slash
Crédits photo (creative commons) : Alberto Carrasco Casado

Guitar Hero, venu de la Perfide Albion pour changer la face du heavy metal, en montant les Guns N' Roses à la fin des années 80, Slash, de son vrai nom Saul Hudson, est l'un des personnages les plus emblématiques de la musique électrifiée. Tout le monde le connaît. Et non, ce n'est pas un hasard...

  1. Il a commencé à jouer sur une guitare à une corde
    Comme quoi, avec une corde, on peut en apprendre des trucs !
  2. Il nous a donné envie de casser notre Livret A pour acheter une Gibson Les Paul
    Si Slash a aussi joué sur Fender Stratocaster ou B.C. Rich, il reste l'ambassadeur de la Les Paul de Gibson, qui lui a d'ailleurs consacré plusieurs modèles signatures hors de prix. L'association avec un bon gros ampli Marshall des familles est bien sûr indispensable pour quiconque voudrait s'approcher du son Slash.

    slash vent
  3. Il a supporté Axl Rose, le tyran psychotique des Guns N' Roses, pendant une dizaine d'années
    Et ce ne fut pas une mince affaire. Tout particulièrement quand Axl, qui n'était pas du genre à réfléchir avant de parler, composa la chanson du scandale One in a Million, dans laquelle il s'en prend très maladroitement aux noirs (« Police and Niggers, that's right, Get out of my way ») . Précisons que la mère de Slash, célèbre costumière du rock n' roll, était elle-même afro-américaine.
  4. Il a nonchalamment trouvé, presque par accident, le riff de Sweet Child O' Mine
    À la base, simple mélodie destinée à se délier les doigts, cette suite de note est aujourd'hui devenue légendaire. Et si on peut toujours écouter le morceau aujourd'hui sans avoir envie de se défenestrer, alors que Slash l'a joué à toutes les sauces (y compris lors du Superbowl avec les Black Eyed Peas), c'est qu'il doit être vraiment bon.
  5. C'est le mercenaire le plus disponible du rock
    Incapable de dire non, Slash a joué avec tout le monde (ou presque). La liste des ses collaborations est ainsi impressionnante, et comprend notamment Michael Jackson, Aerosmith, Lenny Kravitz, Ozzy Osbourne, Lemmy Kilmister, Alice Cooper, Brian May, Bob Dylan, Iggy Pop, Jerry Lee Lewis, Ray Charles, Spinal Tap, mais aussi, parce qu'il faut bien manger, Rihanna et Fergie.

  6. Il devrait être mort depuis longtemps
    À 35 ans, quand on lui diagnostique une cardiomyopathie, due à une consommation massive d'alcool (1 bouteille par jour en moyenne, c'est pas mal), les docteurs annoncent à Slash qu'il devrait passer l'arme à gauche assez rapidement. Alors en pleine tournée, le bougre réduit la boisson, fait de l’exercice, et se fait poser un défibrillateur portable. Aujourd'hui, il est toujours là, après avoir sniffé, bu, et s'être injecté tout ce qui passait. Ne prenez pas exemple.
  7. Lui non plus n'a rien pigé au clip de November Rain
    Ne comptez donc pas sur lui pour vous expliquer pourquoi la mariée passe l'arme à gauche quand il se met à pleuvoir...

  8. Quand il fait des pains sur scène, Slash le prend avec le sourire
    Ça arrive aussi aux meilleurs.

  9. Il a survécu au split des Guns N' Roses
    Pas évident de rebondir après avoir fait partie de l'un des plus gros phénomènes du rock. Slash, serein, a continué sa route, en montant tout d'abord l'excellent Slash's Snakepit, puis avec Velvet Revolver, dans lequel il retrouva Matt Sorum et Duff McKagan, respectivement marteleur et bassiste des Guns, avant de jouer en solo. Aujourd'hui, on dit facilement "Les Guns, c'était vraiment un groupe de merde. Sauf Slash."
  10. Il a méchamment la classe
    Il y a bien sûr le haut de forme, sa marque de fabrique, vissé sur une masse de cheveux à faire pâlir d'envie Tahiti Bob des Simpson (c'est lui qui a d'ailleurs inspiré la personnage d'Otto), sa gratte et son air nonchalant de mec toujours plus ou moins bourré, mais aussi un sens de la mode en somme toute assez unique. Qui d'autre en effet peut porter sur scène, un t-shirt de Pépé le Putois ?

    slash pepe
  11. Et en plus, maintenant, il produit des films d'horreur !