Quand tu as un enfant, tu as envie qu’il ait le meilleur avenir possible, c’est assez logique. Et tout commence dès ses premiers mois ! Etre sociable dès le plus jeune âge, c’est plutôt cool pour son développement futur.

1. Ça évite d’en faire un psychopathe

Tu sais, cet adulte qui se croit tout puissant et qui refuse que quelque chose d’autre compte, à part lui et son ego ? Ouais, si tu ne veux pas que ton môme devienne ce genre de personne, faut lui présenter du monde, sinon il va devenir un gros taré.

2. Plus il rencontre du monde, moins il sera craintif

C’est normal qu’un enfant soit craintif. Pour lui, seuls ses parents et lui représentent le cocon et la sécurité. Mais plus il sera confronté aux autres, moins il aura peur, et plus il sera facile pour lui de se lier avec d’autres personnes que vous.

3. Il apprendra à être empathique

Et il pourra comprendre qu’il peut faire mal à d’autres personnes que lui, qu’il peut consoler et avoir de la peine pour quelqu’un d’autre que lui. Il évitera ainsi de trop ressembler à Laurent Wauquiez, c’est pas mal.

4. Il apprendra à partager

Jusqu’à ses deux ans et même plus tard, il n’y a que lui qui compte, et ses jouets de sont pas qu’à lui, ils SONT lui. Donc forcément, quand un autre gosse vient lui choper un jouet, il se sent directement attaqué. Plus vous le confronterez à des situations comme ça, plus il comprendra qu’il est indépendant de ce qu’il possède.

5. Il apprendra qu’il est une entité à part entière

Et non pas juste votre extension, ce qu’il pense être jusqu’à ses sept ou huit mois. C’est pour ça qu’à cette période, il ne supporte pas que vous vous éloignez de lui. Pourtant, c’est le moment de le confier à d’autres, pour qu’il puisse comprendre que vous n’êtes pas qu’une seule et même personne.

6. Il apprendra les lois sociales

A l’école, il va rentrer dans une mini-société, avec ses codes, et ses lois sociales à l’échelle des enfants. Il faut qu’il apprenne à partager, à compatir, à respecter les autres, et plus il sera confronter au monde le plus tôt possible, plus ça sera facile pour lui.

7. Il faut que son mode de garde vous convienne

Pour qu’il ne se sente pas en milieux hostile dès que vous le laissez, sinon c’est le drame. Si vous n’êtes pas à l’aise avec sa nounou, ou les auxiliaires de puériculture, votre enfant le sentira tout de suite, et son adaptation aux autres ne sera que plus compliquée.

8. Il faut éviter la « fusion négative ».

Un enfant trop couvé et peu confronté aux autres peut développer des troubles du langage, ou utiliser des mots que seuls ses parents peuvent comprendre, jusqu’à tard. Il faut casser cette fusion, en douceur bien sûr, pour que l’enfant ne soit pas lésé au niveau de sa socialisation.

9. Il ne faut pas forcer

Certains enfants peuvent être plus timides, plus craintifs. Il faut bien évidemment ne pas les jeter en pâture aux autres enfants si ça créé un drame à chaque fois. La douceur et la patience seront tes maitres mots.

10. Il aura confiance en lui

Plus il sera confronté aux autres, plus il aura confiance en lui, en ses capacités de communication, d’adaptation, et même en ses parents, qui ne lui présenteront que des gens qui lui veulent du bien.

En gros, c’est le moment d’organiser une teuf.

Crédit une : Wikipédia