Alors déjà, attention, ce top n’est pas fait pour les mineurs. Si vous lisez la suite, on considère que vous êtes majeurs.

Nos amis anglophones ont parfois quelques surprises en traînant sur le net. Quand ils font des recherches Google, ou qu’ils tapent le nom d’un site internet, ils ont encore plus de risques (ou chances, c’est selon) que nous de se retrouver avec des résultats pornographiques devant les yeux. Un internaute a demandé aux gens sur Reddit si ce genre de mésaventure leur était déjà arrivée, et voilà quelques exemples de mots clés qu’ils ont tapé innocemment sans imaginer ce sur quoi ils allaient tomber.

1. Un internaute recherchait une boule de bowling, il a eu des gros sexes à la place

La boule en question, qu’il souhaitait se procurer, s’appelait « Hammer XXX ». Sauf que si on y réfléchit un peu, « XXX » peut déjà nous mettre la puce à l’oreille. En plus, « hammer » (« marteau » en français) est souvent utilisé dans le porno pour désigner les gros engins, donc l’association des deux promet de belles trouvailles.

2. Ne recherchez pas le film "XXX" avec Vin Diesel dans Google Images

En 2002, ils ont eu la bonne idée de sortir un film intitulé « XXX » avec Diesel et Samuel L. Jackson. Il y a même eu 2 suites. Sauf que toute personne innocente tapant XXX dans son moteur de recherche se trouve bien surprise face à la multitude de résultats pornos qui s’ensuivent. En même temps fallait s’y attendre.

3. Si vous vous intéressez au jazz, ne cherchez pas "scat" dans votre barre de recherche

En musique, et plus particulièrement dans le jazz, le scat c’est le fait d’utiliser des onomatopées pour chanter plutôt que des paroles. Malheureusement, « scat » peut aussi faire référence à la scatophilie dans le porno, du coup les recherches sur le sujet peuvent être un peu dures à regarder pour les non avertis. Maintenant on repense tous à ce cher Scatman en faisant la grimace.

4. Avant, rechercher des petites bottes noires était risqué

En anglais, le terme « black booties » peut autant faire référence à des petites bottes noires qu’à des paires de fesses de personnes noires. Du coup, il valait mieux faire ses recherches directement dans des sites spécialisés dans la chaussure pour éviter les mauvaises surprises. Apparemment, aujourd’hui Google filtre mieux cette requête puisqu’on a essayé de taper « black booties » dans la barre de recherche et qu’on n’a vu que des jolies bottes.

5. Les recherches sur LaTeX peuvent provoquer des situations gênantes

Si vous vous intéressez au langage LaTeX (qui sert à écrire des documents bien agencés), attendez-vous à voir de jolies combinaisons en latex. Si vous êtes allergiques à cette matière, ça ne posera en revanche aucun problème puisqu’il ne s’agit que d’images.

6. Chercher des modèles enfant peut s'avérer assez déconcertant

Si vous avez des enfants et que vous vous intéressez à la mode, ne cherchez pas des mannequins enfants en anglais en tapant « teen models », au risque de vous retrouver avec des photos de jeunes filles fortement dévêtues. Du coup c’est con puisque vous étiez là pour chercher des fringues.

7. Avant, il fallait faire gaffe quand on cherchait le site de la Maison Blanche

Whitehouse suivi du « .gov » menait bien au site de la grande maison présidentielle, quand le « .com » menait tout droit vers un site porno. Apparemment, ça a marqué énormément de personnes aux Etats-Unis. Le problème a depuis été réglé, sûrement parce que ça faisait un peu tâche.

8. Les musiciens ont leurs propres surprises

En associant le mot qui veut dire « corde » (string) et la lettre qui représente le Do (C), donc en tapant « C string », on ne tombe pas vraiment sur du porno mais sur un joli sous-vêtement assez particulier. Il a tellement peu de tissu qu’on se demande comment il peut tenir.