Zidane_Zizu
Crédits photo (creative commons) : Waleterlan Papetti

On perd un temps fou avec cette connerie de Ballon d'Or. On le file à Ronaldo, ou à Messi, on en parle une semaine pour dire que c'est scandaleux, qu'il faudrait le filer à un Allemand, que c'est devenu n'importe quoi depuis que ce n'est plus France Football, et blablabla... On a une solution pour mettre tout le monde d'accord : on choisit le mec qui a la meilleure cote du moment, celui qui fait vraiment consensus, et on lui met la statuette sur sa cheminée et on recommence à s'intéresser à la Coupe de la Ligue. Du coup, cette année, c'est pour Zizou, fin du débat.

  1. On a parlé que de lui toute la semaine
    On avait même oublié qu'il y avait une cérémonie de remise du Ballon d'Or. La preuve que celui qui pèse dans le foot européen, c'est Zizou.
  2. Il n'a eu qu'un seul Ballon d'Or
    Platini en a eu 3. Sans être champion du Monde. Et avec le fric qu'il a touché de Blatter, il pourra s'en acheter un autre.
  3. Il est encore super fit
    Et poli avec ça ("Salut Ruben, ça va ? Bien ?")

  4. Il réalise avec le Real le meilleur départ depuis près de 50 ans
    Je sais même pas pourquoi on continue à discuter...
  5. Quand on lui file un Ballon d'Or, il ne porte pas de costard à la con
    Il met juste son costume du dimanche, rien de dingo, pas de veste à pois ni de noeud pap', sobriété, efficacité.

  6. Il met encore la misère à qui il veut à l'entraînement
    "Non, pas par là... non... pas là non plus... attention, t'as perdu un rein, là..."
    https://twitter.com/SIySporfsNewsHQ/status/686443796440166400
  7. De toute façon, un de ses gamins en aura certainement un bientôt
    Comme ça on utilisera le même, ça fera des économies. #astuce
  8. Son talent est contagieux
    Et les entraînements du Real ont une autre gueule depuis qu'il est là.
    https://twitter.com/FootballVines/status/686351908181680128
  9. Techniquement, il aurait du en recevoir trois
    Etatnt donné qu'il a été nommé "joueur FIFA de l'année" 3 fois et que les prix ont fusionné, autant que ce soit clair.
  10. Messi, Ronaldo et Nemar auront encore l'occasion d'en gagner plein

Allez, on le file à Zizou et on passe à autre chose.