bachar
Crédits photo (creative commons) : Jeanne Menjoulet

Le rapport des envoyés de l'ONU n'est pas exactement favorable au grand par la taille Bachar el-Assad. Oui le monsieur se serait donc un peu lâché contre son propre peuple par le biais de légères attaques chimiques. Voilà ce qui arrive quand on est un peu "soupe au lait". Cependant, il reste d'irréductibles gaulois syriens (et russes) qui contredisent cette version: Bachar n'y est pour rien, il est la simple victime des terroristes qui lui veulent du mal et aimerait le faire passer pour un monstre, lui le chic type. A bien y regarder, il existe quelques signes évidents que le monsieur ne serait pas du genre à utiliser du gaz comme le commun des mortels s'allume une clope...

  1. Il est simplement lâchement accusé par les USA
    Et Laurent Fabius. Donc là c'est vrai que si ces 2 là s'y mettent, on serait presque prêt à le croire le Bachar. Et l'ONU qui dit pareil voire pire ? Disons qu'on ne peut pas plaire à tout le monde.
  2. Il a un tout nouveau compte Instagram
    Et les geek / hispter qui publient des photos de leur pied et de pizzas sont des gens biens.
  3. Il a une femme super canon
    C'est un homme de goût, donc crédible. C'est léger ok, mais vous avez déjà essayé de défendre un mec pareil vous ? N'est pas Vergès qui veut.
  4. Dieudonné aurait dit "qu'il a bon fond en fait", comme Kadhafi
    Et Dieudo, on peut dire beaucoup de choses, mais il a l'œil pour ce genre de trucs.
  5. Il a été reçu en grande pompe à l'Elysée par Sarkozy (et Chirac)
    Comme Kadhafi aussi. Ça le place tout de suite dans le camp des bons. Les bons ne gazent pas les gens, enfin si, mais c'est pas pareil.
  6. Il a été élu démocratiquement par son père
    Et chez les El-Assad, le bonheur du peuple syrien c'est une tradition et ça compte. Pas autant que le pouvoir a tout prix, ok, mais franchement pas loin.
  7. Il est ami avec Vladimir Poutine
    Ce qui valide encore un peu plus sa place dans le camp des chics types, non ?
  8. Il aurait dit "quoi ? Des armes chimiques ? Alors là ça m'étonnerait bien..."
    C'est sa parole contre la notre hein.

Convaincu non ?