Crédits photo (creative commons) : dupontaignan

Il affirme être le dernier Gaulliste parmi les candidats aux Présidentielles, il tient à faire valoir la voix de la France et se tient consciencieusement hors des débats risquant de le ranger à l'extrémité de la droite. La Crise grecque, le Non à la constitution européenne, la désindustrialisation de la France sont autant d'aubaines pour le chef de Debout la République. Mais on peut aussi voter pour lui pour autre chose que du dépit.

  1. C'est un garçon complètement autonome
    Il a créé son parti "Debout la France" dont il est le chef et aussi l'un des seuls militants. Dupont-Aignan n'a pas besoin de l'UMP, de l'Europe ou de colleurs d'affiches un peu violents. De personne. Il est seul face au vent.
  2. Il s'appelle "Nicolas" aussi
    Du coup, pas besoin de changer le prénom sur les cartes de visite, les portes de bureau et les courriers officiels. Et comme il vient de l'UMP et de la même promotion de l'ENA que Jean-François Copé, il risque de garder les mêmes ministres. C'est bon pour le remboursement de la dette française, ça.
  3. Il veut tout faire péter en abandonnant l'euro pour l' "euro-franc"
    Non, pas le Franc (ne soyons pas si radicaux). L'Euro-Franc, c'est bien plus moderne. On sait pas trop ce que c'est, mais ça restaurera la compétitivité de la France, ça dévaluera notre monnaie, ce qui fera fondre notre dette, Hahaha, pas con! Mais notre dette, elle n'est pas en euro, ou en dollars? Du coup, est-ce que ça vaut bien le coup de faire tourner la planche à billets?...
  4. Il veut faire travailler un jour par semaine ces grosses feignasses bénéficiaires du RSA, oui monsieur
    D'ailleurs, ça s'appellera le RMA. Et ces gens qui glandent, autant qu'ils aillent faire des boulots pour la collectivité (nettoyer les pare-brises au carrefour, jouer "Besame Mucho" dans le métro...) au lieu de regarder les mouches voler. Alors ouais, ils prendront peut-être le boulot d'autres gens, mais c'est pas grave, on leur donnera le RSA. Non, le RMA. La France qui avance.
  5. Il veut rétablissement du septennat, et surement aussi du disco et des pantalons pattes d'eph
    Avec l'euro-franc, le retour au septennat et la dénonciation des traités européens actuels, on va tranquillement revenir au temps béni des 70's. Si vous avez une chemise col pelle à tarte, gardez-là, on ne sait jamais.
  6. Il se balade toujours avec un gros billet de 100 euros à déchirer pour crier sa haine et vous trouvez ça classe
    Gainsbourg brulait des billets de 500 francs, Nicolas déchire lui des billets de 100 euros taille XXL. De loin, on dirait un gagnant du loto heureux en photo avec un gros chèque. De près aussi.
  7. Vous êtes intimement persuadé que le De Gaulle Moderne, c'est lui
    Et on sera bien content de le trouver si on était envahis par les Allemands (y'en a de plus en plus qui viennent en vacances) ou si on décidait de refaire de l'Algérie un département français (ils ont plein de bons footballeurs). Quand on met sur son affiche "La France Libre", on annonce la couleur. C'est quand l'exil pour Londres ?
  8. C'est le seul candidat avec un nom composé
    Certes c'est un argument un peu faiblard, mais 10 raisons, des fois c'est long.
  9. C'est le roi du happening sauvage, du flash mob politique, pour passer au petit Journal
    Manif improvisée devant une station-service qui n'avait rien demandé à personne, prise d'assaut d'un péage d'autoroute, Nicolas mouille le maillot et fait le déplacement. Quand il sera président, il viendra personnellement régler vos problèmes de plomberie et n'hésitera pas à vous filer un coup de main pour tailler la haie.
  10. On a bien le droit de déconner un peu
    Un bulletin Dupont Aignan, c'est un peu l'équivalent d'un bouquin de blagues sur les blondes, mais en plus court.

Et vous, vous allez la remettre debout, cette République?