On en a parlé bien longtemps, de 2019, comme si ça allait changer quelque chose. Comme si, du jour au lendemain, le monde serait différent. Mais non, 2019 c’est déjà décevant, et ça donne envie d’aller se remettre sous la couette pour hiberner jusqu’en 2020. Jusqu’en 2021, même.

1. Le réveil était difficile le 1er janvier

Ouverture compliquée des yeux à 14h. Mal de crâne, nausée, regrets, rien à manger dans le frigo, envie de parler à personne. Ça n’a pas duré très longtemps, mais c’était quand même pas bien agréable ce premier jour de l’année.

Source photo : Giphy

2. Il a fallu retourner bosser

Il y a ceux qui n’ont même pas de jour off, et les autres, comme nous, qui avons dû lutter pour reprendre le chemin du travail le 2 janvier. Si 2019 avait été une bonne année, alors on aurait pu rester au lit bien plus longtemps.

3. Le prix du timbre a augmenté

Ok, on n’envoyait plus vraiment de lettres, mais quand même, on n’est pas satisfait. Pour la peine on va continuer à envoyer des e-mails sans âmes et réserver les timbres pour des grandes occasions, quand on aura mis un peu d’argent de côté.

Source photo : Giphy

4. Il y a déjà eu un massacre ethnique au Mali

Des communautés qui s’attaquent à d’autres communautés parce qu’elles ne partagent pas les mêmes origines, la même culture ou la même couleur de peau, ça existe encore et toujours en 2019. La preuve avec cette attaque au Mali qui a fait 37 morts. On ne rêvait pas, mais quand même, ça fout un coup au moral.

5. Les attentats, c'est loin d'être fini

Des voitures qui foncent dans la foule en Allemagne et au Japon et une attaque au couteau en Angleterre, rien que pour le 1er janvier. Ça ne chôme pas quand il s’agit de buter des gens (pour des revendications variées et pas seulement islamistes).

6. Macron nous a récité sa poésie pour la nouvelle année

Les mains bougeaient, il y avait des sourires. On ne peut pas dire qu’il n’ait pas fait d’efforts pour progresser en matière de récitation. Mais le regard était toujours aussi vide, et l’impression d’être pris pour des enfants toujours aussi grande.

Source photo : Giphy

7. Bolsonaro a été investi à la tête du Brésil

Et hop, un extrémiste de plus passé chef d’Etat. La xénophobie, la misogynie, l’homophobie et la violence ont encore de beaux jours devant elles. On souhaite un bon courage aux Brésiliens qui n’ont pas encore sombré dans la folie.

8. Il y a encore des débiles qui se sont éclaté les mains avec des pétards

Comme chaque année, pour fêter la nouvelle année, des mecs n’ont rien trouvé de plus con que d’allumer des pétards (ceux qui explosent, pas ceux qui se fument) et de se déchirer les mains. Donc ils ont perdu des doigts. Bien joué les gars.

Source photo : Giphy

9. Les Français ne sont plus optimistes

On l’a vu dans des sondages publiés aujourd’hui, et si les sondages le disent c’est que c’est vrai (insultez-moi dans les commentaires svp ça fait longtemps). Donc tout le monde va encore tirer la gueule toute l’année. Super l’ambiance.

10. On n'a toujours pas de moto comme celle de Kaneda dans Akira

Akira se déroule en 2019. On est en 2019. Et toujours pas de trace de la moto rouge futuriste qu’on voit dans le manga. Il y a bien eu des répliques faites par les fans, mais nous on veut la voir rouler en vrai, dans la rue. C’est vraiment trop nul.

Source photo : Giphy

Vivement 2018.