Le bronzage c’est comme la clope : ça donne du style mais c’est clairement un coup à y laisser ta peau ! Une bonne raison de ne pas subir cet été la dictature du soleil en pleine poire, quitte à revenir de vacances blanc comme un cul.

1. Pour éviter d’avoir des marques dégueulasses de bronzage

Bronzer sans aucune marque relève de l’exploit. Même les nudistes ne peuvent éviter de se choper des traces indésirables, de lunettes de soleil par exemple. Flinguer 2 semaines de cuisson parce que t’as oublié de retirer ta gourmette, ou parce que tu as mal étalé ta crème protection 100, très peu pour toi ! C’est décidé, cet été, c’est option zéro soleil pour un teint 100 % naturel.

2. Parce qu’au moins tu ne flipperas pas à l'idée de perdre ton bronzage

Morfler au soleil pour espérer prendre quelques couleurs et galérer ensuite pour les garder le plus longtemps possible, ce n’est pas des vacances, c’est du masochisme pur et dur. Au moins, en restant blanc comme un cul cet été, tu ne flipperas pas chaque matin devant ta glace en découvrant que ton corps a entamé sa mue.

4. Parce que tu es un gros aristo

Tu es tout sauf un nouveau riche, le genre à étaler vulgairement sa tune comme on étale du monoï sur une peau frippée de vieille… Non, toi, tu es l’héritier d’une longue lignée aristocratique qui a longtemps vu dans le bronzage un signe d’appartenance à la classe paysanne. Hors de question donc pour toi de passer pour un pécore, même si pour cela tu vas devoir jouer du parasol et du chapeau de paille extra-large.

5. Parce que tu es en arrêt maladie longue durée

Un malade bronzé comme un Belmondo après son pèlerinage annuel à Roland Garros, ce n’est pas super bien vu en cas de contrôle de la Securité Sociale. Mieux vaut donc éviter de prendre des risques et rester sagement devant Netflix à te soigner. A moins bien sûr de parvenir à te faire prescrire une cure thermale aux frais du contribuable. Auquel cas, chapeau.

6. Parce que tu as des origines japonaises

Pour toi, le teint laiteux dit « bihaku » (« beauté blanche » en japonais) fait partie des codes esthétiques de base. 92 % des japonaises affirment ne jamais s’exposer au soleil. C’est quand même con d’habiter au pays du soleil levant et de tout faire pour garder la peau blanche.

7. Parce que tu es trop poilu

S’appliquer de la crème quand on est poilu est une horreur. C’est galère à étaler et on se retrouve avec des paquets blancs dans les poils, limite dreadlocks. Deux solutions : soit s’exposer au soleil sans protection et risquer de choper une saloperie dans quelques années… soit renoncer au bronzage. De toute façon, tout le monde sait que même sans soleil, tu es canon quand tu te trimballes à poil !

8. Parce tu viens d’être tatoué ou tu es sur le point de le faire

Se faire tatouer pendant les vacances au soleil est fortement déconseillé car l’encre déteste le chlore, l’eau de mer, quant à ta peau elle est tellement à vif, que la caresse même la caresse du soleil breton te sera insupportable. Idem se faire tatouer sur une peau déjà bronzée n’est pas l’idéal vu que celle-ci est souvent dead ou en passe de l’être. Et si la peau se barre, l’encre du tatouage aussi !

9. Parce que tu as une protoporphyrie érythropoïétique

Cette petite saloperie désigne une maladie génétique qui provoque une très forte sensibilité à la lumière. A tel point qu’une simple exposition de quelques secondes au soleil fait apparaître des cloques sur la peau. Entre 5000 et 10 000 personnes seraient atteintes dans le monde par cette maladie. D’après certains chercheurs, la protoporphyrie érythropoïétique pourrait expliquer la naissance du phénomène lié aux vampires.

10. Parce que tu n’aimes pas faire comme tout le monde

Pourquoi chercher à tout prix d’être bronzé en même temps que tout le monde ? Le meilleur moyen de ne pas passer inaperçu c’est évidemment de rester blanc comme un cul l’été et de se partir au soleil l’hiver pendant que tout le monde se tartine de fond de teint pour masquer leur déprime.

Toi aussi tu es accro à l’auto-bronzant ?