A l’heure du confinement généralisé et de la pandémie apocalyptique mondiale, il est plus que jamais l’heure se poser la question : est-ce bien le bon moment pour se coller un polichinelle dans le tiroir-caisse ? Est-ce qu’il ne serait pas de bonne augure de repousser ce genre de projet histoire de mettre bas dans un monde où on peut accoucher sans porter un slip en guise de masque sur le visage ?

Fort heureusement, il est désormais possible de vitrifier nos ovules dans de l’azote liquide à -196 °C et de les réutiliser quand bon nous semble pour une fécondation in vitro, c’est pas beau ça ? Enfin, c’est possible partout… sauf en France (à l’exception de certains cas précis : raisons médicales ou dons d’ovocytes). A l’heure actuelle, les intéressées doivent se barrer en Grande-Bretagne, en Italie, en Belgique ou en Espagne. En attendant, nous on a trouvé de bonnes raisons de se faire geler ses œufs. OVOCYTES POWER.

1. Tu peux faire la nique à la ménopause

YOUHOUUUUUU, te voilà en mesure de faire ton premier enfant après 55 ans, DANS TA FACE LA MÉNOPAUSE. Cela suppose aussi que tu ne te taperas pas la corvée de garder tes petits-enfants puisque d’ici là, tu auras sans aucun doute commencé à bouffer les pissenlits par la racine.

Source photo : Giphy

2. Tu ne te risques plus te de faire mettre au placard après un congé maternité

A vrai dire, la solution à ce niveau c’est pas de congeler ses ovocytes mais plutôt de congeler son patron (ou sa patronne). Oui, ça semble dingue mais les femmes ont bien le droit d’avoir des enfants.

Source photo : Giphy

3. Tu ne te sens plus obligée de faire des enfants avec le premier débile venu

Sous prétexte que si c’est pas avec lui, tu trouveras jamais personne pour te fertiliser. Le problème c’est que là le type est poilu (même derrière les genoux), il sent le vomi, et tu te demandes s’il n’est pas raciste. Mauvais plan cette rencontre dans les toilettes d’une boîte de nuit.

4. Tu auras enfin l’espoir de trouver du boulot entre 28 et 35 ans

Sinon c’est mort, les employeurs vont toujours se dire que tu peux tomber enceinte, ils vont donc préférer prendre le mec à ta place même s’il est moins qualifié, moins intelligent, moins drôle et moins beau. Et ça c’est un beau rétablissement de la justice.

Source photo : Giphy

5. Tu as fini tes études de musicologie à 32 ans

Tu viens de débarquer sur le marché du travail. On va pas se mentir, il va te falloir un peu de temps avant d’avoir une situation stable (à base de salaire gagné tous les mois, luxe de malade)… Tu vis encore dans une chambre de bonne, et tu te vois mal partager ton 12 m² avec un truc qui chiale et qui fait caca. Sale égoïste que tu es.

6. Tu as touché l’héritage de ta grand-mère

Etant donné que le coût de cette opération varie entre 2000 et 5000 € (et encore, aux Etats-Unis ça peut atteindre 20 000 $), mieux vaut faire quelques économies. Malheureusement le gel d’ovocytes est encore un sport de riche, et si la France finit par l’autoriser, on pourra se gratter pour que ce soit remboursé. Merci, ça fait zizir.

Source photo : Giphy

7. Tu ne veux pas d’enfant, mais en même temps t’es pas trop sûre mais en même temps tu sais pas trop mais en même temps voilà quoi

Tu préfères partir en vacances hors saison et y’a pas moyen que tu remettes les pieds dans une école. On te comprend TRÈS BIEN. Mais tu te dis que peut-être quand tu seras vieille, moche et seule, un enfant te redonnera goût à la vie. Alors dans le doute…

8. Tu prends déjà la pilule pour pas tomber enceinte, alors pourquoi tu pourrais pas à l’inverse choisir de tomber enceinte plus tard ?

Eh, t’es pas con toi.

9. Tu es une employée de Facebook ou Apple

Et comme ces deux entreprises remboursent la congélation d’ovocytes de leurs employées (véridique), tu te dis qu’il faut en profiter.

Source photo : Giphy

10. Tu adores les glaces

Mais le sorbet à la fraise commence à te lasser un peu.

Et si congeler ses ovocytes peut apparaître peu orthodoxe, c’est le meilleur moyen de faire des enfants quand tu veux et avec qui tu veux. Et ça, c’est swag (oui j’ai congelé le mot “swag” il y a dix ans pour le remettre à la mode aujourd’hui). Et si la congélation, c’est pas votre came vous pouvez aussi retrouver nos meilleurs memes sur les gens qui ne veulent pas d’enfant.