Chez Topito on est toujours prêt à vous dispenser des petits conseils malins pour améliorer votre quotidien. Cette semaine, on a hésité à vous proposer un « Top 14 des raisons de se mettre au Yoga Bikram » ou un « Top 11 des raisons de manger de la roquette à tous les repas », avant de finalement opter pour un top bien plus utile : « Top 10 des raisons de se bourrer la gueule le dimanche soir ». Vous allez voir, c’est l’évidence, et vous risquez de ne plus pouvoir vous en passer. SPOILER ALERT : en vrai, l’alcool c’est CACA.

1. Parce qu'il n'y a rien de plus triste qu'un dimanche

Aussi triste qu’un doudou dans une flaque d’eau. Jusqu’à l’heure de l’apéro en tout cas. Quoi de plus euphorisant qu’une bonne cuite entre potes pour faire sa fête à la morosité du plus glauque des jours de la semaine ?

Source photo : Giphy

2. Parce que c'est le nouveau samedi

Vous allez continuer longtemps à prendre vos cuites les jeudi, vendredi, et samedi, comme un mouton ? Faites preuve d’un peu de caractère, pintez-vous le dimanche. Sunday is the new Saturday. Les vrais savent.

3. Parce que de toute façon vous allez en chier le lundi

Foutu pour foutu… Et puis quitte à galérer en ce début de semaine, autant savoir pourquoi. Là, avec votre migraine, et votre bouche aussi sèche qu’un vagin de nonne, vous ne vous poserez plus la question : vous saurez. Et c’est toujours ça de pris.

Source photo : Giphy

4. Pour oublier le brunch à 39€ du midi

Mieux : pour le vomir, en guise de protestation. #DeRien.

5. Pour commencer la semaine comme vous l'avez terminé : ivre

Au même titre qu’il vous est impossible de finir une semaine de taf sans cette bonne vieille cuitasse du vendredi soir, exutoire et nécessaire sas de décompression, il vous sera bientôt impossible de terminer le weekend sobre, avec la classique boule au ventre dominicale comme vous le faites depuis des années. Une beuverie de fin de weekend, pour apporter un peu de cohérence et d’équilibre à votre existence : c’est l’évidence.

Source photo : Giphy

6. Pour terminer le weekend comme vous l'avez commencé : ivre

Bon bah là, vu l’exposé (implacable) du point précédent, on n’a pas vraiment le choix. Si on veut être logique, soyons-le jusqu’au bout.

7. Pour remettre le couvert après votre cuite de la veille

« Aux grands maux les grands remèdes », « A la guerre comme à la guerre », « Bien mal acquis ne profite jamais », tout ça, tout ça… Ce qui est cool, c’est que cela pourrait vous soulager en apaisant votre foie en manque. Ce qui est moins cool, c’est qu’avec des « solutions » comme celle-là, vous risquez de picoler chaque jour de la semaine.

8. Parce qu'il y aura moins de monde dans les bars

Vous n’aurez donc pas besoin d’hurler pour tenir une conversation avec vos potes, ni de vous battre au comptoir pour commander un godet. Le taulier ne sera pas surchargé, et sera donc plus enclin à vous rincer. Picoler le dimanche, c’est picoler moins cher, et dans de meilleures conditions. Que demande le peuple ?

Source photo : Giphy

9. Parce qu'à la télé, c'est pas ça

Vous avez le choix entre la bouse hollywoodienne de TF1, ou la tristesse d’un match de Ligue 1 sur Canal (ou de l’Euro, ok c’est mieux mais pas tant que ça). Est-ce vraiment un prétexte suffisant pour vous faire passer à côté d’une sympathique cuite des familles ?

10. Parce que vous êtes alcoolique

Si vous vous reconnaissez dans ce top, c’est que vous vous pintez le jeudi, le vendredi, et le samedi. Vous avez clairement une descente qu’on n’aimerait pas avoir à monter en vélo. C’est pas un petit dimanche qui va vous faire peur. Ni même un lundi matin difficile : après tout, un lundi, c’est comme un vendredi, mais en un peu plus chiant.

Source photo : Giphy

Allez quoi, on essaye, personne ne se rendra compte de rien : de toute façon le lundi tout le monde tire la gueule.

Qui arrache le plus la gueule ? Entre l'Everclear, le Poteen et le Bruichladdich notre coeur balance...