Ce sont deux des villes les plus touristiques du monde. Deux cités fascinantes aux multiples attraits. D’un côté la Grosse Pomme et de l’autre la Perfide Albion. Deux endroits qu’on adore. Mais bon… S’il fallait vraiment se décider et choisir l’une ou l’autre, New York gagnerait. Pourquoi ? Parce que.

1. Parce que Times Square, c'est quand même quelque chose

On adore Piccadilly Circus, mais Times Square se révèle tout de même plus impressionnant. Avec ses gratte-ciel recouverts de panneaux lumineux qui font que même la nuit il fait jour, son animation permanente et cette impression de se trouver sur une autre planète, Times Square propose une expérience pour le moins intense. Même si on a aussi le droit de trouver tout ceci un peu superficiel. En comparaison, Piccadilly Circus est plus intimiste…

2. Parce que Le Queens bat Camden Town à plates coutures

Ce n’est pas forcément évident car à Camden, on trouve plein de boutiques super cool et une ambiance assez unique. Pourtant, avec les années, ce quartier est peu à peu devenu une sorte de parc d’attraction à ciel ouvert, rempli à raz la gueule de bars à la mode et de commerces hyper agressifs avec leurs devantures spectaculaires. Un quartier qui n’a en somme plus grand chose de punk. Dans le Queens en revanche, le quartier punk de New York, tout est plus ou moins pareil qu’à l’époque où les Ramones, le groupe phare du coin, ont émergé. Pas de trucs « trendy » ici, ou peu, mais de l’authenticité.

3. Pour la bouffe

Manger pour pas un rond à New York, c’est super facile. Ne serait-ce qu’avec les nombreux stands à hot dogs ou à bretzels répartis un peu partout dans la ville. À Londres, c’est possible aussi mais c’est plus cher.

4. Londres est moins abordable

On continue à parler finances… Londres n’est pas la ville la plus accessible du monde. Il faut vraiment connaître les bons plans pour ne pas y laisser son PEL. À New York par contre, si il peut être compliqué de trouver un bon hôtel pas trop cher, il est simple d’y manger pour quelques dollars et d’y circuler sans avoir à se rendre par la suite dans une banque du sang pour y donner quelques litres en échange d’une poignée de dollars.

5. Pour les taxis

Les taxis londoniens ont plus la classe mais les taxis new yorkais sont légendaires. Nombreux aussi et pas super chers. Ils vont partout, il est très simple d’en avoir un et en plus ils sont jaunes, donc on les voit de loin (il y en a des verts également).

View this post on Instagram

#newyork #yellowcab #nycabs #sunset

A post shared by Robson S. (@cerqueira1) on

6. New York est plus sûre

Ce ne fut pas toujours le cas. Avant, New York regorgeait d’endroits pas sûrs du tout qu’il fallait mieux éviter. Aujourd’hui, plus vraiment. Bien sûr, il ne faut pas jouer avec le feu mais on peut se balader sur le pont de Brooklyn une fois la nuit tombée, ou à Bushwick à Brooklyn sans craindre pour sa vie. À Londres, c’est un peu l’inverse qui s’est produit et aujourd’hui, certains quartiers sont vivement déconseillés aux touristes. À noter que si on reste dans le centre, tout va bien, il ne faut pas exagérer non plus.

7. Pour le shopping

À New York, on peut trouver de tout. Du très cher et du pas cher. Des fringues de marques à prix bas et des trucs hors de prix sur la Cinquième avenue. À Londres aussi me direz-vous, notamment sur le marché de Portobello, mais encore une fois, New York se détache.

8. New York est plus grande

Pas si on se limite à Manhattan comme beaucoup de touristes. Mais si on va à Brooklyn, dans le Queens ou dans le Bronx, les possibilités de visites sont beaucoup plus grandes qu’à Londres. New York est plus tentaculaire et quand on prend la peine de s’éloigner des coins vraiment touristiques, on s’en rend vraiment compte et on découvre des endroits surprenants.

View this post on Instagram

Washington Square Park ? ?: unknown

A post shared by Trip to NYC (@triptonewyorkcity) on

9. New York est plus variée

Dans la Grosse Pomme, on passe de Chinatown à Little Italy en traversant une simple rue. On va écouter du gospel à Harlem avant de côtoyer les hipsters à Central Park le dimanche après-midi. On va manger chez Katz un bon sandwich au pastrami et on termine dans un bar du Village. On se ballade dans Bowery puis on finit sur la Cinquième avenue avant d’aller voir les œuvres de street art à Brooklyn. Les saveurs sont multiples dans New York la cosmopolite.

10. Parce que Central Park > Hyde Park

Hyde Park, le poumon londonien, est sensationnel. Mais voilà, Central Park, c’est mieux. Tout simplement. C’est plus grand déjà, tranquille, zen, vert et on peut y pratiquer une somme folle d’activités. Et puis bon, c’est aussi là que Tom Hanks va faire son footing donc…

New York State of Mind.