« La grossesse c’est génial, tu es rayonnante, tu portes la vie, c’est magnifique » bla-bla-bla… Et sinon, on arrête de se mentir deux minutes là ? On peut arrêter de faire croire que porter un être vivant dans son bide pendant 9 mois est l’expérience la plus épanouissante de sa vie ? Non, on va mettre les choses au clair: être enceinte c’est horrible, et pas qu’un peu.

1. Tu peux pas picoler

Ouais, pas même pour ton anniversaire, pour Noël, pour fêter une promotion, ou parce que t’as juste envie d’un petit verre de rouge en rentrant du boulot. Non rien, nada, que dalle, et ce pendant toute ta grossesse. Et franchement c’est long, 9 mois.

2. Tu peux pas fumer

Et même si t’as quand même envie de t’allumer une clope en te disant « ça va, c’est juste une clope », tu as l’image de ton bébé dans sa poche qui respire ta fumée et qui tousse (merci les campagnes de prévention anti-tabac, ça marche). Du coup, tu te défoules sur la bouffe, et ça t’énerve.

3. Tu dois contrôler tout ce que tu bouffes

Fromage à pâte dure, à pâte molle, les huitres, la charcuterie, les légumes bien lavés, la viande bien cuite, et bla-bla-bla. Pour peu que tu te tapes en plus un petit diabète gestationnel et là c’est le pompon, tu pourras même pas te consoler avec une tablette de chocolat.

4. Niveau médocs, c’est la merde

Tu regardes toutes les notices de tes médocs avant d’en prendre, et ce même si tu as juste un petit mal de tête. T’as l’impression que tous les médicaments sont interdits aux femmes enceintes, et le Spasfon ça va bien deux minutes hein, mais là t’aimerais bien avoir un vrai anti-douleur qui ne risquerait pas de faire pousser un troisième bras à ton bébé.

5. Tout le monde te tripote

Que ce soit les gens de ton entourage qui veulent toucher ton ventre sans ta permission, ou bien les gynéco / sages-femmes qui te foutent des doigts gantés pour connaitre l’ouverture de ton col, t’es constamment tripotée, et franchement c’est pas de la manière la plus sexy qui soit.

6. Merci les symptômes de merde

Entre les nausées, les seins qui gonflent, les remontées acides, la constipation, les humeurs de merde, les jambes lourdes et le mal de dos, on est bien là, niveau emmerdement général. « La grossesse est un moment formidable », mes fesses, ouais.

7. Ton sommeil est merdique

Soit tu dors tout le temps, soit tu dors plus du tout, et quand tu arrives enfin à pioncer faut que tu te démerdes pour te caler sans que ton énormes bide ne te gêne, le tout en te levant toutes les 10 minutes pour aller pisser, de jour comme de nuit. Super.

8. Tu n’existes plus

Toi, ta personnalité, ton existence, tout est relégué derrière ton énorme bide et ta future maternité. Tu n’es plus toi, tu es une « future maman », ce qui implique pour les autres que tu adores les enfants, la douceur, les papillons, les paillettes, les licornes et l’amour. Allez bien vous toucher, et filez moi une bière putain.

9. Ton corps est défoncé

Entre les seins qui ont gonflé, ton bassin qui s’élargit, les vergetures, les pieds qui s’aplatissent à cause de tout ce poids supplémentaire, les cheveux gras, la peau qui luit et les kilos en trop, tu n’arrives plus à te reconnaitre. Mais bon, pour le autres tu es « rayonnante ». Vos gueules.

10. Tu vas devoir accoucher

Oui parce que la grossesse c’est une plaie, mais c’est pas le pire. Tu as neuf mois pour te préparer à ce que tu vas vivre, cet énorme traumatisme plein de sang, de cris et de placenta gluant, avec ou sans péridurale, avec ou sans épisiotomie, avec ou sans ventouse, avec ou sans cuillères, mais avec contractions et douleur. Youpi.

Y’aura toujours des meufs qui te diront l’inverse, et que la grossesse c’est génial. Méfie-toi: c’est aussi celles qui pensent que tous les bébés sont mignons et que les méchants c’est pas très gentil.