Ok allez-y, allongez la monnaie, je suis prêt à prendre tous les paris du monde que les Marocains se qualifient pour les huitièmes. Allez-y, hein, on parie si vous voulez. Et même, on va voir plus grand : les Marocains ont toutes leurs chances de la gagner la Coupe. Parce qu’en plus, ils ont Hervé Renard et ça, ça pète.

1. Ils sont entraîné par Hervé Renard des surfaces

Dès qu’il prend une équipe, il gagne. Le mec a quand même réussi à remporter la CAN avec la Zambie, quoi. La putain de Zambie. Et à la regagner avec la Côte d’Ivoire. Et à ensuite qualifier le Maroc pour sa première Coupe du monde en 20 ans contre la Côte d’Ivoire. Hervé Renard rusé, Hervé Renard des surfaces, Renadinho.

Crédits photo (creative commons) : Zambian football

2. Parce qu'ils sont dans le groupe B

Avec l’Espagne, le Portugal et l’Iran. Et qu’ils vont ouvrir les hostilités en pillant l’Iran. Sachant que l’Espagne et le Portugal vont aussi battre l’Iran, il leur suffit de battre l’un des deux (probablement le Portugal) pour se qualifier. Ou même faire un match nul en éclatant l’Iran préalablement. Bref, le groupe de la mort, c’est aussi la certitude de prendre 3 points pour se lancer et d’avoir ses chances derrière.

3. Mehdi Benatia est un mur

Le type est ultra fort. Il a cartonné au Bayern, il cartonne à la Juve, c’est un des meilleurs défenseurs d’Europe, il a l’expérience des grands rendez-vous et il est super respecté. Or, on sait qu’avoir un bon capitaine, c’est important.

Source photo : Giphy

4. Ils ont la meilleure défense des qualifs

Toutes zones confondues : zéro putain de but encaissé. Zéro. Inviolée la cage. Quand on vous dit la défense sait faire son taf, on déconne pas.

5. Ils ont deux pépites : Amine Harit et Achraf Hakimi

Hakimi, latéral droit de 19 ans, est en passe de s’imposer au Real, rien que ça. Et c’est un putain de tueur. Chaque fois qu’il a été titularisé avec l’équipe nationale marocaine, il a joué l’acier. Quant à Harit, 20 ans, il fout le feu dans le milieu de Schalke. On retiendra notamment un match contre le Borussia où, rentré à la 33ème alors que Dortmund mène 4/0, Hakimi provoque une faute de Aubameyang qui se fait exclure avant de livrer une partition parfaite qui permet à son équipe d’égaliser contre toute attente.

6. Ca fait 20 ans qu'ils attendent ça

Et ils ont pas du tout envie de gâcher l’occasion. Quand on a la possibilité de jouer une Coupe du monde tous les 20 ans, on la soigne et on s’y prépare, là où l’Espagne et le Portugal n’auront pas la même envie. Après, tout est affaire d’arriver lancé.

7. Ils sont 57ème au classement FIFA

Or, 5+7, ça fait 12. Et 1+2, ça fait 3. Et 1, et 2, et 3/0. CQFD.

Source photo : Giphy

8. On les surnomme "Les lions de l'Atlas"

Donc déjà, niveau voyage, ils s’y connaissent, rapport à l’Atlas. Et niveau hargne aussi, rapport aux Lions. C’est quand même autre chose que « La Roja » ou « la Selecção das quinas » qui veut rien dire quand on parle pas portugais. Et ouais les mecs. Les lions, quand ils voient du rouge et des quinas, et bah ils mordent, et ouais.

9. Ils sont là dans les moments importants

Face à la Côte d’Ivoire, les Marocains n’ont pas tremblé. Ils en ont planté 2, bien propre, à Abidjan, et hop ils avaient gagné un billet pour la Russie. Et franchement qui n’aimerait pas aller passer des vacances en Russie ?

Source photo : Giphy

10. Ils sont en pleine bourre

Les matchs amicaux du Maroc sont prometteurs. Ils ont fait match nul contre l’Ukraine qui joue quand même au football et ont planté deux pions en Slovaquie. Les mecs arrivent clairement lancés.

Les mecs sont des (Ma)rocs.