Alors ça y’est, on voudrait officialiser. On voudrait faire un geste pour donner une dimension administrative à cette union jusqu’alors pécheresse, mais on a la flemme d’envoyer des petites cartes parfumées indiquant une date, un lieu et le mot mariage. On a bien raison. Le PACS, c’est le mariage sans les emmerdements.

1. C'est beaucoup plus simple à organiser

Mais genre beaucoup beaucoup plus simple. Il suffit de prendre rendez-vous au tribunal d’instance et de remplir les papiers. Un greffier vérifie tout ça et HOP on est pacsé. On peut même demander l’organisation d’une cérémonie en mairie. Voilà, c’est fait, plié. Ensuite, si l’on veut prévoir des dispositions d’héritage, on peut rédiger un testament l’un pour l’autre. Presque comme un mariage.

2. Tu n'as pas à payer un notaire pour le contrat de mariage

Tu peux, hein, mais ça ne sert globalement à rien. Il y a différents types de PACS en matière de partage des biens et de solidarité des dettes qui fonctionnent très bien en tant que tels et qui ne nécessitent donc pas l’intervention d’un tiers privé. Voili voilou.

Source photo : Giphy

3. Tu peux faire tout autant la fête, mais avec beaucoup moins de pression

Tu peux donc organiser une petite cérémonie en mairie et rien ne t’empêche de prévoir une grosse fête comme à un mariage. Sauf que si au contraire tu n’as pas envie de faire un gros truc, personne ne te dira rien. Alors que si tu te maries en screud, les gens ne comprendront pas. Tu peux donc donner à l’événement l’importance que tu souhaites, sans pression sociale.

4. Tu as à peu près tous les avantages du mariage

Sauf l’adoption : dans le cas d’un PACS, l’adoption se fait par une des parties, pas conjointement. Pour le reste, c’est très proche : la priorité de mutation afin de suivre le conjoint pour les fonctionnaires est la même, les avantages fiscaux itou, le bénéfice de la couverture sociale du partenaire également, l’exonération des droits de succession aussi. C’est très proche.

5. C'est immédiat

Si tu veux te pacser, tu peux le faire dans la semaine. Au total, une signature de PACS dure 15 minutes et est effective recdi.

Source photo : Giphy

6. Il n'est pas nécessaire de vivre ensemble

Dans la théorie, il est obligatoire de vivre avec son partenaire de PACS, mais en réalité il suffit de déclarer une résidence commune, qui peut être chez l’un ou chez l’autre. C’est là beaucoup plus facile et souple que le mariage.

7. L'un n'empêche pas l'autre

Si l’on se marie avec la personne avec qui on est pacsé, le PACS se dissout automatiquement. Donc si c’est une première étape vers un mariage, ça ne met pas en péril la perspective dudit mariage.

8. Il n'y a aucune obligation de fidélité

Là où le mariage spécifie une obligation de fidélité, ce qui sous-entend que le divorce peut être prononcé à la demande d’un partenaire trompé, le PACS ne comporte pas de références à des impératifs moraux. On peut donc considérer non pas qu’on peut faire ce qu’on veut, mais du moins que la société n’a pas à dicter la manière dont on souhaite organiser sa vie.

Source photo : Giphy

9. La dissolution du pacs est beaucoup plus simple que le divorce

Il suffit d’envoyer un papier au greffier de l’autorité administrative compétente et la dissolution sera effective. Pas d’audience, pas d’avocat, pas de frais. Par ailleurs, une des parties peut unilatéralement dissoudre le PACS en adressant ce courrier au greffier et en envoyant une lettre d’explication à son partenaire. Emballé c’est pesé.

10. C'est vachement plus cool que le mariage

Bah ouais c’est trop cool de se pacser, c’est trop moderne, alors que se marier les gens le faisaient déjà en l’an mille. Franchement, les épousailles, c’est TELLEMENT Dostoïevski, c’est gênant.

Ca n’a PACS que des désavantages.