Bonjour mamie, ça va ? Oui, moi très bien. Oui je continue de me couvrir... Oui je mange à ma faim promis. Oui... bon c'est moi qui vais parler si tu veux bien aujourd'hui. C'est pas que je l'aime pas l'histoire de la fois où Papy a oublié les poireaux à la boulangerie, mais je l'ai déjà entendue plein de fois. Si, si, je te jure. Bon, tu vois les jeunes gens que tu vois parfois à la TV avec des grandes chaines, des casquettes et dont tu ne comprends pas les chansons. Ben c'est des rappeurs. Moi j'aime bien ça et comme j'ai pas envie que tu meurs bête (ce qui, ne nous mentons pas, peut arriver demain), je vais t'expliquer pourquoi ces gens ne sont pas si différents de toi. Tu vas kiffer, t'inquiète, tranquille. Hein quoi ? Oui, promis je change de ton.

  1. Les chansons
    Commençons par le commencement, le rap est une musique qui s'inscrit dans un mouvement : le hip-hop, qui est né à la fin des années 70 -à l'époque où t'es très belle sur les photos. Dans le hip-hop, il y a : les gens qui tournent sur la tête (les breakers), ceux qui écrivent sur les murs (tes "préférés", même si ceux avec les couleurs, t'aime bien, si, si je t'ai entendu), et pour finir, les musiciens qu'on divise en deux catégories : les rappeurs et les DJ. Les rappeurs, c'est ceux qui parlent en rythme dans le micro, comme De Gaulle si tu veux sauf qu'eux ils le font en rimes. Les DJ eux, c'est les équivalents des orchestres des bals de ta jeunesse sauf qu'ils ont toute la musique sur un disque. Oui je sais, ça a l'air d'être de la triche de ne pas vraiment jouer des instruments, mais tu sais, un accordéon c'est cher.

    tumblr_n1q31nYpaA1spjlg8o1_500
    Source photo : wifflegif
  2. Les Crews
    Tous les rappeurs ont leur crew. "Crew" ça veut dire équipe en anglais. En gros c'est les gens qui les entourent. Tu vois mamie, les rappeurs sont riches, et dès que quelqu'un est riche, il a beaucoup de gens qui gravitent autour de lui. Comme Suzanne qui ne vient te voir que l'été quand t'as sorti la piscine et que tu prépares ton gaspacho. Ben voilà, c'est une profiteuse et les rappeurs en ont beaucoup dans leur crew. Mais il y a aussi des fidèles, des gens qui ont choisi leur camp et qui se tiennent les épaules quand il y a du grabuge. Tu vois toi, ça fait 30 ans que t'es dans le crew de Simone, et même si elle triche au scrabble, tu la défends toujours quand la voisine se plaint de son chien qui chie partout (et c'est vrai qu'il gonfle son clebs). Christiane, Simone, Solange et toi, vous êtes le crew du 5e et vos ennemis c'est Suzanne et son équipe de bridge. Y'a moyen que ça parte en sucette.

    5466088863_412a8be52e
    Crédits photo (creative commons) : missing you...
  3. Les Clash
    Alors, les clash mamie, c'est quand les rappeurs décident de dire ouvertement qu'ils ne s'aiment pas. Au lieu de parler dans le dos, comme madame Simmonaud le fait sur toi, ils se confrontent directement et gueulent à qui veut bien l'entendre des trucs pas sympas les uns sur les autres. Parfois, ils n'hésitent pas à taper dans les secrets dégueulasses pour être sûrs de faire mal. Un peu comme quand le poissonnier a dit au boucher qu'il était cocu devant tout le monde chez Leclerc. Souvent, c'est quand même souvent pour faire le kéké et qu'ils n'ont rien d'autre à dire. Tu saisis ?

    clash
    Source photo : complex
  4. Les "Niggaz" et les "Bitches"
    Les rappeurs, en fait, ils parlent des mêmes choses que toi. Sauf que vu que c'est des jeunes, et que les jeunes ne respectent plus rien comme tu dis, ben ils le disent vulgairement. Les "niggaz" c'est les copains, et les "bitches" c'est les petites copines. Tu vois toi, t'es la bitch de papy, et René son pote de pétanque ben c'est son "niggaz". Par contre dans le rap, les garçons ont souvent beaucoup de bitch, mais t'inquiète je suis sûr que t'es la seul "bitch" de papy. T'es sa Kim et lui c'est ton Kanye. Et je sais de source sûre qu'il kiffe ton gros boule.

