jason-bourne

La Mémoire dans la peau, le premier volet de la saga Jason Bourne, et Meurs un autre jour, le dernier James Bond avec Pierce Brosnan et sa voiture invisible, sont tous les deux sortis en 2002. Quatre ans plus tard déboulait Casino Royale, avec Daniel Craig dans la peau de 007. Un Bond repensé, plus bourrin et plus tourné vers les nouveaux codes bien brutaux qu'avait imposé Jason Bourne. Car oui, c'est un fait, Bourne a salement ringardisé le célèbre agent secret de sa Majesté. Les deux hommes ont beau partager les mêmes initiales, quand il s'agit de les comparer, le duel tourne court. Jason Bourne enterre James Bond...

  1. Bourne n'a pas besoin de gadgets
    Bond a utilisé tout un tas de trucs hyper sophistiqués depuis ses débuts. La dernière incarnation en date a un peu mis la technologie au placard mais quand même, Bond ne crache jamais sur ces petites choses high tech qui lui facilitent grandement ses missions. Bourne lui, il s'en fout des gadgets. Avec un stylo, il fait mordre la poussière aux plus costauds des bad guys. Et pas un stylo multi-couleurs hein, un truc tout simple !

    Jason-Bourne-2

  2. Il n'a d'ailleurs pas vraiment besoin de flingue non plus
    Bien sûr, il ne crache pas dessus pour autant, mais généralement, c'est au corps à corps, grâce à des techniques de combat hautement létales que Jason Bourne se débrouille le mieux, paré à toutes les éventualités. Ainsi, quand son chargeur est vide, pas de problème, il va au contact !
  3. Une condition physique à toute épreuve
    Jason Bourne, c'est un peu le maître du cardio. Le mec peut plier un triathlon en moins de deux, et aller jouer des poings l'instant d'après, sans même être essoufflé. Il cours, saute, grimpe, rien ne l'arrête. Et en plus, quand il frappe, il frappe fort. Faut dire que contrairement à l'autre snob, il ne picole pas. C'est d'ailleurs en le voyant que James Bond s'est étoffé et s'est mis au parkour par la même occasion.
  4. Il n'a de comptes à rendre à personne
    Dès le début, Bourne doit se battre contre sa hiérarchie, qui cherche à le faire disparaître. Bond lui, a tout le temps été fidèle à la Reine. D'un côté on a un type traqué par des salopards, seul au monde, et de l'autre un agent secret hyper friqué payé par une tête couronnée. Faut-il vraiment en dire plus ?
  5. C'est le roi de l'infiltration
    Difficile de passer inaperçu quand on conduit une voiture dont le prix équivaux au PIB du Pérou en portant un costard sur-mesure tout aussi coûteux. Jason Bourne par contre, passe partout. Il s'infiltre dans la foule, disparaît à volonté et réapparaît pour mettre la misère à ceux qui ont le tort de le chercher de trop près. Jason Bourne, c'est l'homme du peuple transformé en machine à tuer.

    Jason-Bourne-5

  6. Bourne ne pense pas avec son sexe
    James Bond a une femme dans chaque port. Jason Bourne lui, est bien trop occupé à survivre, en bouffant de la vache enragée pour penser à tremper son biscuit. Le sexe pour Bourne, c'est de temps en temps, si il n'y pas un type à dessouder dans le secteur.
  7. Les bagnoles hors de prix, Jason s'en fout
    Filez-lui une Mini toute pourrie et il se fait la malle. Il prend les rues à contre-sens, en plein centre-ville de Paris, il dévale les escaliers, monte sur les trottoirs et va peinard se garer dans un parking sous-terrain. Le tout sans renverser personne. Pourquoi dans ces conditions se mettre toutes les assurances à dos en envoyant une Aston Martin à la casse ?
  8. Il est mystérieux
    Les secrets c'est classe. Ça entretient le suspens. Et dans le cas de Bourne, vu qu'il est amnésique, c'est pire, car même pour lui, il reste un mystère. Et puis quel genre d'agent secret passe son temps à se présenter distinctement, Bond, James Bond... B.O.N.D.... "D", vous avez écrit "T", James BonD...

    Source photo : Giphy
  9. Quand il se bat, il y met les formes
    Il nous sort de véritables chorégraphies, avec des clés de bras de fou-furieux et des enchaînements hyper étudiés et super fatals. Pour trouver un équivalent, ce n'est certainement pas chez Bond et ses bourre-pifs primaires qu'il faut aller chercher, mais plutôt chez Steven Seagal (le jeune pas celui de maintenant hein).
  10. C'est le futur
    Surtout que là, il revient Jason Bourne. Après avoir pris une pause bien méritée, il va remettre les compteurs à zéro et nous rappeler que désormais, le patron, c'est bien lui !

Alors ça Bourne (désolé) ?

Topifight : James Bond OU Jason Bourne

vs

Bond

Bourne

Fais ton choix en cliquant sur l'une des images

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :