Peut-être le Star Wars le plus clivant depuis des décennies (vu que la Prélogie faisait l’unanimité contre elle), Les derniers jedi a totalement déçu l’ex-collectionneur dingo de figurines que j’étais jusqu’à mes 20 ans. Tous les espoirs déçus et l’impression d’avoir vu un mauvais Avengers en lieu et place du Saint-Graal que j’attendais. Tristesse, pleurs, envie de manger du chocolat : c’est ça la dépression post-SW8.

1. C'est une resucée de l'Empire contre attaque

Rey s’isole sur une planète sauvage afin de se familiariser aux techniques Jedi avec un vieux ronchon pendant que ses amis se battent contre l’Empire. Rey découvre le côté obscur dans une sorte de grotte et le vieux maître refuse dans un premier temps de la former parce qu’il y a trop de colère en elle. Pendant ce temps-là, les autres sont dans la merde, mais pas dans la merde ensemble : une partie se replie dans une zone pseudo-sûre tandis que certains courageux se rendent dans une cité radieuse où ils découvrent un type bizarre dont on ne sait pas s’il est gentil ou méchant. Oh en fait, il trahit : il est méchant.

Il y a aussi un combat sur sol blanc entre des chasseurs de merde et des AT-AT.

C’EST LE MEME FILM LES MECS !

2. C'est un film sur l'amour à distance entre deux personnes qui se joignent par Skype

La moitié du film est consacré à l’amour impossible entre Kylo et Rey qui passent leur temps à faire l’amour sur Skype via la télépathie de la Force. Et comme dans un couple à distance classique, quand ils se rejoignent, c’est décevant et ils baisent même pas parce qu’ils ont trop de pression.

3. Il n'y a même pas de combat au sabre laser

Et je peux vous dire que le moi de quand j’avais 5 ans a été #choquéetdéçu. Au bout d’un moment, je vais voir Star Wars, pas Avengers. Je veux un putain de combat au sabre laser final et c’est comme ça. Ca fait partie du contrat. C’est impardonnable.

Source photo : Giphy

4. Toutes les bonnes pistes du premier sont foutues en l'air

Kylo va-t-il redevenir gentil ? Va-t-il s’affirmer comme un méchant qui a de la gueule ? Et Rey ? Qui est-elle ? Que fait-elle ? De la dentelle ? Pour qui ? Pour les dames de Paris ? Je m’égare. Et le Leader suprême, c’est qui ?

Bah rien n’est exploré : quand Kylo déglingue son masque, on se dit qu’il va se passer quelque chose, et en fait non. Quand il prend le pouvoir Kylo n’est pas plus menaçant qu’avant. Quant à Rey, elle est absolument transparente. Le Supreme Leader est exécuté sans qu’on n’ait la moindre information sur son identité réelle. Et au moment où l’on pense que Rey et Kylo vont créer une troisième voie ensemble (et par Skype), on retombe à l’affrontement gentil contre méchant. Ca n’a aucun sens. Et comme d’habitude, tous les bons personnages dégagent : depuis Benicio del Toro jusqu’à Laura Dern. Tous les bons personnages meurent.

5. Il est inconcevable que le Premier Ordre règne

Imaginez un peu que le Parlement et l’Elysée saute sous les coups d’un parti fasciste. Est-ce que tout à coup le parti fasciste pourrait prendre le pouvoir ? Juste par la vacance de l’Etat de droit ? Bah non, il y a une armée, des choses comme ça. Or, là, le Premier Ordre fait sauter la République et règne du coup de fait. Mais il n’y a pas de guerre, rien ? Seulement la pauvre Résistance ? Il est où le scénario.

6. Léïa peut survivre dans l'espace intersidéral

Et autres absurdités comme le gosse avec son balai, le monde des courses hippiques absurdes, l’amour entre Finn et Rose et la fausse mort de cette dernière qui n’a rien à envier à celle de Marion Cotillard. Et puis y’a une sortie ou non dans la base de la Résistance ? Parce qu’il n’est pas censé y en avoir. Mais y’en a une quand même.

Source photo : Giphy

7. Luke est un genre de Houdini pénible

Non en vrai l’apparition groupée à la fin où il arrive même à toucher les gens, faut arrêter. Même Yoda n’arrive pas à faire ça donc le côté je maîtrise la force comme personne je veux bien, mais là c’est juste de la paresse scénaristique. C’est n’importe quoi.

8. Le propos politique est digne d'un exposé en CM1

Les gentils contre les méchants ? Mais tu sais que les constructeurs d’arme fournissent des vaisseaux aux gentils ET aux méchants ? Tu sais que le monde n’est ni noir, ni blanc, il est gris ? Et que oui, y’a des riches qui se gavent pendant que les pauvres meurent ? Mais qu’il y a de l’espoir ? A condition quand même de bien savoir qui est gentil et qui est méchant, hein.

Merci Matteo, 10/10.

9. Les méchants sont foirés

Kylo Ren est décevant, son acolyte Hux est risible, Snoke ne sert à rien, Phasma n’en parlons pas. Au bout d’un moment, on veut avoir un minimum peur des méchants, douter ne serait-ce qu’une minute que les gentils vont gagner à la fin. Ne serait-ce qu’UNE minute. Or, là, ça ne fonctionne pas du tout.

10. C'est un pur produit Disney

Les gentils contre les méchants, l’espoir qui triomphe parce qu’à coeur vaillant rien d’impossible, le sens du sacrifice, l’amour plus fort que la mort… Au secours. C’est un film pour enfant. Sans compter les innombrables blagues (plutôt drôles d’ailleurs) qui cassent systématiquement la dramaturgie.

Source photo : Giphy

Et encore on ne parle pas de la musique, absente, ou de la réalisation, très dirigiste : un foirage de premier ordre.