Crédits photo (creative commons) : Parti Socialiste

Si la campagne a été aussi terne, aussi technique et aussi désenchantée, c'est de sa faute. François Hollande est le favori de ce scrutin depuis sa victoire à la Primaire Socialiste et il était déjà favori de la Primaire depuis l'arrestation de DSK. Mais un match dure 90 minutes comme on dit, et si vous souhaitez changer de Président, il faut aller voter utile. Petit florilège des bonnes raisons de miser sur Hollande, dernier des 9 autres candidats à subir le même sort sur Topito.

  1. C'est un homme de tous les consensus (vraiment tous)
    Qui peut être contre les "emplois d'avenir" ? Contre la "police de proximité" ? Contre l'égalité salariale entre hommes et femmes ?... Et puis tout le monde aime le Flamby, non?
  2. Tous les grands traîtres se tournent vers lui
    Les "ministres d'ouverture" Fadela Amara et Martin Hirsch, Azouz Begag, Corinne Lepage... les personnalités politiques prêtes à tout pour un poste ont choisi leur champion et se trompent rarement de cheval. Soyez rationnels et essayez de sentir le vent. Si Éric Besson se rallie à la gauche, vous serez certains de la victoire de Hollande.
  3. Il a tenu 29 ans (et 4 enfants) avec Ségolène Royal
    29 ans à entendre "Oui je suis en colère. Il y a des colères saines, François, parce qu'elles correspondent à une mauvaise cuisson des champignons. Parce que jouer avec les cèpes comme tu viens de le faire est proprement scandaleux!". C'est un type comme ça qu'il nous faut en temps de crise.
  4. Voter DSK maintenant, ça ferait un peu mauvais effet
    Ce serait comme aller voir Bertrand Cantat en concert ou trouver Dieudonné (encore) drôle.
  5. Vous ne votez pas "pour quelque chose", mais "contre d'autres trucs"
    Par exemple Mireille Mathieu et Faudel place de la Concorde.
  6. Vous votez systématiquement pour celui qui va gagner
    On peut appeler ça avoir la gagne. Quand Papy est devenu résistant en 1945, il a eu la gagne.
  7. Le changement, c'est maintenant, mais c'est pas trop violent
    Un type qui est avocat comme Sarkozy, qui était dans le même promo de l'ENA que Renaud Donnedieu de Vabres ou Dominique de Villepin, ancien élève du Lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine et qui est le poulain de Jacques Chirac, on reste dans du connu. Peuple de droite, n'ayez pas peur, vous ne vous rendrez même pas compte du changement qui est prévu maintenant.
  8. Il a affiché une énorme envie d'être président
    Ça avait suffi à Nicolas Sarkozy. "Pourquoi vous voulez devenir Président? -J'en ai envie!... -ok". Convaincant non ? Presque un "Yes we can" à la française. A quelques trucs près.
  9. Il va remettre la France en forme
    Si Nicolas Sarkozy faisait des malaises quand il courrait et devait se faire gommer ses bourrelets sur Paris Match, François Hollande affiche une spectaculaire perte de poids. Et il sait en faire profiter ses administrés : Tulle, la ville de laquelle il était maire, a été désignée "ville la plus sportive de France" grâce notamment à un boulodrome couvert. La politique des grands travaux et la démocratisation du sport, le changement, c'est décidément maintenant. Je vais te mettre tout le monde à la pétanque moi.
  10. Un président avec un nom de pays, c'est classe
    Comme François Pérou par exemple. C'est un peu plus ambitieux que ces candidats qui ont des noms de région, comme Philippe Poitou ou Nathalie Artois.

Et pour vous, le changement, c'est maintenant ?