Crédits photo (creative commons) : Juliana Coutinho

Déjà petite vous fantasmiez en regardant La nuit des morts-vivants, maintenant vous draguez à la "Zombie Walk"... Combien de fois faudra-t-il vous dire que c'est pas super safe de coucher avec un zombie ? Vous ne mangez pas de viande périmée? Bah c'est à peu la même chose. Plus que jamais, sortez couvert. (Maj Mars 2014)

  1. Vous ne connaissez même pas son prénom
    Il a été simplement incapable de vous l'articuler. Et vous avez quand même une éthique. Avec le prénom, ça passait, sans c'est non. On est peu de choses hein ?
  2. Le zombie râle incessamment, du matin au soir
    Si les petits gémissements vous excitent, ses "Greeeeuuuuaaargh" et "Bwaaarch" dans votre oreille ne vous émoustilleront guère. Et vos voisins risquent que vous regarder bizarrement à la prochaine réunion de coproprio. Le zombie gagnerait à être plus discret. Mais faut reconnaître qu'il a d'autres soucis.
  3. Il n'arrête pas d'essayer de vous bouffer la bouche
    Littéralement parlant on veut dire. Les baisers hyper-langoureux, comme avec Pédro avant, c'est sympa, quoique parfois un peu "viandar". Mais là, l'idée d'avoir ses ratiches pourries qui vous grignotent la langue, ça vous refroidit un peu. L'avantage, c'est que le zombie n'est pas susceptible, il oubliera votre rejet. Soyez forte.
  4. Votre désespoir a des limites insoupçonnées
    Certes vous n'avez pas eu de relation sexuelle depuis la libération de Paris, mais se jeter sur le premier venu (même si c'est plutôt l'inverse) n'est jamais bon et ne résoudra pas votre problème. Jamais le premier soir
  5. Le zombie tombe en lambeaux, au niveau des membres aussi
    Et vous, le look lépreux, ça vous dit finalement trop rien. Ca tâche et aux repas de famille, maman vous reproche déjà de toujours amener des gens un peu bizarres, alors que le dernier était seulement "intermittent du spectacle". Le bras qui tombe en lui serrant la main, ça pourrait surprendre.
  6. Le zombie s'épanche rarement après l'amour
    Pas de mots doux, pas de cigarettes en disant "on est bien". Et ne comptez pas non plus sur lui pour vous rappeler, ou vous apporter les croissants frais au matin. Le zombie n'est pas fidèle et a la dalle, tout le temps. C'est sa principale occupation. Food before sex. Ou les deux en même temps.
  7. Le zombie n'est pas hyper souple
    Oubliez la position de la bête à deux têtes, il risquerait de perdre une hanche. Nan le zombie a des besoins basiques avant même d'imaginer la gaudriole. Allez donc au resto avant, ça vous laisse une chance de conclure en prenant moins de risques.
  8. Le zombie n'a que peu de considération pour votre vraie personnalité
    On reproche aux hommes de ne pas être toujours sélectifs et de prendre ce qui leur tombe sous la main en faisant croire à l'amour. Le zombie fait pire. Quand sa main se décroche sur quelque chose, il s'entache rapidement de son nouveau garde-manger. C'est tombé sur vous, mais ça pourrait aussi bien être une autre. Vous n'êtes pas pour autant sa chère et tendre, juste sa chair tendre. Deux voyelles, des fois ça change tout.
  9. Le zombie refile facilement des saloperies, et avec plaisir même
    Déjà que vous vous méfiez des MST comme de la peste. Et le jeune mort-vivant a tendance se laisser un peu aller question look et hygiène. Mais va prendre un peu bain quand tu crèves la dalle toi...
  10. Vous, votre truc, c'est le vampire
    Ca s'explique pas, c'est comme ça. Se faire mordre dans le cou pour vous sera toujours plus romantique que se faire bouffer l'épaule. Si c'est pour se faire vider de son sang, autant le faire avec classe.

Vade Retro Zombitas ? Et les morts-vivants, c'est votre fantasme?