Si vous vous intéressez un peu à la science-fiction, vous avez déjà dû entendre parler d’Alain Damasio et de son deuxième roman, La Horde du Contrevent, qui cartonne dans les librairies. Cet auteur est tout simplement génial et je me suis dit que ça serait une bonne chose que de vous en parler un peu. Si à la fin de cette liste vous êtes toujours sceptiques, alors ouvrez simplement un de ses bouquins, ça sera le meilleur moyen d’être convaincu.

1. C'est le meilleur auteur de science-fiction contemporain

Ah ouais, c’est sûr, ça part sur une affirmation qui peut paraître présomptueuse, mais j’assume. S’il y a eu par le passé des maîtres de la discipline comme Asimov, Van Vogt, K. Dick ou encore Herbert, le 21e siècle a trouvé le sien : Damasio. Après « seulement » trois romans et un recueil de nouvelles à son actif (plus d’autres écrits, comme des essais), on peut déjà avoir un aperçu de l’immensité de son imagination, et c’est vertigineux.

2. Il fait vivre la langue française comme peu d'auteurs le font

C’est probablement une des premières choses qui marquent quand on ouvre un livre de Damasio : son style d’écriture donne de la force et de l’efficacité à tous les mots qu’il utilise. Et les mots, il n’hésite pas à les fusionner pour faire des néologismes qui ont du sens et réinventer la langue française. Dans ces moments là on se rappelle ce que c’est qu’une langue vivante, qui peut encore évoluer. Ça peut parfois agacer certains lecteurs, mais on peut aussi trouver ça très fort (parce que c’est très fort, croyez-moi bon sang).

3. Il est très engagé politiquement

Bon, d’accord, pour certains ça sera un argument contre, et ils s’empresseront de dire qu’on a là « une gauchiasse de plus », mais la dimension politique est présente dans toute l’oeuvre de Damasio. Il lutte contre les sociétés de contrôle, le capitalisme à outrance, celui des objets, mais aussi des corps et du langage. On le retrouve d’ailleurs dans beaucoup de conférences, souvent aux côtés de Frédéric Lordon, économiste et penseur anticapitaliste.

C’est bon, à partir de maintenant je sais que j’ai perdu tous nos lecteurs de droite, mais c’est pas grave je continue quand même.

4. La Horde du Contrevent est une oeuvre magistrale

Difficile de résumer ce livre en quelques lignes, donc le meilleur moyen de s’en rendre compte sera de vous le procurer et de le lire. Mais, pour le dire brièvement, l’histoire se déroule dans un monde balayé par les vents. Une horde du contrevent, la 34e du nom, formée de 23 personnages, va parcourir ce monde d’Ouest en Est pour tenter de retrouver la source des vents (sans prendre de Uber hein). Et tout est écrit du point de vue des 23 personnages de la horde, qui ont chacun leur rôle, leur manière de parler, leur réflexion et leurs motivations. Sans rire, vous n’avez jamais rien lu qui ressemble à ça.

5. Rone a fait une musique dans laquelle il y a la voix de Damasio

Rone, qui est un producteur de musique électro français (allez l’écouter tout de suite si vous ne connaissez pas), a sorti en 2008 Bora, un morceau pour lequel il a utilisé des enregistrements du journal intime audio de Damasio. L’auteur s’était enregistré en train de se parler à lui-même quand il s’était isolé pour écrire La Horde du Contrevent, et il a accepté de prêter ces enregistrements à Rone qui en a fait une musique sublime. C’est aussi l’occasion de se rendre compte des tripes qu’a mis Damasio dans son bouquin.

6. Il y a régulièrement des références au jeu vidéo dans ses bouquins

On sent l’âme de gamer d’Alain Damasio (il a déjà travaillé dans ce milieu), qui essaie régulièrement d’imaginer le futur du jeu vidéo dans ses œuvres et qui utilise souvent le langage des gamers dans ses textes. Et, même s’il a 50 ans maintenant, ne vous inquiétez pas, on n’a pas l’impression que c’est un vieux qui essaie de se la jouer djeunz. Ça passe très bien parce qu’on comprend qu’il prend le jeu vidéo au sérieux.

7. Il a fait une fiction audio trop cool

Elle s’appelle Fragments Hackés d’un Futur qui résiste et vous pouvez la retrouver sur son Soundcloud. L’histoire racontée dans cette fiction audio se situe dans une ville privatisée où certaines rues ne sont accessibles qu’aux habitants ayant des forfaits premiums plus chers que les forfaits standards. Après avoir écouté ça, vous aurez forcément envie de faire la révolution. Et, ce qui est génial, c’est que cette fiction audio raconte un événement qui est évoqué dans le roman Les Furtifs, parce que les deux œuvres sont liées.

8. Son dernier roman est un nouveau chef-d'oeuvre

Parlons-en, justement, des Furtifs. Encore une fois, ça va pas être simple de le résumer ici, mais je vais en donner les principales lignes. Ça se passe en 2040, les grandes villes sont privatisées (Paris est devenu Paris LVMH, ça sonne bien non ?), les individus contrôlés – avec leur consentement-, et leur attention sans cesse accaparée par la publicité. Au milieu de tout ça, le personnage principal, lui, est à la recherche de sa fille disparue, mais aussi des furtifs, des êtres plus ou moins animaux qui ont la capacité d’échapper à l’œil humain. Bref, comme vous le constatez, ma tentative de résumé tourne à l’échec, mais ce que je peux vous dire c’est que c’est encore un trésor d’invention, et que tout ça trouve une vraie cohérence quand on lit le bouquin. C’est parfois un peu exigeant, mais ça vaut vraiment le coup. On l’a attendu longtemps, ce troisième roman, mais le résultat est à la hauteur de l’attente.

9. Oh et puis regardez, il en a beaucoup mieux parlé lors de son passage dans l'émission Clique

Ça dure 30 minutes, mais c’est bien plus intéressant que ce que vous alliez faire de toute façon. Il y aborde plein de sujets, donc le jeu vidéo, les applis de rencontre, la science-fiction, les réseaux sociaux, et même Star Wars.

10. Lui et sa maison d'éditions ont décidé de ne plus être présents sur les grands réseaux sociaux

Un choix fort mais en adéquation avec leurs principes et leur refus d’une société hyper-contrôlée. Pour eux, fini de filer leurs données à Facebook. Vous y arriveriez, vous, à quitter les réseaux sociaux ?

Allez, foncez, et allez lire tout ça.