bijoutier-nice2
source photo : Topito

C'était le buzz du week-end, en à peine 5 jours la page "soutien au bijoutier de Nice" a amassé plus de 1,5 million d'abonnés/like. Et bien sûr, le grand jeu c'était d'aller voir combien de nos "amis" virtuels facebookiens ont eu envie de s'engager auprès de ce "courageux bijoutier qui pour eux a simplement réinventé le concept de légitime défense" (citons la page, c'est mieux). Et à moins d'avoir moins de trente amis sur Facebook, force est de constater qu'on en a tous au moins un, et que ça surprend toujours un peu. Après la surprise vient la réflexion, et voici pèle-mêle ce qui peut nous passer par l'esprit quand on voit qu'on ne connaissait pas forcément si bien "ses amis" que ça....

  1. Avoir un peu envie de changer d'amis. Ou de retourner sur Copains d'Avant, c'est plus calme.
  2. Vouloir ouvrir une page de "soutien à Brice de Nice".
  3. Proposer un référendum sur la peine de mort. Comme ça pour "déconner" et pour se faire peur en voyant les chiffres.
  4. Ne plus avoir envie de porter de bijoux, jamais.
  5. Savoir où on achète un million d'amis. Ah ben non finalement, on nous dit dans l'oreillette que ce sont des vrais "like".
  6. Se demander ce que Mister-T, lui, aurait fait s'il habitait Nice et qu'on lui piquait ses chaines en or.
  7. Avoir envie "d'une bonne guerre civile pour relancer l'économie", c'est mamie qui avait raison, allons dans le sens du vent.
  8. Se sentir plus fort et légitime pour aller expliquer à son voisin de manière un peu musclée que "la musique après 22 heures c'est terminé, bordel de racaille".
  9. Vouloir faire fermer les tribunaux tant qu'on y est, manifestement ça ne sert à rien et ça ferait de beaux parkings.
  10. Offrir des images de petits chatons à tout le monde pour les calmer.
  11. Y voir un lien un peu bizarre avec l'adhésion de Jean Roucas au FN.
  12. Se dire que heureusement on ne vote pas avant quelques mois.
  13. Rappeler le grand Michael pour qu'il chante "Heal the world" et qu'on se prenne tous par la main en chantonnant un air grosteque.
  14. Avoir envie de proposer des duels au pistolet pour régler les problèmes de photocopieuses au boulot.
  15. Vouloir prendre des leçons de tir, on sait jamais.
  16. Se dire qu'on se moque des ricains qui achètent des flingues au supermarché, mais qu'au vu de certains commentaires on en serait pas si loin.
  17. Re-regarder les noms de vos contacts qui sont sur la page et se dire que ça vous surprend pas tant que ça en fait.
  18. Vouloir mettre une tarte à Jean Pierre Pernaut, mais bon, déjà avant ça nous démangeait.
  19. Rêver de la résurrection de Gandhi, mais avec un froc cette fois faut pas déconner.
  20. Se demander comment on faisait avant quand il n'y avait pas d'espace public numérique pour vomir sa haine.

Alors, combien de likeurs chez vous ? (Les gens de Nice et les bijoutiers sont disqualifiés d'office, c'est de la triche)

NB: devant le flot de commentaires parfois haineux, dénonçant plutôt violemment la violence, qu'on laissera tout de même ouverts pour le moment, une bonne mise au point légale de Maitre Eolas sur cette affaire à lire ici (merci Lisa404 pour le lien). Oui, on peut "ne pas soutenir le geste de ce bijoutier braqué" sans pour autant valider et prendre parti pour l'agression préalable du braqueur.

Et sinon, t'as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre notre dernière vidéo !