En avion, tout le monde commande du jus de tomate. C’est systématique ! Il n’est pas rare qu’il y ait même rupture de stock. La cause est que, visiblement, ce dernier n’a pas le même goût en avion. Mais avez-vous remarqué que de nombreux aliments ont tendance à ne pas avoir le même goût en avion ? C’est scientifiquement prouvé. Si si !

1. L'altitude

Oui c’est tout bête ! À plus de 10 000 mètres d’altitude, même dans une cabine pressurisée, les papilles gustatives sont un peu à la ramasse. Les compagnies aériennes en sont d’ailleurs parfaitement conscientes. Au point de tester tous les menus dans les airs et non à terre. Alors si vous pensez que le dernier plateau repas que vous avez englouti était immonde, dites-vous qu’il aurait été pire si vous l’aviez mangé au sol.

Source photo : Giphy

2. La fatigue

On ne prend pas toujours l’avion fatigué mais on est souvent fatigué au bout de plusieurs heures de vol. On se montre difficile avec le premier repas et puis le second passe beaucoup mieux, pour la simple et bonne raison qu’après 10 heures dans les airs, les jambes repliées et le dos douloureux, n’importe quel truc industriel fait l’affaire et on a la fâcheuse tendance à tout trouver insipide.

3. Les aliments sont plus salés (et sucrés)

Les plats que l’on nous sert dans les avions sont généralement plus salés qu’habituellement. Histoire de donner plus de goût. Fatalement, tout ce sel nous assoiffe et on boit davantage. Cela dit, les gâteaux apéro qu’on nous file sont normalement salés eux. Et c’est bien assez.

Source photo : Giphy

4. Le bruit altère le goût

C’est tout à fait sérieux. Une étude menée par la Cornell University a ainsi démontré que le bruit dans les avions, qu’on ne remarque pas forcément, modifiait notre perception du goût. Surtout en ce qui concerne les aliments sucrés. Aucun gâteau ne sera vraiment savoureux en avion… C’est triste.

5. Le taux d'humidité

Dans une cabine d’avion, l’air est très sec. Bonjour le scoop. La conséquence, c’est que 30% des arômes peuvent être plus difficiles à détecter et que tout paraît plus fade. Bizarrement, c’est aussi la raison pour laquelle le jus de tomate n’a pas le même goût et semble meilleur en avion.

Source photo : Giphy

6. Le décalage horaire

Les longs voyages en avion peuvent être perturbants pour l’horloge biologique. Surtout quand on décolle le soir par exemple et que le soleil se lève quelques heures seulement après le départ. C’est généralement à ce moment-là que le personnel de vol nous demande de fermer les stores. Pour limiter les perturbations. Et c’est aussi pour cette raison que les aliments nous semblent insipides.

7. Trop de sauce

Les plats des compagnies aériennes sont préparés à l’avance, au sol. Quand ils nous sont servis, ils sont tout secs et ont souvent autant de goût qu’une tranche de polystyrène. Ces mêmes compagnies rajoutent donc un max de sauce pour bien noyer le poisson. Ou la viande.

8. Parce que c'est du réchauffé

Mais ça on le savait déjà non ? Les plats sont tous préparés au sol et réchauffés en vol. Un plat réchauffé n’a pas la même saveur qu’un plat préparé sur le moment comme au restaurant. Dans les bons restaurants en tout cas.

9. Le stress

Beaucoup de personnes flippent en avion. Le stress est mauvais quand il s’agit de profiter d’un bon repas. Difficile de correctement apprécier un plat quand on se dit que le vol va forcément mal se passer. Surtout si c’est un truc déjà pas terrible à la base.

Source photo : Giphy

10. La qualité des aliments

C’est tout bête. Oui, souvent, les aliments utilisés pour concocter les plateaux repas ne sont non seulement pas de première fraîcheur mais aussi de qualité plutôt variable. L’astuce ? Être blindé et voyager en première classe. Là, on sert souvent des plats conçus par des grands chefs et c’est logiquement meilleur.

Astuce ! Tous les plats au curry sont à privilégier. Le curry étant l’un des seuls aliments qui ne perd pas de saveur en avion.