On ne sait pas trop si elle va être froide ou chaude, ou même s’il y en aura une, mais aujourd’hui tout le monde a en tête LA GUERRE. Laquelle ? Celle qu’on redouterait entre la Russie et les Etats-Unis, tant les tensions ont monté d’un cran et tant les relations se sont refroidies cette semaine. Obama a renvoyé des diplomates russes chez eux, Poutine va faire pareil mais dans le sens inverse et on se dit qu’il va falloir choisir un camp et vite. Voilà pourquoi on a choisi la Russie.

1. Parce qu'on est à portée de missile

C’est très con, mais si on se met mal avec les Russes on peut vite se réveiller avec des chars à nos portes et des missiles un peu vieillots mais efficaces braqués sur la Tour Eiffel. C’est important de bien s’entendre avec ses voisins, plus qu’avec les mecs de l’immeuble d’en face.

Crédits photo (creative commons) : Russavia

2. Parce qu'Obama s'en va de toute façon

Et on n’a pas trop envie de s’allier à Trump. Après, certains vont dire que Trump est pro-Poutine et que les relations devraient s’apaiser entre les 2 pays d’ici là mais on ne sait jamais. Les conseillers de Trump n’aiment pas trop la Russie (ils ont été biberonné à l’anti-URSSisme primaire et ont du mal à se reconfigurer apparemment). Du coup avec un bon gros débile d’un côté et un tyran implacable de l’autre, notre choix est fait.

Crédits photo (creative commons) : Master Sgt. Cecilio Ricardo, U.S. Air Force

3. Parce qu'on est plutôt vodka que bourbon

Les goûts et les couleurs ça ne se discute pas, nous on est plutôt alcool incolore à base de céréale et de patate qu’alcool de maïs. Après il faut bien reconnaître que c’est léger comme argument pour choisir un camp plutôt que l’autre mais ne négligez pas l’importance de l’alcool dans les relations diplomatiques, ce serait une erreur.

Source photo : Giphy

4. Parce qu'on sait que Poutine n'aime pas trop les opposants

En terme de grosses crasses les Etats-Unis ne sont pas les derniers, entre le financement de dictateur et les petits coups de pute d’ingérence à travers le globe, mais s’il en est un qui n’aime pas trop ses opposants c’est bien Poutine. Si aux States on enferme les lanceurs d’alerte, en Russie on bute des journalistes. Du coup moi perso je tiens à ma vie et c’est donc avec conviction et flingue sur la tempe que je rejoins les rangs russes pour la prochaine guerre froide.

Source photo : Giphy

5. Les États-Unis ont gagné le match aller mais on parie sur le challenger pour le match retour

Pas facile de déterminer clairement un vainqueur à la première guerre froide mais si on considère que 2 visions du monde s’opposaient à l’époque, c’est bien la vision communiste du monde qui s’est effondrée avec la fin de l’URSS. Sauf que la Russie rêve de grandeur et si le pays est plus ou moins ruiné, le budget de la défense se porte bien.

Source photo : Giphy

6. Niveau emblème on est sur une victoire de la Russie

A ma gauche un Pygargue à tête blanche, à ma droite un aigle à 2 têtes. Forcément dans un combat singulier c’est l’aigle à 2 têtes qui gagne car il a 2 têtes. C’est évident.

7. Parce que les Russes peuvent nous couper le gaz et ça nous ferait bien chier

Alors c’est vrai que notre premier fournisseur c’est la Norvège mais juste après arrivent les Russes et s’ils nous coupent le gaz on pourra plus faire de pâtes ni se chauffer et on se retrouvera bien dépourvus quand bise fut venue ou un truc comme ça.

8. Parce que les Russes nous ont envoyé Serge Gainsbourg

Bon en vrai, son père est né en Ukraine mais à l’époque ça appartenait à l’empire russe et puis sa mère est née en Crimée qui depuis peu s’est clairement rapproché de la Russie donc bon ça compte un peu.

9. Les US ont les meilleurs humoristes mais les Russes font clairement les vidéos les plus drôles

Un mec en slip qui bute un ours à la kalach c’est aussi drôle qu’un Louis CK et lui n’a même pas eu à bosser, ces gens ont un talent naturel.

10. Depardieu a choisi son camp et c'est un mec qui a du nez

DU NEZ. VOUS L’AVEZ ?

Crédits photo (creative commons) : The Presidential Press and Information Office

Notre choix est fait, et vous ?