source photo : Toys Collection

Encore une prise d'otage à Toulouse : désormais, tous les matins dans la ville rose, on regardera la météo et on se demandera où se trouve la prise d'otage du jour. Comment expliquer cette recrudescence des actes criminels aussi spectaculaires que dépourvus de mobiles sérieux ? La réponse est sûrement dans cette liste.

  1. Y'a un truc pas net dans le cassoulet
    Ajouter du confit de canard à des saucisses, ce n'est pas très chrétien. On a découvert qu'en faisant manger de la farine animale à des vaches, elles devenaient dinguo. Les scientifiques sont sur le dossier.
  2. Toulouse est le berceau de plein de gens énervants
    Christian Jeanpierre, Jean-Luc Reichmann et Patrice Carmouze sont nés là-bas. Forcément, si vous avez fait votre scolarité avec l'un d’eux, on peut comprendre que vous pétiez les plombs à un moment.
  3. Les supporters de Jean-Michel Baylet ne se sont pas remis de la primaire socialiste
    Et quand le Toulousain a été traité comme un moins que rien pendant une campagne programmant la victoire de François Hollande, on a des raisons d'être en colère. Alors on fait des prises d'otages. Classique.
  4. Ça fait partie du plan marketing de Zebda
    Le groupe ne parvient pas à faire passer ses idées politiques quand le premier collectif de Seine Saint-Denis venu est invité partout pour faire passer "le message de la jeunesse"... Mettons le feu à Toulouse et Zebda, tout comme Emile et Images, seront les ambassadeurs d'une ville livrée à la violence.
  5. Ecraser le monde du rugby, ça énerve
    1350 fois champion de France au nez et à la barbe du reste des 13 autres clubs de rugby français, ça agace plus d'un pilier clermontois. Alors pour mettre fin à l'hégémonie, et faire fuir les joueurs talentueux, on se radicalise.
  6. C'est un coup de la droite populaire contre le mariage gay
    Quoi de mieux que de revendiquer ses opinions hauts et forts au coeur de la "ville rose" ? Le mariage gay ne passera, et les droits de la famille, la vraie, seront respectés. Amen.
  7. Les Mayas l'avaient prédit
    En cette année de fin du monde, certains signes précurseurs ne trompent pas. Pluies d'oiseaux par-ci, prises d'otages à répétition par-là. Toulouse avec ses coordonnées 43° 36? 16? Nord, chiffres maléfiques par excellence, serait en fait construite sur un énorme cimetière indien. A un moment, fallait que ça pète.

D'autres raisons évidentes selon vous que Toulouse, c'est Ciudad Juarez en fait ?