Copenhague, la jolie Scandinave qui te fait les yeux doux à seulement 2 heures de Paris… A plus d’un titre, elle mérite qu’on succombe à ses charmes que ce soit pour une aventure d’un weekend ou pour une histoire un peu plus longue. Enfin, pas trop longue quand même, parce que la belle va salement malmener ton portefeuille on préfère te prévenir. Allez, fais pas le rat, et pars à la découverte de la capitale la plus stylée d’Europe : quand on aime…

1. Y'a un fat parc d'attractions en plein cœur de la ville

En plein cœur, genre juste à côté de l’Hôtel de ville. Les Jardins de Tivoli ça s’appelle, et c’est juste un des plus vieux parcs d’attractions au monde (1843), ce qui ajoute pas mal de cachet à l’endroit. En revanche, comme tout le reste à Copenhague, ça coûte une grosse blindasse, ce qui enlève un peu du cachet mentionné 2 lignes au-dessus. Mais c’est cool quand même hein.

2. Les gens vont y chiller dans un cimetière

Cherche pas à comprendre, c’est normal là bas : le Cimetière Assistens, l’un des plus grands de la ville (celui où repose le héros local Andersen) fait office de parc municipal. Et les gens viennent donc s’y poser, dans le plus grand des calmes, pour boire une binouse entre potes, ou pour promener Junior. Si ça c’est pas Rock’n’roll.

3. C'est truffé de micro brasseries ultra cools

Les Danois consomment près de 70 litres de bières par an et par personne, et ne se contentent pas de Carlsberg et de Tuborg, loin de là. Bons vivants et fines gueules, ils raffolent de micro-brasseries toutes plus branchées les unes que les autres, réparties dans tous les quartiers de la ville.

    Nos coups de cœur : Mikkeler, Nørrebro Bryghus et WarPigs, mais tu n’auras que l’embarras du choix.

4. C'est le paradis du Hot Dog

Copenhague (København) signifie « Port des marchands », mais vu l’amour des Danois pour le cochon, ça pourrait très bien signifier « Marchands de porcs ». On trouve ainsi des petits kiosques à saucisses (pølsevognen) à tous les coins de rue, pour casser une graine pour pas trop cher, fait assez exceptionnel là-bas. En plus c’est délicieux, bien sûr, mais bon c’est toi qui vois.

5. C'est la capitale des smørrebrød

Le point le plus important de ce top. C’est simple, les Danois ont juste élevé la préparation de tartines au rang de FUCKING art. On prend du pain de seigle, puis on empile dessus toutes sortes de trucs délicieux, « traditionnels » ou plus « modernes » et 1) c’est SUPERBE pour les yeux, 2) c’est délicieux pour le bidon. Les smørrebrød (prononce « smeurebreud ») à eux-seuls valent le détour (si vraiment t’es pété de tunes hein…).

6. Tout y est "ORGANIC"

« Bio » quoi. En grosses lettres, dans toutes les vitrines, sur les étiquettes de toutes les fringues, et dans les assiettes de tous les restos… ou presque ! A Copenhague, tout le monde joue le jeu, des plus grands chefs, aux cuisines collectives de la ville, qui servent des repas à 90% biologiques et principalement faits d’ingrédients locaux. Plutôt polar bear-friendly, right ?

7. Le vélo y est roi

En mode capitale mondiale du vélo steuplait. Bicyclettes à l’ancienne, VTT, vélos électriques, ou carrément vélos cargos pour charrier la marmaille, la faune de 2 roues est éclectique mais sacrément dense. Avec 375 km de pistes cyclables dans l’aire urbaine, Copenhague compte d’ailleurs plus de vélos que de voiture en circulation. Et ça c’est bien ouej’ pour la planète, et pour les cuissots de ses habitants.

8. Il y a un gros "squat" dans l'enceinte de la ville

Christiania, « communauté intentionnelle autogérée », fondée en 1971, par une bande de joyeux drilles idéalistes. Bon, depuis tout ce temps, y’a forcément eu quelques petits achoppements avec les riverains et les autorités locales, des petites histoires de petites substances illicites, mais au global le lieu perdure et vaut le détour : entre tags à l’ancienne, art et artisanat local, et petits spots pour boire un verre et grignoter, prenez le temps d’y passer une tête.

9. L'urbanisme et le design sont au cœur de tout

Et ça, ça fait toute la diff’ : le moindre espace urbain est ultra bien pensé et intelligemment intégré dans son environnement. Bien souvent il est aussi ultra ludique : c’est pas pour rien qu’on dit du Danemark qu’il est le pays de l’enfant-roi. Un coup d’œil au parc Superkilen, un parc qu’on croirait tout droit sorti de l’imagination de Lewis Carroll, ou Kalvebod Brygge, un enchevêtrement de pontons favorisant la baignade, vous permettra de vous faire une idée.

10. Il y fait bon vivre

Conséquence du fameux « Hygge » ou de la « Danish way of life », qui fait des Danois les gens les plus heureux du monde. En même temps, t’avais capté : un pays où on mange bio et bien, où on boit de la bonne bière, ultra écolo et blindé de spots stylés et originaux… T’as beau pas être futé, on te fait pas un dessin…

Heureux comme un Danois, hein ?