Cher lecteur, récemment je t’ai fait part de mon état virginal. Grâce à ce témoignage que vous avez été nombreux à trouver touchant, une bonne âme a eu pitié de moi et m’a accueilli en elle (je la remercie au passage). Mais je dois t’avouer que j’ai été assez déçu. Du coup j’ai décidé de militer pour la masturbation.

1. On n'est jamais mieux servi que par soi-même

Un bon vieux dicton qui, dans le cas de la masturbation, prend effectivement tout son sens. On va pas se mentir hein, la branlette faite par autrui c’est nul, et un mec sur deux croit que « Clitoris » est une déesse égyptienne ou une région d’Asie Mineure.

Source photo : Giphy

2. On n'a pas besoin de se trouver un/une partenaire

Parfois c’est vraiment galère de dénicher quelqu’un prêt à partager sa couche pour une bonne partie de jambes en l’air. Avec la masturbation, fini les emmerdes ! Elle peut en effet aussi bien se pratiquer seul(e), qu’entre amis ou en famille. A condition de ne pas être manchot bien entendu, mais je parie que ce n’est pas ton cas sinon comment aurais-tu fait pour cliquer sur ce lien ? Ceci est une question rhétorique.

3. Ça peut se faire un peu n'importe où

Un autre inconvénient du sexe à plusieurs c’est qu’il nécessite un minimum d’espace, et le faire dans un lieu public manque cruellement de discrétion. En revanche une bonne petite branlette ou l’auto-stimulation clitoridienne par les doigts (que nous nommerons ASCD dans la suite de ce top), présentent l’avantage de pouvoir se faire un peu partout. Aussi bien chez soi, que chez des amis, dans un parc ou dans un bus, derrière un arbre ou entre deux bagnoles. Évitez cependant les lieux trop peuplés, histoire d’échapper à un aller simple pour Fleury-Mérogis.

Source photo : Giphy

4. On n'a aucune contrainte de temps

Si la baise demande une certaine préparation, aussi bien physique que mentale, la masturbation quant à elle peut se faire sur un coup de tête et être super expéditive sans ressentir aucune frustration. Les éjaculateurs précoces n’ont pas à rougir de leurs performances en solo et une ASCD fait parfaitement passer le temps en attendant que les pâtes soient cuites. C’est chacun son rythme, et c’est pratique si on a un emploi du temps chargé.

5. C'est moins fatigant

Une p’tite pignole de deux minutes c’est carrément moins chiant qu’un travail de pénétration, y’a pas photo. Si t’es du genre flemmard(e), la masturbation te convient parfaitement. Affalé(e) sur ton canap’ entre deux épisodes de série, et même pas besoin de se dessaper entièrement. Netflix & Chibre.

Source photo : Giphy

6. On n'est jamais déçu

Avec l’ASCD ou la pougnette, on a pas de mauvaise surprise. Le monde merveilleux de la masturbation est un monde sans précoces, sans micro-pénis, sans sécheresses vaginales, bref, c’est un monde sans problèmes.

7. Ça fait baisser le taux de chômage

L’industrie du porno est un élément de poids non négligeable dans la balance économique mondiale. Elle fait travailler des milliards de personnes, des acteurs aux producteurs en passant par les monteurs, ingénieurs son, scénaristes, producteurs de sex-toys et j’en passe. La consommation de porno pendant la masturbation sauve ainsi des emplois par centaines, et en crée tous les jours. Pensons masturbation, mais masturbation sociale les enfants.

Source photo : Giphy

8. Tu risques pas de choper ces saloperies de MST

A l’instar du pucellage, la masturbation te préserve de la syphilis, chlamydia et autre hépatite B. En plus, tu fais des économies considérables en termes de moyens de contraception, et ça c’est toujours cool. Autant t’es pas toujours sûr d’où un mec/une meuf a traîné avant, autant tu sais que ce que ta main a touché de plus sale aujourd’hui c’était la barre du métro. Et les cas où on attrape une MST via la barre de métro sont très rares.

9. Tu peux avoir une relation sérieuse avec ta main, elle ne te décevra jamais, elle

C’est pas ta main qui te reprochera ton petit écart avec la meuf du weekend dernier, de refuser un dîner chez ses parents ou d’avoir oublié de lui envoyer un texto pour son anniversaire. Ta main elle sera toujours près de toi, aimante et compréhensive, et t’auras jamais honte de la présenter à tes potes.

10. Ça nourrit l'imagination

Fini le coït avec Monique, chef de rayon au Jardiland de la ZI de Béthune. Terminé les plans cul avec Gérard, ostréiculteur à Bouzigues. Avec la masturbation et un peu d’imagination tu peux te taper qui tu veux. Emma Watson ? Ouais je l’ai ken. Ryan Gosling ? Ouais je l’ai ken aussi.

Source photo : Giphy

Allez, tag un pote qui se masturbe pendant que je me lance un petit boulard.