Et bah ça y’est. On l’a voulu, on l’a eu. Et qu’on se plaignait de 2016. Et que 2017 pouvait pas être pire. Et que ce serait peut-être l’année de la baraka. Et que cette fois, ce serait la bonne.

A d’autres.

Au bout de quatre jours, on voit bien le résultat, déjà.

1. Les tarifs bancaires augmentent

Genre ils augmentent violemment. Ca me met déjà de mauvaise humeur.

2. François Chérèque est mort

Et Jean Vuarnet. COUPS DURS. Ils étaient même pas dans ma liste pari des morts 2017. Ce sont donc des morts qui ne servent à rien.

Source photo : Giphy

3. Y'a déjà eu un attentat

A Istanbul. Et il rigolait pas.

4. Pierre Galouise s'est arraché un bout de nez

Déjà pour elle ça doit pas être marrant, mais bon, vu qu’elle travaille pile en face de moi vous imaginez les conséquences en termes de conditions de travail et de pollution visuelle.

Source photo : Giphy

5. Y'avait plus de champagne à minuit pour trinquer

On s’est fini au Prosecco. J’ai même pas vu la différence. J’ai plus goût à rien.

6. 2017, ça rime avec quéquette

Et franchement, cette blague n’est pas drôle. Ca rime aussi avec porte-serviette, et c’est déprimant.

Source photo : Giphy

7. Il paraît qu'on n'a plus le droit de faire la blague avec toc toc toc alors qu'elle est bien

Toc toc toc.

Qui est là ?

C’est Lapinou.

Lapinou qui ?

Lapinou year !

Voilà.

8. Y'a ni Coupe d'Europe, ni Coupe du monde

Pour le racisme autorisé, on n’aura guère d’autre choix que de se reporter sur l’élection présidentielle. C’est super nul.

Source photo : Giphy

9. Jacques Cheminade n'est pas sûr d'avoir ses signatures

Chaque seconde qui passe sans avoir aucune nouvelle de Jacquot est une angoisse. Et s’il rejoignait le club des morts de l’année ? Ou des morts médiatiques ? Ce serait un vrai moins.

10. J'ai déjà fumé

J’avais arrêté de fumer, pourtant, le 1er janvier.

Source photo : Giphy

11. Le site de hoax Breitbart News devrait ouvrir une antenne en France avant l'élection présidentielle de 2017

De quoi relever énormément le niveau du débat qui s’annonce passionnant.

12. 2017, c'est même pas une année bissextile

En revanche, 2017 est un nombre premier. C’est terrifiant, les nombres premiers. Et le carré de 2017, c’est 4068289. Tu peux être sûr qu’ils sortiront jamais, ces chiffres, au loto.

Source photo : Giphy

13. Il nous reste globalement un peu moins de temps à vivre

Alors vous me direz « c’est comme ça tous les jours ». Mais je vous ferai remarquer que l’année dernière, il nous restait une année de plus à vivre qu’aujourd’hui. Réfléchissez, un peu .

14. C'est cette année qu'on saura si on a ou non les JO de 2024 à Paris

Et dans tous les cas, on sera déçu de la réponse. Qui sera négative, de toute façon.

Source photo : Giphy

15. Le temps est pourri

Me sortez pas la sempiternelle excuse de l' »hiver ». Le temps est pourri, le temps est pourri. Même en écoutant l’été indien en boucle on ne s’y fait pas.

16. Ça fait facile trois semaines que y'a pas eu de nouveau Star Wars

En plus, le prochain sort à la fin de l’année, certes, mais au rythme où les choses vont, on n’est même pas sûr d’avoir envie de le voir. C’est cette histoire de prosecco qui rend tout amer.

Source photo : Giphy

17. Catherine Laborde n'est plus là

Collado, Kesseler, et maintenant Laborde. Les temps sont durs pour les présentateurs météo. (Il y’a un jeu de mots dans la phrase précédente, merci, bonne journée).

18. On va fêter les mêmes anniversaires que tous les ans, dans le même ordre

Rien ne change jamais. On pourrait changer un peu les trucs, pour une fois, créer de la surprise… Mais non. Vous allez voir qu’on va fêter les mêmes anniversaires que tous les ans, dans le même ordre.

Source photo : Giphy

19. Personne n'est d'accord pour commencer à parler de l'année 17

A part moi. Et aussi Ulysse Gry, mais vous ne le connaissez pas. Je dis « en 17 », « en 17 », mais ça prend pas. Je suis pas un faiseur de mode.

20. 2017 a une syllabe de plus que 2016

Ce qui fait qu’on va perdre 0,0061% de temps en plus à prononcer le nombre relatif à cette année par rapport à ce qu’on s’y investissait l’an dernier. J’ai déjà la flemme.

Source photo : Giphy

Désormais, je place mon horizon à 2052 pour me réjouir vraiment. Et encore, si j’ai pas un cancer d’ici là parce que j’aurai toujours pas arrêté de fumer.