, ni de briser le crâne de l’autre ; le but est de s’amuser comme des fifous avec ses amis pour la vie. Or, la présence intempestive d’un caillou dans une boule pourrait comme qui dirait « gâcher la fête ».

Source photo : Giphy

2. Ne pas attaquer par derrière

A la bataille de boules de neige comme à la guerre et comme dans la vie, il faut se comporter comme un gentleman. Les attaques sournoises surgies de l’arrière, les abattages à revers et autres techniques de fifrelins sont à proscrire, à moins bien sûr que l’on souhaite passer pour un fils de pute.

3. Interdiction de matraquer un mec déjà à terre

Parce qu’une fois à terre, dans le froid, trempé et humilié, la victime ne peut être que plainte ou faite prisonnier. Dézinguer une personne à terre, en plus de l’exposer à une belle hypothermie, c’est s’assurer que la personne ne vous aimera plus jamais. Jamais jamais jamais.

4. Interdiction de préparer 50 boules de neige à l'avance pour mitrailler l'adversaire

On peut en préparer deux trois, entendons-nous. Mais une bataille doit s’improviser ; aussi, toute tentative pour conserver au congel des pans entiers de neige afin de prendre le meilleur sur l’adversaire le jour de la bataille est considérée comme une grave entrave à la conventions de Genève. Vous voilà prévenus.

Source photo : Giphy

5. Ne pas insulter les mères

Ça n’a rien à voir avec la bataille de boule de neige, mais c’est juste une règle de base pour que le jeu se déroule sereinement. On a dit : pas les mères, pas le physique et pas non plus de tirs dans les parties sensibles. On l’a dit, on s’y tient.

6. Ne pas profiter de la bataille de boule de neiges pour tuer quelqu'un "par mégarde"

Si la pagaille générée par une bataille de boules de neige peut être propice à la dissimulation d’un crime, sachez que vous ne serez pas exemptés de poursuites si vous décidez de céder à la tentation. Et c’est vrai qu’il est chiant à la fin, Louis, à avoir toujours les meilleures notes en maths et à sortir avec les plus jolies filles, mais n’essayez pas de lui planter un stalagmite dans la gorge pour autant en faisant semblant de jouer, ce serait pas sympa pour ses parents.

7. Ne pas tirer sur les gens qui font pouce

A partir du moment où le pouce est levé, il y a interruption du jeu. C’est comme ça, c’est comme ça depuis la nuit des temps et on n’y revient pas : quand on fait pouce, on arrête. Profiter qu’une personne pense être à l’abri pour la mitrailler de neige, c’est aussi mal que de tuer des gens à la guerre après la signature de l’armistice. C’est mal.

8. Il est autorisé de mettre de la neige dans le cou, mais uniquement en corps à corps

De manière générale, glisser de la neige dans le cou d’un adversaire est interdit SAUF lorsque l’affrontement se faire au corps à corps et que l’adversaire a le dessus. S’il s’agit d’utiliser la technique pour terminer un adversaire déjà endolori, les conséquences seraient terribles au tribunal. En revanche, en mauvaise posture, le belligérant pourra y recourir.

9. Il est autorisé de construire une maison pour s'y protéger

A condition bien sûr que la maison soit fabriquée en neige et décorée richement de façon à pouvoir y tenir des dîners. Attention aussi à l’isolation des fenêtres.

Source photo : Giphy

10. Il est interdit de viser les lunettes

Parce que si tu les casses, les parents vont gueuler, tu le sais très bien.

Si tu fais tout ça, tu seras blanc comme neige.