Avoir un enfant, ça coûte une blinde. On le sait déjà. Pour autant, il y a des dépenses qu’on peut limiter et les fringues en font évidemment partie. On le dit haut et fort, vous pouvez fringuer votre enfant avec des vêtements d’occase sans passer pour un parent indigne.

1. C’est plus écolo

Produire et fabriquer des vêtements demande beaucoup de ressources à la planète, qui n’est déjà pas en super forme. Tout ça pour les balancer quelques mois après, ça fait iech. Alors autant acheter d’occasion, ça t’évitera de culpabiliser sur le poids de ton empreinte carbone. Tu peux aussi suivre nos conseils de gestes écroresponsables et les initier dès le plus jeune âge en leur faisant des cadeaux écolos pour enfant.

2. Ça coûte moins cher

Les fabricants se touchent clairement sur le prix des vêtements pour enfant. Selon les marques, ça frise même l’indécence. Alors qu’avec des fringues d’occasion, tu peux saper ton môme comme jaja, et pour moitié prix. Voire pour pas de prix du tout si tu as des potes généreux.

3. Vu la vitesse à laquelle les enfants grandissent, ça ne sert à rien de t'endetter

Non mais expliquez-moi, quel est l’intérêt de payer 30 euros une robe, alors qu’elle va la porter en tout et pour tout deux mois ? Autant s’acheter du bon vin à la place, tu en feras meilleur usage.

4. Tu auras moins de trucs à stocker

Si tu achètes d’occaz’, tu peux aussi du coup revendre les fringues qui ne lui vont plus. Et arrêter de stocker les 15 bodies et pyjamas qui sont trop petits, libérer de la place chez toi, et adopter un chien. Oui oui, rien que ça.

5. Ça nous plonge moins en rogne quand il abîme ses vêtement

Tu viens de lui payer un manteau tout neuf, et il se roule dans la boue avec ? Tu lui as trouvé un super jean, qu’il a complètement éclaté la dernière fois qu’il s’est vautré au parc ? Si c’est du neuf, tu pètes les plombs, si c’est de l’occaz’, tu relativises.

6. Il y a moins de toxines

Les fringues neuves sont pleines de produits toxiques qui ne partent qu’après plusieurs lavages. En achetant d’occasion, tu sais que les fringues que tu vas lui mettre ont été portées et lavées de nombreuses fois avant que tu ne les possèdes, et les toxines présentes dans le tissu ont déjà pu être évacuées. Au pire il y aura juste un peu de résidus de Coronavirus mais trois fois rien (oui bon bah c’est sûr que c’est pas la meilleure période pour refiler ses fringues, mais au pire vous les lavez avant de les porter et tout ira bien).

7. On peut se lâcher pour renouveler sa garde robe

T’as envie de lui faire changer de style ? (Profite, il est encore trop petit pour t’envoyer chier). En achetant des fringues de seconde main, tu peux t’éclater parce que ça te coûtera pratiquement rien, tandis qu’avec du neuf, c’est un vrai budget.

8. Ça créé des liens

Acheter et vendre des fringues avec d’autres personnes te permet d’échanger avec d’autres parents. Et quand on connait la solitude qu’on peut ressentir quand on est jeune parent, ça peut toujours être une occaz’ d’échanger avec des gens qui sont dans la même situation que toi.

9. Il faut apprendre à déconsommer

On a pas besoin de posséder autant, on a pas besoin de produire autant, non. Arrêter d’acheter du neuf c’est aussi se libérer de la surconsommation et la surproduction de biens matériels pas franchement utiles.

10. Les fringues d’occasions peuvent être quasi-neuves

Oui, vêtement de seconde main ne veut pas forcément dire « vêtement qui a été porté par 28 mômes avant le tien ». De nombreux parents revendent des fringues quasi-neuves ou même jamais portées, mais à un prix carrément attractif, ça peut valoir le coup.

C’est le moment de checker les meilleurs sites pour revendre ses fringues.