Il existe des dizaines de bonnes raisons de visiter Cologne, cette magnifique ville de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Une cité romaine aux origines lointaines, maintes fois malmenée par l’histoire, détruite puis reconstruite, célèbre pour son eau mais pas seulement. Découvrir Cologne, c’est aussi découvrir une autre Allemagne…

1. La vieille ville

Cologne fut donc presque totalement rasée par les bombardements durant la Seconde Guerre mondiale. Se balader dans la vieille ville permet de remonter le temps et de se voir conté l’histoire tumultueuse de la cité. C’est aussi l’opportunité de découvrir d’une certaine façon ses origines et de saisir sa véritable grandeur. Au bord du Rhin, Cologne se dévoile au fil de superbes ruelles et de monuments médiévaux de toute beauté.

2. La Cathédrale de Cologne

C’est la seconde plus haute église de toute l’Allemagne. Classée à l’UNESCO, elle est notamment connue pour son incroyable façade. Ce n’est après tout pas pour rien s’il s’agit du monument le plus visité du pays. Une grande dame dont la construction a débuté en 1247 pour s’achever en 1880. C’est par ailleurs l’un des seuls bâtiments à ne pas avoir été détruit pendant la guerre. La raison serait que les pilotes des alliés s’en servaient comme point de repère et évitaient donc de lui balancer des obus. On raconte que les travaux auraient débuté à la suite de l’arrivée à Cologne des ossements des trois rois mages. L’archevêque Engelbert II de Berg ayant décrété qu’un tel trésor se devait de reposer dans un endroit exceptionnel. On peut d’ailleurs toujours admirer la châsse en or dans laquelle les restes des rois sont entreposés. Un objet hyper impressionnant.

3. Il y a un musée du chocolat

Ce n’est pas parce qu’on visite une ville qu’il faut oublier de manger. Le musée du chocolat de Cologne se pose ainsi comme l’étape culturelle gourmande incontournable pour tout bon périple qui se respecte. Retraçant l’histoire du chocolat, il propose la visite d’une serre dans laquelle poussent des cacaoyers, des bananiers, des vanilliers et des caféiers. Et oui, on peut déguster plein de spécialités.

4. Le Musée Ludwig

Un des musées allemands les plus réputés. Largement dédié à l’art contemporain, il renferme des œuvres de Picasso (c’est ici que vous pouvez voir l’une des plus grandes collections consacrées au célèbre artiste), de Marcel Duchamp, d’Amedeo Modigliani ou encore d’Andy Warhol (le Double Elvis notamment).

5. Le pont Hohenzollern

Lui aussi a méchamment morflé pendant la guerre. Aujourd’hui néanmoins, il est en pleine forme et symbolise à lui tout seul la ville de Cologne. On peut le traverser en train mais surtout à pied. Car oui, il est plutôt difficile d’y accrocher un cadenas depuis le wagon d’un train. Pourquoi un cadenas ? Car le pont Hohenzollern, comme le Pont des Arts à Paris, est devenu la « cible » de nombreux touristes désireux d’y laisser un petit souvenir.

6. Le carnaval

Imaginez plutôt : le carnaval de Cologne est surnommé la 8ème merveille du monde ! C’est dire si il vaut le coup. Ses origines remontent à l’Antiquité et on le célébra durant toutes les époques. Afin de planifier votre prochain séjour à Cologne, sachez qu’il débute le 11 novembre et se termine au moment du mercredi des cendres, fin février, début mars. Voilà qui laisse du temps pour pleinement profiter des nombreuses animations, dont le plus grand défilé d’Allemagne, durant lequel plus d’un million de personnes se retrouvent autour de nombreux chars dans les rues de la ville.

7. La tour Colonius

Rien de tel que de prendre un peu de hauteur pour admirer la ville. La tour Colonius, une tour de télécommunications édifiée en 1981, est l’endroit parfait pour cela. À 260 mètres du sol, on peut donc en prendre plein la vue et siroter un verre ou carrément manger dans la cafétéria et le restaurant.

8. Le quartier belge

Faire étape dans le Belgisches Viertel, c’est l’assurance de trouver des personnes pour faire la fête autour d’une ou deux pintes de bière. Tout autour de la place Brüsseler, les animations ne manquent pas. Ni les brasseries d’ailleurs. Le fait qu’on puisse également admirer plusieurs œuvres de street art ne gâche rien.

9. Le musée romain-germanique

On continue dans la culture en creusant toujours plus profond pour remonter aux origines de la ville. Ouvert 1961, à la place d’une ancienne villa romaine du IIIème siècle, ce musée renferme de nombreux trésors dont une reconstitution du tombeau du légionnaire Poblicius. On peut de plus y découvrir l’une des plus vastes collections de verrerie romaine du monde.

10. Le parfum

Quand on parle de parfum, on utilise parfois l’expression « eau de Cologne ». La raison est simple : c’est dans la ville que Johann Maria Farina s’installa et commença à produire son parfum en 1708. Grâce à lui, les gens qui n’étaient pas vraiment portés sur la toilette pouvaient camoufler leurs odeurs disgracieuses et à nouveau séduire dans les bars le week-end. À Cologne, on peut donc visiter la plus vieille parfumerie du monde. C’est ludique et en sortant, on sent généralement un peu meilleur que lorsqu’on y est entré. Surtout l’été, quand on vient de se taper 20 bornes à pied dans les rues de la ville sous un soleil de plomb.

Cologne, l’ivresse des sens…