    39-2pac
    Source photo : complex
  5. Les Mix-tape
    Les mix-tape, c'est des albums de chansons qui sont juste là pour faire de l'argent un peu facilement. Comme si ton Michel Delpech, il invitait des copains et qu'il faisait des chansons que tu connais déjà sur des moitiés de disque et que pour s'excuser que c'est nul, il te les faisait payer que 10 euros. C'est pas très sport, mais comme tu l'aimes bien ton Michel, tu achètes. Parce que tu veux pas qu'il soit moins populaire que Julien Clerc. Nous on fait pareil avec Booba, un chanteur qui devrait te plaire, parce qu'il parle beaucoup de grand-mère dans ses paroles, voire un peu trop.

    dj-p-exclusivez-and-big-stack
    D'ailleurs ils se cassent pas trop sur les pochettes...

    Source photo : ourstage

  6. Les chaines en or
    Les rappeurs sont un peu comme tonton : très virils en apparence, mais quand on les connait bien, on sait que c'est du faux. Comme tu l'as vu, ils aiment bien exhiber leurs pistolets et leurs grosses voitures pour jouer les kékés, mais à l'intérieur de chaque rappeur, il y a une femme qui aime les bijoux. Tu vois, comme toi, ils aiment les colliers et les bagues, et comme toi, ils aiment bien qu'elles soient en or. La différence, c'est qu'eux ils se le payent avec l'argent de la drogue qu'ils vendent (enfin c'est ce qu'ils disent dans leurs chansons) alors que toi, t'as du supplier Papy pour avoir une bague en plaqué pour vos noces de diamant. Tu vois mamie, t'aurais du faire rappeuse. Je suis sûr que t'as un pur flow.

    chaines
    Source photo : complex
  7. Les casquettes
    La casquette, c'est la version moderne du béret de papy, celui qui pue et que tu tentes de foutre au feu dès que tu peux. Sauf que les rappeurs, ils sont moins polis que Papy (sauf quand il parle des Allemands), parce que les casquettes ils les mettent tout le temps : dehors, dedans, et même en dormant. Un rappeur se sent nu sans sa casquette, c'est comme ça qu'on le reconnait.

    casquette
    Source photo : complex
  8. Les freestyles
    Les freestyles, c'est quand les rappeurs chantent en improvisant. Oui c'est un peu bizarre, mais c'est pour montrer aux autres rappeurs qu'ils sont tellement fort qu'ils peuvent trouver des rimes sans réfléchir. Car oui, même si tu ne comprends rien à ce qu'ils racontent, les rappeurs chantent en rime. Certaines sont même plus riches que celles de Sardou (si, ça existe mamie). Par contre, c'est vrai que le côté "sans réfléchir" se fait vite ressentir parce que c'est pas souvent bon. Mais c'est quasi obligatoire pour être respecté dans le milieu. Un rappeur qui ne freestyle pas, c'est comme une mamie qui ne fait pas la cuisine. D'ailleurs, ressers-moi donc du sauté de veau.

    im_not_a_rapper_402679
    Source photo : complex
  9. Les signes avec les mains
    Tu vois les gens du sud avec qui Papy s'engueule quand il perd joue à la pétanque et comment ils parlent avec les mains ? Ben les rappeurs aussi ils parlent avec les mains. Sauf qu'eux ils font des lettres avec leurs doigts pour montrer d'où ils viennent. Par exemple, ceux de la côte ouest (qui se dit West en anglais) ben ils font des W avec leurs mains. Toi par exemple tu viens du Berry, alors si tu voulais représenter ton crew devant la caméra de JP Pernaud, tu devrais faire un B avec tes mains et dire "Ouech Berry négro". Après t'es pas obligée...

    Lololololololo3hu_000-1-
    Source photo : rap/wikia
  10. Le SWAG
    Les casquettes, les bijoux, les signes avec les mains, les freestyles, tout ça n'a qu'un seul intérêt : celui d'être le plus SWAG possible. Le SWAG c'est avoir de l'allure. Tu vois, toi le dimanche, quand tu sors ton beau chapeau pour aller à la messe, ben t'as trop le SWAG. Du coup, les bitches qui te croisent dans la rue sont tristes parce que leur niggaz font rien qu'à te reluquer tout le temps et elles ont envie de te clasher.

    fric
    Source photo : complex

Si t'as tout compris, c'est que tu m'as bien écouté... et si tu ne réponds rien, c'est que tu t'es endormie. Mamie ?

action bronson
Source photo : Noisey