Votre enfant ne peut pas être gardé, il y a grève à l’école ou à la crèche, et vous devez le garder avec vous au travail ? Très mauvaise idée. Même si sur le papier, vous vous dites que ça peut être sympa, que vous allez pouvoir lui montrer où vous travaillez, ça va aussi apporter son lot d’emmerdes. C’est le moment de trouver une baby-sitter pour la journée, ça vaut mieux.

1. Il pourrait vous demander de revenir

Quoi de pire que d’amener son enfant au boulot ? L’amener plusieurs fois, parce qu’il préfère être avec vous qu’à l’école. Une fois, ok, y’a pas le choix, vous pouvez vous organiser. Deux fois, c’est la plaie assurée, la garantie de ne plus jamais pouvoir être peinard.

2. Il pourrait trouver sa vocation

Et voilà que Bernard, le comptable de 65 ans proche de la retraite, lui file des bonbons et lui explique son taf. Vous pensiez que ça allait dégouter votre cher bambin ? Que nenni, le voilà qui, de retour à la maison, vous balance au diner qu’il veut faire le même métier que Bernard, c’est à dire être chiant.

3. Vous n’aurez vraiment pas de pause de la journée

Vous avez envie d’une clope ? C’est mort, votre enfant a décidé de tester toutes les chaises qui tournent du premier étage, et vous devez le surveiller pour éviter qu’il finisse aux urgences (manquerait plus que ça). Résultat, tous vos moments de pause seront consacrés à la surveillance de votre bambin, qui ne comprend absolument pas pourquoi vous avez besoin de décompresser 5 minutes.

4. Tout le monde vous parlera

Un enfant, ça attire l’attention. Vous qui avez l’habitude de répondre aux gens qui osent vous dire bonjour par un grognement, vous voilà au centre des discussions de vos collègues, qui ne comprennent pas comment vous avez pu faire un enfant si sympa et souriant, alors que vous êtes totalement l’inverse. La loterie de la génétique, sans doute.

5. Votre patron réalisera que vous existez vraiment

Vous passez vos journées à vous planquer derrière votre ordi pour faire vos mots fléchés pépouze, si bien caché que votre patron a carrément oublié votre existence. Sauf qu’avec un enfant qui court partout, il a bien vu qu’il y avait de la vie derrière votre écran, et que vous respirez toujours. Va falloir penser à changer de planque.

6. Il comprendra ce que vous faites vraiment de vos journées

Vous passez votre temps le soir et les week-ends à lui dire que vous ne pouvez pas jouer avec lui, sous prétexte que vous êtes crevé après votre journée de boulot. Sauf qu’il n’est pas con votre gamin, il va bien voir que vous passez votre journée à jouer au solitaire et au démineur, et que « bourreau de travail » n’est pas vraiment ce qui vous qualifie le plus. Faudra désormais trouver une autre excuse pour ne pas faire de la pâte à modeler à 8h du matin dimanche prochain.

7. Il va vous foutre la honte

Les enfants, ça parle. C’est problématique, surtout quand ça parle à d’autres adultes, genre vos collègues de boulot. Personne n’a besoin de savoir que vous adorez vous curer le nez devant la télé, ni même que vous ne vous êtes pas lavé depuis 3 jours. Les enfants, ça balance tout.

8. Vous ne pourrez pas faire de blagues de cul à la machine à café

Le seul intérêt de votre boulot, c’est la machine à café et les blagues graveleuses du lundi matin. Sauf qu’avec votre gosse qui vous colle aux basques, vous ne pourrez pas raconter la dernière blague de cul entendue dans Touche pas à Mon Poste, que vous aviez retenue tout le week-end exprès.

9. Vous allez devoir lui montrer l’exemple

Comme arriver à l’heure, dire bonjour aux gens, être concentré sur son travail… Tous les trucs que vous ne faites pas d’habitude, puisque vous êtes un ours. Là, il va falloir lui montrer l’exemple, parce que vous savez très bien qu’il ne pourra pas être bien élevé si vous ne lui montrez pas comment on doit se comporter en société. La plaie quoi.

10. Vous allez devoir l’occuper

C’est bien mignon de dire bonjour aux gens, et de regarder comment marche une photocopieuse. Mais au bout d’un moment, il va se faire chier comme un rat mort, et vous allez devoir lui trouver des occupations pour éviter qu’il ne se lance dans la confection d’une fresque murale avec tous les Stabilos qu’il pourra trouver. C’est pas comme ça que vous allez pouvoir finir vos mots fléchés du jour quoi.

Et vous, vous amenez votre enfant au travail ? Vous avez survécu ?